Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Les meilleures plantes pour le cœur

Les meilleures plantes pour le cœur

Aubépine, mélisse, olivier, ail des ours
Les meilleures plantes pour le cœur

                       - Sommaire -

• L'aubépine, la plante du coeur

• L'olivier pour la tension artérielle

• L'ail des ours pour la santé du muscle cardiaque

• La mélisse pour apaiser le coeur

• La Tisane Tension Herbonata

 

Le cœur est un des organes de base de l’organisme. C’est un peu le moteur qui fait tourner le reste de notre appareil. Le cœur occupe une fonction vitale chez tous les êtres vivants. Il assure la circulation du sang dans l’ensemble du corps et l’apport de nutriments et de l’oxygène à l’ensemble des cellules. Prendre soin de son muscle cardiaque est primordial pour avoir une santé de fer.

En médecine traditionnelle, il existe une palette de plantes curatives dédiées à la santé du cœur. Quelles sont-elles ? Comment les utiliser ? Le point dans cet article.

 

L’aubépine, la plante du cœur

Quelle plante pour le cœur ? Sans aucun doute, l’aubépine. Originaire d’Europe, cet arbrisseau de la famille des Rosacées, rebutant par son aspect épineux, détient des vertus médicinales douces pour le bon fonctionnement de notre organe musculaire creux.

 

 

Les bienfaits de l’aubépine sur la santé cardiaque

L’aubépine est une plante riche en vitamine C et E, ainsi qu’en oméga 3, oméga 6, flavonoïdes et tripertènes. En phytothérapie, on lui reconnaît un effet cardiotonique et cardio-protecteur.

L’aubépine est efficace pour réguler la tension artérielle et faciliter le transport du sang des artères vers le cœur. De fait, elle apaise les palpitations, renforce le muscle cardiaque. En cas de battement de cœur anormal chez les femmes en période de ménopause, l’aubépine est une alliée santé.

Cependant, il convient de noter que, en aucun cas, cette solution naturelle n’est indiquée comme thérapeutique pour traiter une insuffisance cardiaque pathologique grave. L’efficacité de l’aubépine est uniquement établie pour des cœurs sains, ponctuellement sujets à des troubles bénins du rythme cardiaque.

À noter : on dénombre plus de 400 variétés d’aubépines. Si certaines poussent à l’état sauvage dans les fourrés de friches, les haies défensives ou à l’orée des bois, d’autres, à l’inverse, sont des cultivars.

Ce sont surtout les fleurs d’aubépine qui sont surtout utilisées en herboristerie. Blanches, parfois rouges ou roses, d’une odeur agréable, elles sont généralement récoltées sur deux espèces :

• Crataegus monogyna, ou aubépine à un style

• Crataegus laevigata, ou aubépine à deux styles.

 

Comment consommer l’aubépine ?

L’aubépine est la plupart du temps consommée sous forme de tisane simple et rapide à faire./Ingrédients /1 c. à café de fleurs d’aubépine séchées par 150 ml d’eau bouillante

 

 

Préparation

Commencez par mettre vos fleurs d’aubépine dans un emballage adapté (ex. : sachet de thé). Dans une tasse contenant de l’eau bouillante, introduisez votre sachet et laissez infuser 10 minutes. Votre tisane d’aubépine est prête !

 

Consommation

La posologie usuelle recommande de prendre au maximum 3 tasses par jour, entre les repas.

L’aubépine est aussi utilisée en gemmothérapie. Dans ce cas, ce sont les bourgeons de la plante qui sont appliqués par voie interne comme traitement. Pour le dosage, on prendra 3 à 5 gouttes de macérât, 1 à 3 fois par jour, pendant 15 jours.

Concernant les extraits, les gélules ou la teinture mère, respectez les indications du fabricant.

L’aubépine produit aussi des fruits rouges qui sont des baies appelées cenelles. Comestibles à partir du mois de septembre, elles ont des propriétés astringentes, efficaces pour soulager les maux de gorge. Les cenelles renferment les mêmes substances actives que les fleurs d’aubépine.

 

Contre-indications

L’extrait d’aubépine est contre-indiqué aux jeunes enfants, ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes par principe de précaution.

Les risques de maladies cardiovasculaires ou d’accidents coronariens étant élevés dans le cas des troubles cardiaques, il est essentiel de se soumettre à un diagnostic et au suivi attentif d’un professionnel de santé. Demandez l’avis de votre médecin si vous souhaitez utiliser l’aubépine à des fins thérapeutiques.

 

L’Olivier pour la tension artérielle

L’olivier est un arbre de la famille des oléacées. Il pousse sur les terrains rocailleux et secs et serait originaire de Syrie.

 

 

Les bienfaits de l’olivier sur la tension artérielle

L’olivier est réputé en phytothérapie et en herboristerie pour son huile et ses vertus hypotensives.

Traditionnellement, ce sont les feuilles du végétal qui sont employées pour baisser l’hypertension artérielle légère.

Les feuilles d’olivier permettent également de normaliser le taux de sucre dans le sang (hypoglycémiant). En association avec un régime hypocalorique, elles aident à réguler un diabète de type II. Mais ce n’est pas tout !/Grâce à leurs effets diurétiques, les feuillages d’olivier favorisent les sécrétions urinaires et l’élimination d’eau.

Autres indications thérapeutiques reconnues : ces substances végétales, tour à tours antibactériennes et antioxydantes, luttent efficacement et de façon naturelle contre les infections bactériennes, fongiques ou virales. Et aident à protéger le corps des dommages causés par les radicaux libres.

Spasmolytiques vasculaires, elles sont des atouts santé pour le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins et équilibrent le LDL ou « mauvais » cholestérol.

L’olivier contient de nombreux principes actifs : tanins, flavonoïdes, acides-phénols, etc.  Il aide à la bonne circulation sanguine.

 

Comment consommer l’olivier

L’olivier existe sous plusieurs formes et s’utilise de différentes façons. En tisane ou en décoction, ce sont les feuilles, toujours vertes, qui sont mises à contribution.

 

 

Ingrédients

30 feuilles par 800 ml d’eau

 

Préparation

Dans une casserole propre, versez de l’eau, ajoutez vos feuilles d’olive et portez le tout à ébullition.

Laissez bouillir et évaporer longtemps (jusqu’à la réduction du liquide de moitié). Enlevez du feu. Laissez infuser 10 minutes et filtrez. C’est prêt !

 

Consommation

Prendre 1 tasse chaque matin, pendant 3 semaines.

L’olivier peut aussi être consommé sous forme de macérât glycériné de ses bourgeons. Boire dans la journée 60 gouttes, 3 fois par jour.

L’huile d’olive stimule l’excrétion biliaire de la vésicule et détient des propriétés laxatives. Vous pouvez prendre jusqu’à 60 g d’huile à jeun.

 

Contre-indications

Jusqu’ici, aux dosages habituels, aucune contre-indication n’a été associée à l’usage thérapeutique de l’olivier. Toutefois, par principe de précaution, il est conseillé aux femmes et à celles qui allaitent de demander un avis médical avant de commencer une cure à base de feuilles d’Olivier.

En cas de traitements parallèles avec un médicament issu de la médecine moderne, espacez les prises entre les deux remèdes ou vérifiez que les interactions médicamenteuses soient bénéfiques.

 

L’ail des ours pour la santé du muscle cardiaque

Allium ursinum, l’ail des ours appartient à la famille des alliacées. Connue depuis la préhistoire, cette plante du cœur est particulièrement riche en substances actives dépuratives et antibiotiques, bénéfiques pour la digestion et le muscle cardiaque.

 

 

Les vertus de l’ail des ours sur le cœur

C’est un remède naturel aux multiples bienfaits pour notre organe musculaire creux. L’ail des ours est populaire en herboristerie pour le rôle qu’il joue dans la réduction de la pression artérielle et la stimulation de la circulation sanguine.

Recommandé aux personnes souffrant d’athérosclérose, il permet de fluidifier le sang et prévient l’accumulation du « mauvais » cholestérol. L’ail des ours contribue ainsi au maintien d’une glycémie, d’une cholestérolémie et d’une tension artérielle normale.

Antibiotique naturel puissant, il présente un intérêt thérapeutique pour le traitement des infections respiratoires et virales.

La médecine conventionnelle lui reconnaît par ailleurs de propriétés :

• Antiseptiques

• Anthelminthiques

• Amincissantes

 

L’ail des ours intervient dans la phytothérapie des affections cardiovasculaires, des coliques, contre les maux d’estomac, les ballonnements, les vers intestinaux. Il est efficace contre les douleurs rhumatismales et l’arthrite. Il est conseillé pour décongestionner les voies respiratoires, améliorer la digestion.

En somme, l’ail des ours est un végétal aux multiples bienfaits santé, non seulement pour le cœur, mais aussi la sphère digestive et circulatoire.

 

Comment consommer l’ail des ours

Pour bénéficier de tous les effets thérapeutiques de cette plante du cœur, les herboristes préparent généralement l’ail des ours sous forme de tisane. Ce sont notamment les parties aériennes, l’essence et le bulbe qui sont utilisés.

 

Ingrédients

1 c. à soupe d’ail des ours séché par 200 ml d’eau très chaude

 

Préparation

Versez votre ail des ours dans une casserole d’eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes à couvert. Filtrez. Votre préparation est prête !

 

Consommation

Boire 2 tasses de cette infusion par jour, entre les repas. Vous pouvez ajouter un peu de miel ou de sucre pour une saveur plus ronde en bouche.

Comme l’ail commun, cultivé, l’ail sauvage peut également être consommé dans des préparations culinaires : pesto, omelette, salade. Les plus avancés en matière de préparations médicinales pourront s’en servir pour préparer un extrait hydroalcoolique.

 

Contre-indications

L’ail des ours est à éviter chez les personnes en situation suivante :

• Grossesse ou allaitement.

• Connaissant une inflammation des voies respiratoires ou de la peau.

• Sujettes à des irritations urinaires, gastriques ou intestinales.

 

On ne connaît aucun effet indésirable lié à la consommation de l’ail des ours. Mais au-delà des doses habituellement prescrites, des crampes abdominales peuvent subvenir. En cas de situation particulière, de maladies chroniques ou de traitement parallèle, demandez l’avis d’un professionnel de santé.

 

La mélisse pour apaiser le cœur

Autre plante du muscle cardiaque : la mélisse. Souvent mis en avant pour ses qualités digestives, ce végétal aromatique de la famille des lamiacées est un allié santé du cœur.

 

 

Les propriétés apaisantes de la mélisse

La mélisse détient un fort pouvoir apaisant. De fait, elle est recommandée pour réguler le rythme cardiaque, apaiser les tachycardies, favoriser la circulation sanguine.

La mélisse améliore la contraction ou distension des vaisseaux sanguins. Elle est efficace pour relaxer les muscles et les nerfs.

En phytothérapie, ses vertus apaisantes sont également utilisées pour soulager le manque de sommeil, calmer l’angoisse, les troubles nerveux, l’anxiété, le surmenage. Ses qualités antistress permettent d’éviter certains problèmes du cœur.

La mélisse a par ailleurs des propriétés antispasmodiques : lutte contre les crampes du colon et de l’estomac. On lui reconnaît des qualités digestives et stimulantes de la mémoire.

En externe, la mélisse agit comme un antiviral contre le zona, l’herpès génital et labial. En interne, elle participe au traitement des troubles gastriques comme l’excès d’acidité dans l’estomac.

 

Comment consommer la mélisse

De manière à profiter de l’ensemble de ses vertus santé, la mélisse se prend de préférence en infusion rapide à réaliser.

Ingrédients

3 c. à café de feuilles de mélisse par 150 ml d’eau très chaude.

 

Préparation

Mettez les feuilles de mélisse à infuser 10 à 15 minutes.

 

Consommation

Prendre 3 tasses par jour, entre les repas.

 

Contre-indications

Déconseillée aux enfants ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes.

 

La tisane tension Herbonata

La tisane tension Herbonata, comme son nom le suggère, est une composition médicinale aux propriétés hypotensives. Formulée à base de cinq substances végétales, elle est le résultat d’un savant mélange de plantes cardiotoniques et cardio-protectrices qui agissent de façon synergique.

 

 

Les bienfaits des synergies de plante

La tisane Tension se compose de feuilles d’olivier, de sommités fleuries d’aubépine, de feuilles de marjolaine, mais aussi de fleurs d’hibiscus et de parties aériennes de piloselle./L’olivier, comme vous le savez, est réputé en herboristerie et en phytothérapie pour diminuer la pression artérielle et favoriser la circulation sanguine.

L’aubépine, elle, bonne pour le cœur, joue un rôle essentiel dans l’apaisement du système cardiaque et vasculaire, tout en contribuant à la diminution de la tension. /Quant à eux, la piloselle et l’hibiscus sont traditionnellement utilisés pour leurs effets diurétiques qui stimulent les sécrétions urinaires et l’évacuation d’eau.

Les feuilles de marjolaine présentent des vertus calmantes. Elles combattent :

• l’insomnie

• le stress

• les crises nerveuses

• les dépressions légères.

 

De quoi aiguillonner le bien-être complet et la santé du cœur.

Grâce à cette synergie de plantes travaillant en interaction, la tisane Tension Herbonata est un atout phytothérapeutique pour traiter l’hypertension portale, l’insuffisance cardiaque et l’hypertension artérielle.

Respectueuse de l’environnement et du vivant, elle est faite à base de substances végétales 100 % issues de l’agriculture biologique.

Comment consommer la tisane tension Herbonata

La tisane Tension à un mode d’emploi assez simple.

En usage interne :

Versez 1 c. à soupe rase de plantes par 250 ml d’eau bouillante pour réaliser votre infusion 

 

Préparation

Faites infuser cette synergie de plantes 15 minutes à couvert.

 

Consommation

Prendre 1 à 3 tasses par jour, chaud ou froid, avant ou entre les repas.

La tisane tension Herbonata existe aussi sous forme de concentré.

 

Contre-indications

En raison du manque de données suffisantes concernant l’emploi des plantes qui la composent comme traitement chez les femmes enceintes et celles qui allaitent, la tisane Tension est déconseillée en cas de grossesse et de lactation. À utiliser avec précaution chez les jeunes enfants.

 

Le mot de la fin sur les plantes du cœur

Ce sont des cadeaux que la nature nous offre. Les plantes du cœur sont idéales pour entretenir la santé du muscle cardiaque.

Riches en principes actifs, elles sont, pour la plupart, antihypertensives, protectrices de la sphère circulatoire, contre les maladies cardiovasculaires.

L’aubépine. Offre ses vertus pour faciliter le transport du sang et de l’oxygène, traite les palpitations du cœur.

L’ail des ours. Soulage la tension artérielle, fluidifie la circulation sanguine, empêche les dépôts de « mauvais » cholestérol.

La mélisse. Offre ses propriétés calmantes pour soulager les tachycardies, soutenir le système nerveux et éviter le stress.

La tisane Tension, pour sa part, est une bonne alternative naturelle pour profiter pleinement des bienfaits santé des plantes du cœur.

Nos articles conseillés

*
Aubépine - sommité fleurie

Aubépine - sommité fleurie

Herbonata
3,50 €

*
Olivier Bio - feuille entière

Olivier Bio - feuille entière

Herbonata
3,91 €

*
Tisane Tension Bio - 100 g

Tisane Tension Bio - 100 g

Herbonata
16,50 €