Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . L'Harpagophytum : ses bienfaits et ses vertus

L'Harpagophytum : ses bienfaits et ses vertus

Les propriétés naturelles sur la sphère articulaire et digestive
L'Harpagophytum : ses bienfaits et ses vertus

Histoire et utilisation de l’’harpagophytum

L’harpagophytum (en latin Harpagophytum procumbens), aussi appelée griffe du diable ou Racine de Windhoek, est une plante qui n’est utilisée en Europe que depuis quelques années. Celle-ci n’est d’ailleurs introduite en France qu’à partir de 1976 par le Docteur Michel Iderne. Originaire des zones désertiques et semi-désertiques du sud de l’Afrique, elle est cependant utilisée depuis des siècles dans cette région du monde. La médecine africaine des tradipraticiens lui prêtait de nombreuses vertus, telles que ses capacités laxatives, à faciliter la digestion (eupeptique), fébrifuge et parfois pour traiter les maladies du sang. La griffe du diable était aussi utilisée en usage externe pour lutter contre les lésions et ulcères de la peau ainsi que contre les réactions allergiques et les migraines. Réduit en onguent abdominal l’harpagophytum permettrait de faciliter les accouchements difficiles. Son utilisation traditionnelle en Afrique est donc plus qu’indéniable. Cette plante est d’ailleurs toujours utilisée dans cette région d’origine puisque Hottentots et les Bantous ont toujours un usage traditionnel de cette plante en décoction pour jouer le rôle de tonifiant mais aussi pour lutter contre les troubles de la sphère digestive ainsi que les problèmes articulaires tels que l’arthrite et les rhumatismes. Ce sont ses propriétés phytothérapiques qui sont aujourd’hui principalement utilisées en Europe et qui font la reconnaissance de la griffe du diable.

Description de l’Harpagophytum procumbens

Cette plante provient principalement de la région sud-ouest de l’Afrique et notamment du désert du Kalahari, désert à cheval sur l’Afrique du Sud, le Botswana et la Namibie. Cette dernière est d’ailleurs le principal producteur mondial d’Harpagophytum procumbens, or celle-ci participe largement à l’équilibre économique du pays, ce qui n’est pas sans poser de problème. La Namibie, étant quasiment en situation de monopole sur la production de la griffe du diable, essaye de réguler la production pour pouvoir maintenir les prix mais aussi pour garantir la ressource. Or le gouvernement namibien ne parvient pas à rationaliser la production de cette plante qui ne pousse qu’à l’état sauvage ce qui conduit progressivement à une déliquescence de la ressource et à la disparition des bienfaits sociaux que celle-ci apportait. À cela s’ajoute l’impact environnemental de la disparition d’une plante endémique des régions désertiques.

L’harpagophytum est donc une petite plante appartenant à la famille des Pédiliacées, c’est-à-dire à la famille des sésames même si force est de constater que les propriétés et leurs allures diffèrent fondamentalement. Cette plante vivace se développe généralement aux abords des chemins ou sur les terres défrichées dans les sols argileux, rocailleux et sableux. Pour conserver l’humidité cette plante ne se développement pas en hauteur. En effet alors que les tiges, portant des feuilles lobées, larges et épaisses se développent en rampant sur le sol, ce sont par les racines que l’on observe le mieux le développement de cette plante (un développement en sous-sol). Les racines de l’harpagophytum se constituent d’une racine principale pouvant atteindre jusqu’à 1m50 voire 2m de profondeur. Les racines secondaires sont la partie qui est utilisée en phytothérapie car la racine principale est vitale pour la survie de la plante or celle-ci est bien trop souvent également extraite pour augmenter les rendements. C’est au printemps qu’apparaissent sur la tige des grandes fleurs pourpres virant sur le blanc en leur centre.

Celles-ci donnent ensuite naissance à des fruits étranges munis de crochets courbes et acérés. Cela permet à ces fruits de s’accrocher au pelage des animaux, de se faire transporter par eux et donc de disperser la plante, on parle dans ce cas de zoochorie. Ce sont d’ailleurs ces fruits qui donnent le nom de l’harpagophytum (harpagos signifiant en Grec « harpon ») et le surnom de « griffe du diable ».

Bienfaits de l’Harpagophytum procumbens

Comme pour toutes les plantes médicinales, l’usage traditionnel nous renseigne sur les propriétés et les bienfaits de l’Harpagophytum. La phytothérapie prête donc aujourd’hui deux principaux bienfaits à cette plante : son caractère antidouleur et sa stimulation de l’appareil digestif.

Propriétés anti-inflammatoires pour soulager les douleurs articulaires.

L’Harpagophytum est une plante riche en iridoïdes et notamment en harpagide et en procumbide. Ces substances accordent à la griffe du diable des propriétés anti-inflammatoires, analgésiques (anti-douleur) et spasmolytiques.

Ceci fait que la racine d’harpagophytum est particulièrement indiquée contre les douleurs articulaires aussi bien que les douleurs musculaires, tendineuses ou nerveuses. Elle est particulièrement efficace en cas de douleurs articulaires aggravées par la chaleur. Le mal de dos est également l'un de ses champs d'action de prédilection. En somme elle agit sur les désagréments articulaires et améliore la mobilité des articulations tout en favorisant la détente musculaire, sans pour autant exercer une action sur le système nerveux central.

Faciliter la digestion

Dans une moindre mesure, la racine de griffe du diable permet de stimuler votre digestion

La racine d’harpagophytum est également très amère, et de ce fait elle facilite la production des sucs digestifs, de la salive ainsi que les sécrétions hépatiques. Nous venons également de voir que l’harpagide conférait à cette plante des vertus spasmolytiques ce qui va vous permettre d’éviter les crampes et autres maux d’estomac en dénouant le système digestif. Stimuler et libérer votre système digestif sera mieux préparé, ce qui facilitera de facto votre digestion.

Les produits à base d’Harpagophtyum

La tisane d'harpagophytum

Pour profiter de l’ensemble des bienfaits de l’harpagophytum, vous pouvez la consommer sous forme de tisane de sa racine. Celle-ci permet de profiter de son action sur le système articulaire ainsi que pour ses propriétés digestives. De plus, préparer une tisane d'harpagophytum est extrêmement simple, pour cela il suffit de laisser infuser 1 cuillère à soupe d'herpagophytum pour une tasse et ce pendant 5 à 10 minutes. L’herboriste française Marie-Antoinette Mulot conseillait de procéder d’une autre suivante : faire macérer toute la nuit ; au matin, porter à ébullition puis retirer du feu et laisser infuser encore 15 min à couvert ; compléter avec de l'eau de manière à obtenir 1/2 litre de boisson, à boire dans la journée en trois prises. Pratiquer une semaine de pause toutes les trois semaines.

Extrait et gélules

Si la forme tisane ne vous convient pas, vous pouvez vous tourner vers l’extrait de plante fraiche de griffe du diable. La posologie de ce produit est aussi très simple : diluer 20 à 25 gouttes dans un verre d'eau. Prendre avant chacun des 3 repas principaux, pendant 3 semaines.

Enfin vous pouvez essayer le format gélule à prendre 2 fois par jour, avant ou en dehors des repas. L’extrait de plante, la tisane et les gélules permettent tous les trois de profiter des multiples bienfaits de l’harpagophytum.

Les complexes synergétiques 

Parfois les plantes ont besoin de travailler en synergie pour pouvoir exprimer leur plein potentiel. Le complexe de plantes anti-inflammatoires Curalgic est un bon exemple qui vous permettra de soulager les douleurs articulaires et rhumatismales. L’association de Curcuma (avec du poivre noir et du gingembre pour favoriser l’absorption) de la Griffe-du-Diable, de la Grande Camomille, du Saule blanc et du Boswellia permet de nourrir les tissus articulaires tout en soulageant les douleurs. Il faut préciser les contrindications de ce produit aux enfants, aux personnes allergiques aux dérivés salicylés et aux personnes souffrant d'ulcères (estomac, duodénum) ou de calculs rénaux. Les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que les personnes sous anticoagulant doivent quant à eux demander conseil à leur médecin.

Dans la même lignée que le complexe Curalgic vous pouvez vous orienter vers le complexe Gluco chondro 2700. Ce complexe à base de glucosamine, de chondroïtine, de MSM, de griffe du diable, d'acide hyaluronique et de curcumine est un complément alimentaire à base de plantes qui participe au maintien d'une ossature normale.

Un autre produit qui permet d’exploiter la synergie des plantes est notre concentré Articulations. Avec lui vos douleurs ne feront pas de vieux os ! Il ne vous redonnera certes pas la souplesse de vos vingt ans, mais soulagera et nourrira vos articulations grâce à une judicieuse synergie de plantes antidouleur, drainantes et reminéralisantes.

Vous pouvez retrouver l’harpagophytum dans d’autres complexes comme le complexe Sephal + qui associe 5 plantes reconnues pour atténuer les migraines et le stress (la grande camomille, le saule blanc, le romarin, l'harpagophytum et le schizandra).

L'harpagophytum pour votre animal de compagnie

Votre animal de compagnie peut lui souffrir de problèmes d’articulations, or l’harpagophytum est aussi adapté pour les animaux. L’Anticox HD ULTRA est un complexe (contenant de l’harpagophytum) spécialement adapté pour les animaux, il permet soulagement et la mobilité de votre compagnon domestique tout en augmentant sa qualité de vie et sa joie de vivre.

Les contrindications de la griffe du diable

L’Harpagophtyum est contre-indiqué en cas d’ulcère gastrique ou duodénal, d'insuffisance rénale ou d'hypertension artérielle, de maladies cardio-vasculaires. Il est déconseillé pendant la grossesse (la plante possède un effet tonic du muscle utérin) et l'allaitement.

Les substituts à l’Harpagophtyum

Si vos problèmes d’articulations persistent nous vous recommandons notre tisane articulation. Celle-ci permet de soulager et de nourrir les articulations grâce à une judicieuse association de plantes antidouleurs, drainantes et reminéralisantes. Grâce à elle vos douleurs articulaires ne vont pas faire de vieux os. Les composants de cette tisane (les fleurs de cassis, la Reine-des-Prés, les feuilles de Frêne, le Curcuma et l’Ortie) sont toutes des plantes qui permet de soulager les douleurs et de favoriser l'élimination rénale de l’acidité à l’origine des douleurs articulaires. Si vous préférez directement sous forme liquide, cette tisane existe aussi sous forme de concentré Articulations.

Le mot de la fin

En définitive l’usage et la tradition africaine de l’harpagophytum a permi de mettre à jour les formidables propriétés de cette plante. Les bienfaits de la griffe du diable font d’elle une plante et une solution naturelle incontournable pour traiter les problèmes de douleurs articulaires.

Si vous souhaitez vous pencher davantage sur cette plante, n’hésitez pas à venir en boutique ou à nous téléphoner pour en parler avec notre équipe de naturopathes.

À bientôt sur le blog d’Herbonata !