Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Le Chiendent, l'allié des reins et des voies urinaires

Le Chiendent, l'allié des reins et des voies urinaires

Mauvaise herbe ou plante médicinale ?
Le Chiendent, l'allié des reins et des voies urinaires

Le chiendent est l’ennemi numéro un pour beaucoup de jardiniers, qu’ils soient amateurs ou plus expérimentés. C’est une plante vivace, qui pousse quasiment partout en Europe, considérée par beaucoup comme une simple mauvaise herbe.

Pourtant, le chiendent a de nombreuses vertus et il serait dommage de clouer directement au pilori cette herbe qu’on trouve dans de nombreux jardins.

Présentation du chiendent

Histoire et utilisation traditionnelle du chiendent

Le terme chiendent regroupe plusieurs espèces de plantes de la famille des Poaceae. Dans les faits, on utilise ce terme pour désigner la plupart des “mauvaises herbes qui poussent dans nos jardins”. Le nom d’usage chiendent lui fait référence à la forme des plantes en question. Les feuilles et rhizomes pointus, blancs et courbés feraient en effet penser à des dents de chien.

En Europe, les deux espèces de chiendent les plus courantes sont l’Elymus repens, plus communément appelé chiendent officinal ou petit chiendent, et le cynodon dactylon, qu’on appelle communément gros chiendent ou chiendent de poule.

C’est une plante originaire d’Europe, d’Asie et du Nord-Ouest de l’Afrique, qu’on trouve aujourd’hui un peu partout sur la planète et qui pousse dans des climats tempérés. Elle est bien connue des jardiniers qui essaient généralement de l’éviter au maximum car elle se propage très vite.

En effet, le chiendent ressemble bien souvent à une simple touffe d'herbe, mais sous le sol, les racines forment un réseau dense. Il se propage rapidement grâce à des rhizomes fins, filiformes et pointus. Et à partir de ses extrémités, de nouvelles pousses sont produites au printemps et à l'automne, qui produisent rapidement d’autres touffes de feuilles et d'autres rhizomes.

Les agriculteurs considèrent eux aussi le chiendent comme une nuisance, car non seulement il envahit les champs, mais il produit également une substance chimique qui ralentit le développement d'autres plantes.

Mais le chiendent est également connu depuis bien longtemps en herboristerie en raison de ses vertus thérapeutiques. Les principales parties utilisées en phytothérapie sont la racine, le rhizome et les graines pour leurs vertus diurétiques.

C’est pour cela que le chiendent est utilisé depuis des milliers d'années pour aider à soulager les inflammations de la vessie, la rétention d'eau, les infections utérines, et les mictions douloureuses. C'est également un remède naturel pour les calculs rénaux et les infections rénales, mais nous reviendrons plus en détail dessus plus tard.

De plus, historiquement le foin de chiendent est utilisé comme fourrage pour le bétail et sa racine tubulaire est parfois consommée comme nourriture par les humains lorsqu'il y a une famine. C’est donc bien plus que juste une mauvaise herbe.

Enfin, les amoureux des bêtes connaissent aussi très bien le chiendent, car les chiens, les chats et d'autres animaux aiment manger les feuilles fraîches de cette plante au printemps. En effet, les animaux utilisent instinctivement cette herbe pour des raisons de santé. Plus précisément, ils en mangent au point de vomir et utilisent ainsi les vertus du chiendent comme nettoyant digestif.

Description botanique du chiendent

Le chiendent est une plante graminée vivace et rhizomateuse mesurant entre 30 et 120 cm de haut. On trouve cette plante un peu partout : dans les pâturages, les champs abandonnés, les prairies, les bords des cours et des jardins, le long des routes et des voies ferrées ou encore dans les terrains vagues.

Elles préfèrent les sols fertiles, riches en azote et bien approvisionnés en eau, dans les régions tempérées. Le chiendent pousse moins bien dans les sols très acides ou très secs et peu profonds.

Les rhizomes sont de couleur jaune pâle ou paille avec des entre-nœuds de 2 à 8 cm de long et d'environ 3 mm de diamètre. La tige est érigée, décombante et peut atteindre 30 cm à 1 mètre de haut. Mais plus généralement elle mesure seulement quelques centimètres de haut.

Les feuilles quant à elles sont longues et étroites, avec des veines parallèles. Les limbes des feuilles sont mous et relativement plats, de 3 à 10 mm de large, ternes et le plus souvent vert foncé. Sur les feuilles inférieures, les gaines sont souvent fortement poilues, sur les feuilles supérieures, elles sont lisses ou légèrement poilues.

Enfin, concernant les fleurs, la floraison a normalement lieu de juin à août. L'inflorescence est un épi dense, comme un épi de blé en plus élancé, mesurant entre 5 et 10 cm de long. L'épillet est comprimé, de 5 à 15 mm de long, et comporte généralement quatre à six fleurs. Les glumes mesurent 5 à 15 mm de long, sont lancéolées et le plus souvent pointues.

Les bienfaits thérapeutiques du chiendent

L'action du chiendent sur les voies urinaires

Comme vu précédemment, le chiendent est utilisé depuis des milliers d'années en herboristerie et phytothérapie pour traiter les inflammations de la vessie, la rétention d'eau, les infections utérines et les cystites. C’est un remède naturel de choix, étant donné la prolifération de cette plante dans les jardins et ailleurs.

Les racines sont très utiles dans le traitement d'un large éventail de troubles rénaux, hépatiques et urinaires en raison de leurs vertus :

  • Antiphlogistiques (anti-inflammatoire)
  • émollientes
  • diurétiques

Ce sont les propriétés émollientes et diurétiques du chiendent qui rendent cette plante efficace lors d’inflammations et de calculs rénaux. C’est une plante très douce pour les reins, qui n’irrite pas la vessie et l’appareil urinaire malgré une consommation récurrente, ce qui en fait une herbe de choix pour aider à soulager les problèmes urinaires.

Si vous en prenez régulièrement pendant 15 jours, les résultats pourraient vous surprendre à coup sûr. Cette herbe agit comme un agent de nettoyage des infections et soulage vos voies urinaires si ces dernières vous font souffrir depuis longtemps.

Pour les problèmes urinaires, la meilleure façon d'administrer cette herbe est sous forme de décoction refroidie. Vous retrouverez la recette un peu plus loin dans cet article. Les infusions à partir des racines sont également efficaces et vous soulageront.

Enfin, le jus extrait des racines de chiendent est traditionnellement utilisé pour soigner la jaunisse et d'autres troubles du foie. Il peut même être administré aux personnes malades lorsqu'elles souffrent d'une inflammation des voies urinaires, quelle qu'elle soit, et même lorsque l'urine contient trop de pus, de mucus ou de sang.

Le pouvoir adoucissant du chiendent

Si le chiendent est une vraie plaie pour les jardiniers, son rhizome est quant à lui une vraie aubaine pour les botanistes.

Comme expliqué précédemment, le rhizome dispose de vertus diurétiques et anti inflammatoire, parfaites pour soulager les troubles urinaires et intestinaux. Ce n’est pas pour rien que les chats en mangent pour leur estomac.

Les préparations à base de rhizomes de chiendent soulagent donc les infections et apaisent le transit intestinal. C’est en fait une plante très douce pour l’organisme, qui soulage les maux et peut être donc prise généralement de manière récurrente, sans irritation.

Enfin, la tisane de chiendent a aussi pour effet d’apaiser les maux de gorge et soulager les muqueuses enflammées.

Les propriétés dépuratives du chiendent

De manière logique, le chiendent est aussi utilisé comme dépuratif pour l’appareil génito-urinaire et pour l’organisme de manière générale. Les infusions, décoctions ou produits à base de gingembre aident à éliminer les toxines et purifier le sang dans l’organisme.

Le chiendent protège les tubes urinaires contre les infections et les irritations, et augmente le volume de l'urine, la diluant ainsi. Et en cas de problèmes de foie, il est préconisé de boire chaque jour un demi-verre de jus d’extraits de chiendent.

Comment profiter des bienfaits du rhizome de chiendent

Préparation d'une décoction de rhizome de chiendent

Comme évoqué précédemment, pour les problèmes urinaires et rénaux, l’une des meilleures façons de consommer le chiendent est sous forme de décoction. Voilà la recette :

  • Mettez une poignée de rhizome de chiendent dans de l’eau bouillante
  • Faites bouillir une première fois durant 15 minutes
  • Jetez cette première préparation mais conservez les racines bouillies. Préparez la décoction en 2 étapes permet d’éviter qu’elle soit trop acre.
  • Faites bouillir de nouveau les racines durant 15 minutes.
  • Ajoutez si vous le souhaitez d’autres plantes aux effets diurétiques comme le pissenlit ou les queues de cerise
  • Laissez refroidir la décoction

Vous pouvez ensuite en boire jusqu’à trois fois par jour. Une période de 15 jours est conseillée pour voir des effets sensibles. Vous ne le regretterez pas. A noter que les décoctions se conservent mal (au maximum 48h au frais). Donc inutile d’en préparer en de trop grandes quantités.

Sachez également que pour traiter les infections des voies urinaires, le chiendent est généralement utilisé en combinaison avec d'autres herbes comme l'achillée millefeuille, l'uva ursi (busserole) et le buchu. Le chiendent est utilisé en même temps que l'hortensia pour traiter les problèmes de prostate.

La tisane rétention d'eau Herbonata

En raison de ses propriétés diurétiques et dépuratives excellentes, c’est sans surprise que le chiendent se retrouve dans notre tisane Rétention d’eau Herbonata.

Composée à 100% de plantes naturelles, cette tisane aide à diminuer la rétention et la cellulite en favorisant une meilleure circulation du sang et en drainant les déchets métaboliques de l’organisme.

La tisane herbonata a également des effets sur les tissus adipeux en réduisant leur engorgement et en limitant l’accumulation des graisses.

En ce qui concerne les ingrédients, on retrouve donc :

Toutes ces plantes sont connues pour leurs propriétés diurétiques ou anti-cellulite. Vous pouvez boire une à trois tasses par jour de notre tisane Herborata, en faisant infuser une cuillère à soupe pour 250 ml d’eau durant 15 minutes à couvert. Votre corps vous en remerciera.

Attention toutefois : la tisane Rétention d'eau est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou rénale.

Les contre-indications du chiendent

  • Une consommation prolongée peut entraîner une perte de potassium en raison de son action diurétique.
  • Dans de trop grandes quantités le chiendent peut provoquer des diarrhées, des crampes d'estomac
  • Le chiendent est également à éviter chez les personnes présentant une allergie ou une hypersensibilité connue à cette plante bien entendue, ou à d'autres membres de la famille des Poaceae/Gramineae.
  • La prudence est conseillée chez les patients qui présentent un œdème (gonflement) causé par une maladie cardiaque ou rénale.
  • Enfin le chiendent n'est pas recommandé aux femmes enceintes ou allaitantes en raison du manque de preuves scientifiques disponibles.

Le mot de la fin du chiendent

Nous espérons maintenant que vous ne verrez plus simplement le chiendent comme une mauvaise herbe qui gâche l’esthétique d’un jardin. C’est une plante dotée d’une richesse immense, disponible quasiment partout et qui peut être consommée de différentes manières. Pensez donc au chiendent si jamais vous souffrez de troubles urinaires, de problèmes rénaux, ou que vous souhaitez essayer d’autres plantes pour une cure détox.

Si vous souhaitez vous pencher davantage sur cette plante, n’hésitez pas à venir en boutique ou à nous téléphoner pour en parler avec notre équipe de naturopathes.

À bientôt sur le blog d’Herbonata !

Les indications données ici n’ont pas un but thérapeutique mais informatif. Elles s'appuient sur les usages traditionnels des plantes en herboristerie. Elles ne valent en aucun cas prescription médicale et ne peuvent se substituer à une ordonnance. Pour confirmer les usages de ce produit, veuillez prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.

Nos articles conseillés

*
Chiendent officinal rhizome Bio - coupé

Chiendent officinal rhizome Bio - coupé

Herbonata
4,95 €

*
Piloselle - partie aérienne coupée

Piloselle - partie aérienne coupée

Herbonata
5,00 €

*
Cassis Bio - feuille entière France

Cassis Bio - feuille entière France

Herbonata
3,73 €

*
Achillée Millefeuille Bio - partie aérienne coupée

Achillée Millefeuille Bio - partie aérienne coupée

Herbonata
5,25 €