Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Inhalation : préparation et bienfaits

Inhalation : préparation et bienfaits

Les propriétés et vertus de l'inhalation
Inhalation : préparation et bienfaits

Les inhalations font partie des remèdes de grand-mère encore populaires de nos jours, et ce n’est pas pour rien. C’est un remède facile à préparer et doté de nombreuses vertus. Sèche ou humide, elle est une solution efficace pour bénéficier des principes actifs des plantes médicinales.

L’inhalation, de quoi s'agit-il ?

Définition de l'inhalation

Le principe de l’inhalation est d’absorber par les voies respiratoires, une substance généralement à base de plantes médicinales, afin de profiter de leurs vertus thérapeutiques.

Les substances les plus couramment utilisées lors des inhalations sont les huiles essentielles de plantes et les eaux florales.

Il est facile de préparer une inhalation et il n’y a pas besoin de grand-chose. Il suffit d’une substance à inhaler, comme une huile essentielle ou une eau florale, et un moyen d’inhaler. Le plus courant est de faire chauffer de l’eau, mais les inhalations peuvent également se faire à sec. Nous y reviendrons plus en détail.

Les inhalations constituent donc un remède incontournable lors d’allergies, rhumes, maux de gorge et autres troubles respiratoires. L’aspect relaxant de l’inhalation rend également cette pratique efficace lors de troubles nerveux ou d’un mal de tête.

C’est un moyen efficace d’agir sur l’appareil respiratoire, car en respirant directement les molécules issues des substances utilisées, les muqueuses de l’appareil broncho-pulmonaire sont directement exposées aux principes actifs des plantes médicinales.

Les inhalations permettent alors un soulagement presque immédiat des bronches et sinus. La vapeur et les essences inhalées vont dégager directement le nez et l’ensemble de l’appareil respiratoire, tout en humidifiant et hydratant les muqueuses du nez et de la gorge.

L’inhalation est également un procédé plus efficace et plus simple à mettre en place, que la fumigation, qui consiste à enfumer la totalité d’une pièce en faisant brûler certaines plantes aux vertus médicinales.

En effet, l’inhalation est beaucoup plus précise, car on enferme les vapeurs dans un récipient spécifique ou sous une serviette placé sur sa tête. Et il n’y a pas besoin de remplir une pièce entière de vapeur ou de fumée.

Enfin, il est important de savoir que plus une inhalation est faite tôt, plus elle est efficace. Dès les premiers symptômes respiratoires, il est conseillé d’en faire une. Les inhalations ont une action curative sur le corps, mais ne suffisent pas si une bronchite ou une rhinopharyngite est solidement installée dans votre organisme.

En outre, si l’inhalation est faite de manière préventive, elle agira rapidement sur votre appareil respiratoire et vous ne connaitrez quasiment plus jamais de troubles respiratoires bénins.

En revanche, pour les inhalations dans le cadre d’allergies, il est conseillé d’en faire régulièrement en cas de crises mais dans ce cas la, pas de façon préventive. L’inhalation a pour effet d’ouvrir vos bronches, ce qui risque de vous exposer plus grandement aux substances allergènes comme le pollen ou les poils.   

Les différentes inhalations

Comme évoqué précédemment, il existe deux grands types d’inhalation : l’inhalation sèche et l’inhalation humide.

Inhalation sèche

Moins connue que la seconde, l’inhalation sèche est pratique et rapide. Elle nécessite uniquement un mouchoir en tissu et quelques gouttes d’huiles essentielles. Après avoir déposé quelques gouttes huiles dans le mouchoir en tissu, il suffit de respirer dans le mouchoir.

L’inhalation sèche peut être pratiquée quasiment partout et de façon très rapide. Vous pouvez également déposer quelques gouttes sur votre oreiller avant de vous endormir.

D’ailleurs, rincez-vous le nez avant ce type d’inhalation pour une efficacité accrue.

Inhalation humide

L’inhalation humide est quant à elle la méthode la plus connue pour décongestionner le nez, le sinus et les bronches, et apaiser le mal de gorge par exemple. L’idée cette fois-ci est de respirer les huiles essentielles ou de l’eau florale au travers de la vapeur d’eau.

Enfin il est conseillé de pratiquer ce type d’inhalation le soir. D’abord, car cela est relaxant et facilite l’endormissement. D’autre part, car comme nous l’avons vu précédemment, l’inhalation humide fragilise les muqueuses, et mieux vaut donc éviter ensuite la fumée, la pollution et les pollens.

Préparer une inhalation maison

La recette de l'inhalation

Pour l’inhalation sèche :

  • Déposez 3 à 4 gouttes d’huile essentielle dans un mouchoir en tissu
  • Placez le mouchoir sur votre visage afin qu’il couvre à la fois le nez et la bouche
  • Respirez profondément.

Vous pouvez répéter l’opération 3 à 4 fois par jour.

L’inhalation humide est légèrement plus complexe mais rien d’insurmontable. Dans un premier temps faites bouillir de l’eau (environ 1 litre), puis versez l’eau dans un grand bol ou dans un inhalateur en plastique. Attendez ensuite une à deux minutes que l’eau refroidisse, sinon vous risquez de vous brûler.

Lorsque l’eau a refroidi, versez entre 3 et 7 gouttes d’huile essentielle ou d’eau florale dans l’eau. N’hésitez pas à suivre la posologie indiquée sur le flacon de la substance utilisée.  Placez ensuite votre tête au-dessus de l’eau, et recouvrez vous d’une serviette si vous utilisez un simple bol enfin d’emprisonner la vapeur. Vous pouvez également mettre du jus de citron ou des herbes directement dans l’eau pour remplacer l’huile essentielle.

Combien de  temps pour une bonne inhalation ?

Une inhalation humide dure généralement entre 5 à 10 minutes. Dans tous les cas il n’y aucun risque, sauf contre-indication, à vous également de voir combien de temps il vous faut pour que vous vous sentiez mieux et décongestionner vos sinus et bronches.

L’inhalation humide peut-être répétée 1 à 2 fois par jour, voire 3 si vous avez un gros rhume, ou une bronchite, et que vous ne sortez pas dehors ensuite. Il n’est pas conseillé d’en faire plus. En ce qui concerne les inhalations sèches, vous pouvez en faire 4 à 5 par jour.

Les précautions et contre-indications

Il est très important de savoir que toutes les huiles essentielles ne peuvent pas s’utiliser en inhalation. Certaines sont trop fortes et risquent d’attaquer vos muqueuses. Regardez toujours les indications sur le flacon avant de vous en servir.

De même, il est contre-indiqué de faire des inhalations pour certaines personnes allergiques et les personnes asthmatiques. Si c’est le cas, n’hésitez pas à demander des conseils à votre médecin.

Enfin pour les personnes fragiles, comme les femmes enceintes, les personnes âgées et les enfants, il faut faire très attention au dosage. Le mieux dans ce cas est d'utiliser des eaux florales ou directement des plantes, elles sont moins agressives. Certaines huiles comme celle d’eucalyptus sont même totalement proscrites chez l’enfant de moins de 6 ans et la femme.

Pour une bonne inhalation, bien choisir ses plantes

Adapter les plantes pour avoir les bienfaits souhaités

Chaque plante possède des vertus thérapeutiques différentes, il convient de bien les choisir pour votre inhalation en fonction de ce que vous cherchez. Pour vous aider, voici une synthèse des huiles, eaux florales et plantes conseillées à utiliser en fonction de vos symptômes.

Quelle inhalation pour toux sèche ?

Une toux sèche est symptomatique d’une irritation des muqueuses et de la gorge. Il faut les hydrater et l’inhalation humide apparaît donc comme une évidence.

Si vous utilisez des huiles essentielles, on vous conseille l’eucalyptus ou la lavande. Si vous optez pour des plantes brutes ou des eaux florales, on conseille la camomille ou le ravintsara.

Quelle inhalation pour mal de gorge

Les huiles essentielles possèdent des propriétés antivirales et antibactériennes très efficaces contre le mal de gorge. L’huile essentielle de tea tree est par exemple excellente pour les maux de gorge.

L’eucalyptus radié, efficace dans de nombreuses situations représente également une bonne option.  D’ailleurs vous pouvez consommer ces mêmes plantes sous forme brute , mélangées dans l’eau bouillante.

Quelle inhalation pour une sinusite ou le nez bouché

Dans ce cas là, les huiles essentielles d’eucalyptus radié, de niaouli ou de pins sylvestres représentent la solution idéale. Elles disposent de nombreuses vertus thérapeutiques permettant de dégager vos sinus et vos narines.

Ces huiles essentielles peuvent être parfaitement utilisées en inhalation sèche comme en inhalation humide, même si l’inhalation humide est à privilégier afin d’hydrater les muqueuses en cas de nez bouchés.

Vous pouvez pour d’ailleurs faire infuser directement de la menthe poivrée ou de la lavande dans de l’eau bouillante pour faire une inhalation humide.

Quelle inhalation pour une bronchite ou une toux grasse

Pour calmer la toux grasse ou une bronchite, l’huile essentielle d’eucalyptus globulus est très efficace. Cette plante agit en stimulant la production de mucus et facilite la fluidification de l'appareil respiratoire (sinus, narines, bronches et gorge).

Tout comme pour les toux sèches, il faut privilégier les inhalations humides en cas de bronchites et de toux grasse. Une inhalation humide à base d’eaux florales ou de plante est donc également un bon remède. Dans ce cas nous préconisons l’eucalyptus, le pin sylvestre ou encore le thym.

Quelle inhalation pour le rhume et la laryngite

Dans le cas d’un rhume, utilisez les mêmes huiles essentielles que lors d’une sinusite, mais privilégiez les inhalations sèches avec un mouchoir en tissu, si vous optez pour les huiles essentielles.

En cas de laryngite, nous conseillons en complément d’une inhalation à l’eucalyptus de boire une tisane d'Erysimum, très efficace pour soulager les maux de gorge, la toux et autres irritations de l’appareil respiratoire.

Quelle inhalation pour l'asthme et les allergies

Malheureusement, si vous êtes asthmatique, il est déconseillé d’utiliser des huiles essentielles. Nous vous conseillons de demander des conseils à un spécialiste ou un médecin. Vous pouvez tout de même opter pour les inhalations à base de plantes et d’eau florale, qui sont sans danger.

En cas d’allergies, utilisez les mêmes inhalations (sans huiles essentielles) que lors d’une sinusite, et buvez en complément des infusions qui sont efficaces et sans danger pour soulager les crises d’allergie. Les infusions de plantain ou de nigelle sont par exemple idéales.

Le mot de la fin sur l’inhalation

Les inhalations représentent donc un remède pratique, rapide et efficace dans la plupart des troubles respiratoires mineurs. Alors n’hésitez pas à vous laisser tenter par les vertus thérapeutiques des plantes, eaux florales et huiles essentielles. Ce remède de grand-mère mérite véritablement de redevenir populaire.

À bientôt sur le blog d’Herbonata !

Les indications données ici n’ont pas un but thérapeutique mais informatif. Elles s'appuient sur les usages traditionnels des plantes en herboristerie. Elles ne valent en aucun cas prescription médicale et ne peuvent se substituer à une ordonnance. Pour confirmer les usages de ce produit, veuillez prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.

Nos articles conseillés

*
HE Pin Sylvestre Bio - 10 ml

HE Pin Sylvestre Bio - 10 ml

Herbes et traditions
8,50 €