Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Comment soigner un bouton de fièvre naturellement

Comment soigner un bouton de fièvre naturellement

Remède de grand mère Bouton de fièvre
Comment soigner un bouton de fièvre naturellement

Qu’est-ce qu’un bouton de fièvre ?

La définition d’un bouton de fièvre

Le bouton de fièvre, situé autour de la bouche, est une infection d’origine virale, causée par le virus HSV de type 1 (Herpès Simplex Virus), ce virus appartient à la même famille que ceux du zona, de la varicelle ou de la mononucléose. Bien que bénin, le bouton de fièvre est gênant car inesthétique et douloureux.

On parle aussi d’herpès labial ou encore de “feu sauvage” pour désigner cette infection virale très contagieuse, mais bénigne.

Une fois le virus contracté, il se propage dans le sang jusqu’à atteindre la peau autour des lèvres, c’est alors que va apparaître le bouton de fièvre.

Après la crise, le virus va aller se tapir dans un ganglion. Il pourra de nouveau être actif dans certaines conditions : en cas d’affaiblissement de l’immunité, en lien avec un stress mal géré, une fatigue, l’exposition au froid ou au soleil, ou encore avant les règles...

Chez un tiers des personnes environ, le virus se déclare de manière répétitive, à un rythme personnel ou à intervalles irréguliers.

Pour d’autres personnes, le virus reste muet, sous le contrôle d’un système immunitaire performant.

 

 

Les symptômes du bouton de fièvre

Le bouton de fièvre apparaît sur la peau autour de la bouche ou sur les lèvres. Avant une poussée, on ressent souvent des picotements, fourmillements, une tension, sensation de brûlure localement. Puis la zone va devenir rouge, et gonfler et des petites vésicules pleines d’un liquide clair vont faire leur apparition. Ces poches vont ensuite se rompre, puis, en fin de crise, la lésion va sécher et laisser apparaître des croûtes jaunâtres qui normalement tombent sans laisser de traces.

On compte en général deux à trois semaines entre l’apparition des premiers signes et la guérison complète du bouton de fièvre. Le risque de contagion est élevé au moment de la poussée des vésicules. Les complications graves sont rares, essentiellement de type kérato-conjonctivite.

 

Les causes du bouton de fièvre

Le bouton de fièvre est très contagieux et il peut être contracté par simple contact : poignée de main, baiser sur la joue ou sur la bouche, contact avec un objet sur lequel le virus est présent…

Le premier contact avec le virus responsable du bouton de fièvre passe souvent inaperçu et le virus se réactive plus tard que ce soit au cours d’un stress physique ou psychique, d’un déséquilibre hormonal, d’une fatigue, d’une exposition au soleil ou bien au froid.

Une infection par le virus de l’herpès labial signe une immunité défaillante, souvent liée à un état de fatigue important.

En cas d’infection il sera très important d’éviter tout contact physique avec les personnes chez qui le virus pourrait s’avérer plus dangereux, comme les nourrissons, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.

Le virus responsable du bouton de fièvre risque à son tour d’affaiblir l’immunité, créant ainsi un terrain favorable à l’apparition d’autres troubles.

Tout cela dépend bien évidemment du terrain de chacun, le corps sera plus fragile quand les réserves d’énergie nerveuses s’affaiblissent, que l’organisme s’encrasse.

Les méthodes naturelles visent à raccourcir autant que possible la durée de la crise et à faire de sorte qu’elle soit la moins désagréable possible.

Si le bouton de fièvre revient souvent, il sera important d’agir préventivement en renforçant l’immunité, en améliorant la vitalité et la gestion du stress.

 

 

Se prémunir des boutons de fièvre

Renforcer son système immunitaire

Si vous avez un bouton de fièvre ou que vous faites régulièrement des poussées, il est important de renforcer l’immunité de l’organisme et d’améliorer la vitalité.

En parallèle, il est conseillé de veiller à avoir une alimentation équilibrée (et d’éviter le sucre qui affaiblit l’immunité), mais aussi de bien se reposer.

 

La tisane Vitalité

En cas de bouton de fièvre, les plantes de la tisane Vitalité seront très utiles grâce à leurs actions stimulantes sur l’immunité et la vitalité.

Dans l’Herboristerie traditionnelle, les feuilles de thym sont une véritable panacée. Le thym possède un effet tonique, et soutient puissamment le système immunitaire. Il stimule aussi la digestion et chasse l'excès d'air dans les intestins.

Les propriétés antiseptiques du Thym sont bien connues, notamment dans la civilisation méditerranéenne, où il est traditionnellement utilisé en cas de mauvaises plaies, d’ulcères, de pertes blanches, de vers intestinaux ...

Les baies de Cynorrhodons, sont riches en vitamine C, qui est essentielle au bon maintien du système immunitaire et de la vitalité générale.

L'Hibiscus possède aussi des vertus toniques et stimulantes qui permettent d’augmenter les résistances psychiques et physiques de l’organisme.

La Sarriette possède elle aussi des vertus énergisantes.

Pour préparer la tisane Vitalité : compter 1 cuillère à café de plantes par tasse (~ 250 ml) et faire infuser 15 minutes à couvert. Boire 1 à 3 tasses par jour, chaud ou froid, avant ou entre les repas. On conseille une cure de minimum 3 semaines pour un effet optimal.

Précautions d'emploi : la tisane Vitalité est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

 

La tisane d’échinacée

En herboristerie, la tisane de racine d'Échinacée est reconnue pour son action immunostimulante. La racine d’échinacée possède une puissante action antivirale.

Elle possède aussi une action apaisante sur la gorge et les cordes vocales, elle est une alliée de choix pour aider l’organisme à passer un hiver serein.

Pour l’anecdote, au XIXe siècle, les Indiens utilisaient traditionnellement cette plante pour traiter les morsures de serpent.

On prépare la tisane de racine d'Échinacée endécoction : compter 1/2 cuillère à café de plantes par tasse (~ 250 ml), faire bouillir 2-3 min à couvert, puis laisser infuser encore 10-15 min à couvert. On conseille une cure de 3 semaines pour bénéficier pleinement des effets de cette plante.

Précautions d'emploi : l'Échinacée est déconseillée en cas de maladies auto-immunes  (sclérose en plaques, collagénose, …) ainsi qu’aux personnes suivant un traitement qui diminue leurs défenses immunitaires, ainsi qu’en cas d’allergie aux Astéracées.

 

La racine d’Echinacée entre aussi dans la composition de la tisane Hiver d’Herbonata mais on peut aussi la consommer sous forme d’extrait hydro-alcoolique.

Pour utiliser l’extrait liquide d’Echinacée : diluer 20 à 25 gouttes dans un verre d'eau. Prendre avant chacun des 3 repas principaux, pendant 3 semaines.

Précautions d'emploi : Ce produit est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes. Ainsi qu’aux personnes ayant une maladie auto-immune, prenant un traitement immunosuppresseur, ou en cas d’allergie aux Astéracées.

 

Les Nutriments essentiels pour soutenir le système immunitaire

La lysine est un acide aminé très important pour l’immunité, il ne peut pas être produit par notre organisme, il faut donc l’apporter dans l'alimentation. La lysine se trouve principalement dans les œufs, le poisson, la viande, le moringa, mais aussi les légumineuses (en particulier le soja).

On pourra aussi faire une cure de certains nutriments comme le zinc, la vitamine D3, la vitamine C.

 

Les bonnes pratiques contre les boutons de fièvre

En cas de bouton de fièvre, il faudra tout d’abord veiller à bien respecter quelques principes d’hygiène pour limiter la propagation de l’infection (à d’autres zones du corps, comme par exemple les yeux, mais aussi la transmission à d’autres personnes) :

- éviter les contacts avec d’autres personnes pendant toute la durée de la poussée, et surtout pendant les 48 heures après la survenue des premiers symptômes.

- éviter de partager son linge avec son entourage (serviettes, gants de toilette, oreillers ou autre)

- éviter de toucher ou gratter les lésions, au risque d'entraîner une surinfection de la peau, ainsi que des cicatrices.

- éviter le contact rapproché avec les nourrissons, les enfants en bas âge, les femmes enceintes, ...

 

 

Il est aussi recommandé :

- de bien se laver les mains régulièrement-de laver délicatement le bouton de fièvre, le sécher avec un sèche-cheveux tiède ou une feuille de papier absorbant, puis se laver les mains

- d’éviter d’utiliser du maquillage pour camoufler le bouton de fièvre jusqu’à la cicatrisation.

d’appliquer un glaçon dès les premiers picotements, le garder quelques secondes, il s’agit d’un prétraitement d’urgence, pour ralentir le virus avant la suite du traitement.

 

Il est aussi important d’adopter une alimentation équilibrée, de veiller à avoir un bon sommeil et d’améliorer sa gestion du stress grâce à des pratiques comme le yoga, la méditation, la cohérence cardiaque...

 

Améliorer la gestion du stress, le concentré stress

Le stress contribue à affaiblir les résistances de l’organisme, il est donc important si vous êtes sujet aux boutons de fièvre de favoriser un mode de vie vous permettant d’améliorer votre gestion du stress.

En complément, les plantes vous seront d’une grande utilité.

Le concentré Stress est une synergie puissante à base de plantes apaisantes du système nerveux, contribuant aussi à un meilleur sommeil et à une meilleure digestion.

La Marjolaine participe au fonctionnement optimal du système nerveux et du système digestif.

La Verveine Odorante et la Mélisse favorisent l’apaisement des états d’irritabilité, de nervosité, et régulent le sommeil.

L’Aubépine apaise le cœur et le système nerveux.

La passiflore favorise un sommeil plus récupérateur.

Pour l’utilisation du concentré Stress : diluer 1 cuillère à café du concentré de plantes dans un verre d’eau ou dans une tisane. A consommer 3 fois par jour, une demi-heure à 15 minutes avant les repas.

Précautions : ne pas utiliser chez les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que chez les enfants, à cause de la présence d’alcool.

 

Les plantes pour lutter localement contre les boutons de fièvre

En complément de l’approche de terrain qui consiste à stimuler l’immunité et la vitalité et mieux gérer le stress, il conviendra d’appliquer les bons soins localement pour accélérer la guérison du bouton de fièvre.

 

L’eau florale de mélisse et son pouvoir asséchant

L’eau florale de mélisse permet d’assécher naturellement et en douceur le bouton de fièvre, ceci permettra une disparition plus rapide de celui-ci.

Elle est particulièrement agréable à utiliser grâce à sa fraîcheur et à son parfum citronné.

En herboristerie, on connaît bien la mélisse pour ses vertus digestives et apaisantes.

L’eau florale de mélisse est remarquable en application externe pour traiter les irritations cutanées. Elle est apaisante, antalgique, anti-inflammatoire mais aussi antivirale, ce qui en fait un remède de choix pour traiter le bouton de fièvre.

De plus, c'est aussi un excellent tonique cutané, qu’on pourra utiliser en guise de lotion.

Pour traiter le bouton de fièvre avec l’eau florale de mélisse : on imbibe un coton tige d’eau florale et on applique directement sur le bouton de fièvre, à renouveler plusieurs fois par jour.

On pourra aussi consommer cette eau florale de mélisse en usage interne pour bénéficier de ses vertus calmantes, digestives, antispasmodiques.

Pour cela, on pourra par exemple rajouter une cuillère à soupe d’eau florale de mélisse dans notre bouteille d’eau.

Précaution : il est recommandé de ne pas consommer l’eau florale de mélisse en usage interne sur un temps trop long si on souffre d’hypotension.

 

L’argile verte, un excellent moyen de faire disparaître le bouton de fièvre

L’argile verte est une panacée, il est conseillé d’en avoir toujours à la maison tant ses bénéfices sont grands.

Elle possède des vertus antibactériennes, antiseptiques, cicatrisantes de par sa riche en minéraux et oligo-éléments.

Elle va aider à désinfecter, assécher et cicatriser naturellement le bouton de fièvre.

On l’utilise sous forme de pâte épaisse (cataplasme) que l’on applique sur le bouton de fièvre, matin et soir, on laisse agir minimum 10 minutes, puis on rince délicatement.

On pourra appliquer une eau florale de mélisse à la suite du cataplasme d’argile pour encore plus d'efficacité.

Pour plus de facilité, il est conseillé d’acheter l’argile verte en pâte déjà prête.

On pourra ensuite continuer à l’utiliser sous forme de masque de beauté pour les peaux à tendance grasse ou acnéique par exemple, ou encore en cataplasme sur des zones douloureuses, enflammées (tendinite ou autre).

 

 

L'apaisante camomille romaine

En herboristerie, la Camomille romaine est reconnue pour ses vertus digestives et calmantes.

Elle est aussi réputée pour ses bienfaits sur la peau, en usage externe. Elle facilite la cicatrisation et l’apaisement des irritations cutanées.

Ainsi, on l’utilise aussi traditionnellement pour traiter les irritations de la peau, mais aussi la conjonctivite, les contusions, les affections de la cavité buccale ou de la gorge…

On pourra aussi bénéficier de ses vertus apaisantes d’un cataplasme de fleurs de camomilles pour traiter le bouton de fièvre.

Pour préparer le cataplasme de fleurs de camomille : il faut 20 g de fleurs de camomille romaine et de l’eau tiède.

On mélange un peu d’eau tiède avec les fleurs de camomille jusqu’à la formation d’une pâte.

On applique cette pâte plusieurs fois par jour sur le bouton de fièvre, on laisse poser 10 minutes.

On peut aussi préparer des compresses imbibées d’une infusion de 50 g de plante (qu’on laisse infuser pendant 10 minutes).

On pourra aussi boire la tisane de fleurs de camomille pour bénéficier de ses propriétés calmantes du système nerveux.

 

Le miel de lavande et son pouvoir de protection

Voilà un remède de grand-mère bien connu pour son efficacité, surtout si on l’applique dès les premiers symptômes.

Le miel possède de puissantes propriétés antiseptiques et cicatrisantes, tout en étant très doux et réparateur, surtout le miel de fleurs lavande.

On l’applique sur le bouton de fièvre aussi souvent que possible, et on l'applique en couche généreuse en particulier avant d’aller se coucher.

On pourra aussi l’utiliser pour sucrer en douceur notre tisane de camomille romaine pour se préparer au sommeil par exemple.

 

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles appliquées localement, pourront agir efficacement pour contrer le virus de l'herpès labial grâce à leurs propriétés anti-infectieuses, virucides, anti-inflammatoires, antalgiques, cicatrisantes... Leur efficacité sera d’autant plus puissante qu’elles sont utilisées en synergie avec un accompagnement pour soutenir l’immunité.

L’idéal est d’utiliser ces huiles essentielles dès les premiers symptômes, si possible avant même l’apparition du bouton de fièvre. Une synergie de plusieurs huiles essentielles sera encore plus efficace.

L’usage de ces huiles essentielles sera contre indiqué aux femmes enceintes et allaitantes, et aux enfants de moins de 7 ans.

 

Ravintsara

L’huile essentielle de Ravintsara est puissamment anti-virale. Elle est aussi neurotonique et stimulante : elle aide à se remettre des fatigues profondes. Elle améliore aussi la qualité du sommeil.

On applique une goutte de Ravintsara pure (ou en synergie avec d’autres huiles essentielles) au coton-tige sur les zones qui picotent, 4 à 6 fois par jour pendant un à deux jours.

Si l’application pure est douloureuse, on pourra diluer l’huile essentielle à part égale dans une huile végétale comme le jojoba, le noyau d’Abricot, ou bien le macérât huileux de Calendula.

 

Niaouli

L’huile essentielle de Niaouli est très efficace sur le virus de l’herpès, tout en étant bien tolérée par la peau.

On applique une goutte de niaouli pure (ou en synergie avec d’autres essences) au coton-tige sur les zones qui picotent, 4 à 6 fois par jour pendant un à deux jours.

Si l’application pure est douloureuse, on pourra la diluer à part égale dans une huile végétale comme le jojoba, le noyau d’Abricot, ou bien le macérât huileux de Calendula.

L’huile essentielle de Niaouli possède aussi une action oestrogen-like, intéressante en période de ménopause. Il convient de ne pas l’utiliser en cas d’antécédents de cancer hormonodépendant, de mastose ou d’endométriose.

 

lavande aspic

La lavande aspic est une lavande de basse altitude, dont l’huile essentielle, chargée en camphre, est anti-infectieuse et particulièrement antivirale. Elle est aussi, anti-inflammatoire et cicatrisante. Elle aide à lutter contre le virus de l’herpès, à soulager des démangeaisons et sensations de brûlures, tout en activant la cicatrisation.

L’idéal est de l’utiliser dès les premiers symptômes, si possible avant même l’apparition du bouton de fièvre.

On applique une goutte de lavande pure (ou en synergie avec d’autres huiles essentielles) au coton-tige sur les zones qui picotent, 4 à 6 fois par jour pendant un à deux jours.

Si l’application pure est douloureuse, on pourra diluer l’huile essentielle de lavande à part égale dans une huile végétale comme le jojoba, le noyau d’Abricot, ou bien le macérât huileux de Calendula.

 

Recette d’une synergie d’huiles essentielles

 

HE Ravintsara, Cinnamomum camphora

2 ml

HE Niaouli, Melaleuca quinquenervia

1 ml

HE Lavande aspic, Lavandula latifolia ou spica

2 ml

MH Calendula ou HV Jojoba ou HV de noyau d’abricot

QSP 10 ml

(Complément)

 

On peut réaliser le mélange dans un flacon de 10 ml en verre teinté. On applique localement une goutte de la synergie, sur la zone concernée, jusqu’à 8 fois par jour les premiers jours, puis on passe à 4 applications par jour jusqu’à la disparition complète du bouton de fièvre.

Dès les premiers signes d’apparition du bouton de fièvre, il convient d’agir rapidement en soignant notre hygiène de vie tout d’abord : se reposer, se détendre et adopter une alimentation équilibrée.

Il est important de stimuler le système immunitaire avec des moyens naturels comme les plantes, mais aussi de calmer le système nerveux. Car ne l’oublions pas, le bouton de fièvre survient le plus souvent en période de stress et de fatigue quand le système immunitaire est affaibli.

Certaines règles d’hygiène de base devront être appliquées afin de ne pas contaminer les autres et de bien soigner le bouton de fièvre.

En parallèle, l’application de produits doux et naturels aideront à assécher le bouton de fièvre et à accélérer la cicatrisation. Les huiles essentielles auront une action des plus puissantes en usage local, cependant elles présentent certaines contre-indications à respecter pour un usage en toute sécurité.

Nos articles conseillés

*
Huile essentielle Niaouli Bio - 10 ml

Huile essentielle Niaouli Bio - 10 ml

Herbes et traditions
6,50 €

*
Huile essentielle Lavande aspic Bio - 10 ml

Huile essentielle Lavande aspic Bio - 10 ml

Herbes et traditions
7,90 €

*
Huile essentielle Ravintsare Bio - 10 ml

Huile essentielle Ravintsare Bio - 10 ml

Herbes et traditions
8,50 €

*
Camomille romaine - fleur

Camomille romaine - fleur

Herbonata
7,48 €

*
Tube Argile Verte - 400g

Tube Argile Verte - 400g

Argiletz
7,99 €

*
Eau florale Mélisse - 250 ml

Eau florale Mélisse - 250 ml

Essenciagua
10,50 €

*
Tisane Vitalité Bio - 100 g

Tisane Vitalité Bio - 100 g

Herbonata
9,99 €