Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Comment bien préparer ses plantes médicinales?

Comment bien préparer ses plantes médicinales?

Plantes médicinales
Comment bien préparer ses plantes médicinales?

Vous venez d’acheter des plantes sèches, ou peut-être avez-vous cueilli vos plantes vous-même, et maintenant vous vous posez quelques questions sur la préparation des tisanes? Infusion? Décoction? Macération à froid? Voici un article pour vous présenter les différents modes de préparation des tisanes et vous permettre d’en tirer le plus de bienfaits possible. Découvrons ensemble la philosophie et l’art des tisanes…

 

Les avantages des tisanes traditionnelles: Efficacité et simplicité

Les tisanes présentent des vertus qui font défaut aux autres formes galéniques comme les gélules de plantes ou les teintures mères. En voici quelques-unes…

Hydratation de notre organisme et stimulation des organes d’élimination

Boire de la tisane nous permet de rester hydraté tout au long de la journée.

De plus, le liquide exerce une action stimulante sur nos émonctoires, c’est-à-dire nos organes d’élimination (foie, reins, intestins, ...). Ceci est particulièrement vrai pour les plantes aux vertus drainantes comme le Pissenlit ou l’aubier de Tilleul.

Nutrition et reminéralisation de notre organisme

L’infusion a une dimension nutritive, car l’eau a la propriété d’extraire des molécules de la plante. Les polysaccharides des plantes, notamment, nourrissent notre flore intestinale.

L’infusion a également une vertu reminéralisante. Elle permet d’extraire des plantes des minéraux sous forme ionisée. Sous cette forme, les minéraux ne sont pas associés à d’autres molécules et n’ont donc pas besoin d’être digérés. Les tisanes de plantes reminéralisantes permettent une absorption optimale des minéraux contenus dans les plantes.

Pourquoi boire des infusions de plantes reminéralisantes?

  • Pour satisfaire nos besoins quotidiens en minéraux ;
  • Pour maintenir notre équilibre acido-basique, notamment en cas d’infection, de stress…

 

Quelles sont les plantes les plus reminéralisantes?

Vous pouvez vous tourner vers la feuille d’Ortie, la Prêle, l’Alfafa, la Bardane, la Réglisse, la Guimauve, le Trèfle rouge, la feuille de Framboisier, la Menthe poivrée.

 

Les tisanes agissent doucement mais sûrement

Les tisanes travaillent plus en douceur que les teintures-mères : il leur faudra plusieurs semaines pour agir. Mais elles résoudront les problèmes d’une manière durable, peut-être parce qu’elles fournissent juste assez de stimuli à notre corps pour que les mécanismes d’auto-guérison agissent, sans pour autant s’y supplanter.

 

Les tisanes nous réchauffent et éveillent nos sens

L’ingestion d’un liquide chaud fait du bien à une grande majorité d’entre nous, car nous tendons de plus en plus à avoir des constitutions froides et des organes déficients. L’infusion nous réchauffe le ventre, le cœur et l’âme.

De plus, comme le foie est un organe « chaud », les tisanes de plantes hépatiques sont particulièrement intéressantes pour le réchauffer et l’aider à mieux fonctionner.

Enfin, préparer notre tisane fait travailler nos sens et nous met en contact avec les plantes : on observe la plante, sa couleur, sa forme ; on sent sa texture piquante, lisse ou rugueuse ; on perçoit son parfum. Je pense que ce contact avec la plante est important dans notre processus de guérison.

 

Le rituel de la tisane : un temps pour soi

Je voudrais d’abord vous rappeler que faire des infusions, c’est prendre du temps : le temps de faire bouillir de l’eau, liquide primordial pour la vie ; le temps de sentir, de toucher la plante, de verser l’eau ; le temps de laisser le temps faire son travail. Autrement dit, infuser, c’est prendre du temps pour soi et donc prendre soin de soi.

Faire sa tisane, c’est aussi s’investir dans son processus de guérison en préparant son propre remède.

 

Les tisanes sont simples et plus économiques

Enfin, les tisanes sont simples à préparer et souvent plus économiques que les gélules ou les extraits fluides de plantes.

 

Comment choisir entre infusion et décoction?

Dans quels cas préparer une infusion ?

L’infusion consiste à verser une de l’eau portée à ébullition sur une quantité donnée de plantes, à couvrir et à laisser infuser. Elle est bien adaptée pour :

- les fleurs ainsi que la plupart des feuilles et des tiges, c’est-à-dire les parties de plantes qui ne sont ni dures ni fibreuses ;

- les plantes riches en substances volatiles, subtiles et aromatiques qui risqueraient d’être détruites par une température trop élevée (ex : Thym, Romarin, …).

 

Et la macération à froid ?

La macération à froid consiste à faire infuser la plante dans de l’eau froide. Elle est bien adaptée pour les plantes contenant des mucilages ou des gommes, qui sont des composants extraits à l’eau froide. C ‘est le cas de la racine de Guimauve et de l’Echinacée par exemple.

 

Dans quels cas préparer une décoction ?

La décoction permet, grâce à une chaleur soutenue, de « casser » les structures dures ou fibreuses de la plante, afin que celle-ci libère ses composants. Il s’agit de faire bouillir les plantes à couvert. La décoction est bien adaptée pour les parties de plantes dures ou fibreuses comme les racines (Pissenlit, Bardane, Chicorée, Gentiane, …) et les écorces (Lapacho, aubier de Tilleul, …).

Une petite exception avec les feuilles de Desmodium (plante africaine aux vertus hépatoprotectrices) qui se préparent en décoction.

 

Comment préparer sa tisane dans les régles de l'art?

Quel est le matériel nécessaire ?

Rien de plus simple ! Vous aurez besoin :

  • d’une casserole en inox avec un couvercle ;
  • d’une passoire ;
  • de vos plantes sèches ;
  • d’eau pure

Une petite astuce : afin que la plante ne soit pas compressée pendant l’infusion, évitez d’utiliser une boule à thé ou n’importe quel autre réceptacle à l’intérieur d’une théière. En effet, une fois gonflée d’eau, la plante doit pouvoir flotter et bouger à son aise pour favoriser une bonne circulation de l’eau autour d’elle. Si le réceptacle est trop petit, il vaut mieux placer directement la plante dans la théière et remuer de temps en temps. Si vous ne souhaitez pas utiliser de passoire pour filtrer, je vous conseille d’utiliser une théière avec le « réservoir à plantes » vers le haut.

 

Quels sont les matériaux à éviter ?

Je vous conseille d’éviter les récipients en fer, en aluminium ou tout métal autre que l’inox, en particulier pour les plantes riches en tanins.

Je vous déconseille aussi de faire chauffer votre eau à l’aide du micro-onde…

 

Quelle quantité de plantes utiliser ?

La quantité exacte de plante à utiliser dépend de la plante et de votre sensibilité à celle-ci.

La quantité de référence pour les plantes sèches est de 25 à 50 g de plantes sèches pour un litre d’eau. Cette quantité vaut également pour les mélanges de plantes : on ne met pas 25 à 50 g de chaque plante dans la tisane, mais bien 25 à 50 g du mélange. On dose plus faiblement les plantes amères (comme la Gentiane, l’Artichaut, ...) et les plantes aromatiques (comme le Thym, l’Origan, le Romarin, …).

 

Quelle eau choisir ?

Je vous conseille d’utiliser une eau la plus pure possible, sans sédiments ni excès de calcaire : de l’eau distillée, de l’eau de pluie ou une eau de source avec un taux bas de résidu à sec (une information disponible au dos de l’étiquette de la bouteille).

Cependant, si vous n’avez pas ce type d’eau à la maison, il vaut mieux utiliser les plantes d’une manière non-optimale plutôt que de ne pas les utiliser du tout. Vous pouvez utiliser une eau du robinet pour faire votre tisane en attendant de vous procurer une eau supérieure.

 

Méthodes de préparation de l'infusion, de l'infusion, de la macération et de la décoction

Comment bien préparer son infusion ?

1) Préparer la bonne quantité de plantes et d’eau.

2) Faire bouillir de l’eau dans une casserole en inox ou une bouilloire, puis attendre que l’eau descende autour de 85°C.

3) Placer les plantes dans le récipient destiné à l’infusion (casserole en inox ou théière avec le réceptacle vers le haut).

4) Verser l’eau chaude dans le récipient puis couvrir. Si vous n’avez pas de théière avec le réceptacle vers le haut, je vous conseille de bien remuer.

5) Laisser infuser.

6) Filtrer.

Les différentes durées d’infusion selon les plantes :

Pour les plantes aromatiques : entre 2 et 5 minutes (avant que les composés amers et astringents ne prennent le dessus). Ex : Thym, Romarin, Origan.

Pour les plantes amères et astringentes : 5 à 10 minutes. Ex : Artichaut.

Pour les plantes minéralisantes : 20 minutes. Ex : Ortie, Prêle, Trèfle rouge, Framboisier, Luzerne.

Je vous conseille d’expérimenter différents temps d’infusion, afin d’obtenir le goût et le parfum désirés.

 

Comment préparer une macération froide ?

1) Préparer la bonne quantité de plantes et d’eau.

2) Placer les plantes dans le récipient destiné à la macération à froid (casserole en inox ou théière avec le réceptacle vers le haut).

3) Verser l’eau froide dans le récipient puis couvrir.

4) Laisser macérer toute la nuit.

5) Le lendemain, bien filtrer.

 

Comment bien préparer sa décoction ?

1) Préparer la bonne quantité de plantes et d’eau.

2) Placer les plantes dans une casserole en inox (de préférence).

3) Verser l’eau froide sur les plantes et placer un couvercle sur la casserole.

3) Faire chauffer la casserole tout doucement jusqu’à ébullition.

4) Lorsque l’eau commence à bouillir, réduire le feu et laisser frémir pendant 15 minutes. Si la plante est très dure et fibreuse, laisser un peu plus longtemps.

4) Eteindre le feu. Si on le désire, on peut ajouter des plantes à infuser dans cette décoction.

5) Laisser refroidir en dessous de 40°C et filtrer à la passoire, ou au filtre à café si l’on désire filtrer plus finement.

Lorsque le liquide refroidit, il arrive que certains composants solubles dans l’eau chaude commencent à précipiter et donnent à la décoction un aspect désagréable. Ce processus n’affecte aucunement les propriétés médicinales de la décoction.

 

Comment les tisanes se conservent-elles ?

Une tisane ne se conserve pas très longtemps :

            •         12 heures à température ambiante ;

            •         24 à 36 heures au frigo.

Vous pouvez préparer la quantité de tisane nécessaire pour une prise ou bien pour une journée.

 

Pourquoi la tisane se conserve-t-elle mal ?

  • L’eau n’a aucune propriété de conservation (contrairement à l’alcool ou à l’huile) ;
  • Certains composants extraits de la plante, comme les mucilages et gommes, fermentent relativement vite. Les bactéries en raffolent (d’où leur utilisation pour nourrir notre flore intestinale) ;
  • Les minéraux ionisés et en solution commencent à précipiter au bout de quelques heures, ce qui diminue leur biodisponiblité.

 

Pendant combien de temps faut-il prendre une tisane pour observer des effets ?

Une cure de tisane dure en moyenne trois semaines. Les tisanes travaillent en douceur mais en profondeur. Il est important de faire une cure d’au moins 3 semaines pour laisser les plantes agir.

Certaines plantes comme les plantes dites adaptogènes doivent être prises au minimum 6 semaines pour agir. C’est par exemple le cas de l’Eleuthérocoque ou de la Rhodiola.

  • Pour améliorer une problématique aiguë : la tisane se prend sur une courte durée. Il faut toujours continuer un peu après la disparition des symptômes.
  • Pour une cure dépurative : on limitera la cure à 15 - 20 jours.
  • Pour améliorer une problématique chronique : un traitement sur le long terme est nécessaire. Dans ce cas, on prend des plantes relativement douces.

Si vous prenez une plante trop longtemps, votre corps vous le fera en général comprendre. Par exemple, au lieu de vous tonifier, la plante commencera à vous fatiguer, ou bien elle vous excitera au lieu de vous apaiser.

Je vous conseille de rester à l’écoute de votre corps. A long terme, il devrait pouvoir prendre la relève sans l’aide des plantes. Ce temps dépend de votre constitution, de votre hygiène de vie, …

 

Mes autres astuces pour une cure de tisane agréable et efficace

Pour améliorer le goût des tisanes

Certaines plantes ont un goût assez désagréable, notamment les plantes toniques amères (ex : Gentiane). Il est possible d’ajouter une ou deux plantes pour rendre le goût de la tisane plus agréable. La Menthe, le glisse ou le Gingembre sont souvent utilisés pour rendre un mélange plus savoureux.

Attention toutefois à vérifier que les plantes ajoutées pour leur goût n’interfèrent pas avec les plantes thérapeutiques, ou avec la constitution de la personne. Par exemple, le Gingembre doit être évité si la personne est déjà de tempérament chaud, la Réglisse si la personne a tendance à faire de l’hypertension artérielle, la Menthe si la personne souffre de reflux gastro-œsophagiens.

On peut aussi ajouter un peu de miel ou de citron dans sa tisane.

 

Pour trouver le temps de faire son infusion

Je vous conseille de préparer un litre de tisane pour la journée et de le conserver dans un thermos. Le thermos vous suit partout, vous permettant de boire un petit verre pendant les pauses.

Cela prend en moyenne 5 minutes de préparer la dose d’infusion nécessaire pour la journée.

Si malgré tout vous ne réussissez pas à trouver le temps nécessaire à la préparation quotidienne d’une tisane, je vous conseille de vous tourner vers d’autres préparations comme les concentrés liquides de plantes.

 

La tisane se boit en dehors des repas

Je vous conseille de boire vos tisanes en dehors des périodes de digestion, c’est-à-dire au moins 15 minutes avant manger ou 3h après manger.

Les tisanes sont une thérapeutique simple et efficace qui a fait ses preuves. Il est fondamental de savoir comment bien les utiliser. Notamment, certaines présentent des contre-indications et ne doivent pas être prises sans le conseil d’un thérapeute avisé.

 

J’espère que cet article aura répondu à vos questions sur les tisanes et vous aura donné l’envie d’en déguster !

A bientôt sur le blog d’Herbonata.

Nos articles conseillés

*
Thym Bio - feuille France

Thym Bio - feuille France

Herbonata
5,43 €

*
Vigne rouge Bio - feuille coupée

Vigne rouge Bio - feuille coupée

Herbonata
4,15 €

*
Bardane racine coupée Bio

Bardane racine coupée Bio

Herbonata
4,00 €

*
Tisane Soir Bio - 40 g

Tisane Soir Bio - 40 g

Herbonata
8,50 €