Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Les propriétés médicinales du fucus vésiculeux

Les propriétés médicinales du fucus vésiculeux

Les bienfaits de cette algue
Les propriétés médicinales du fucus vésiculeux

                  - Sommaire -

• Présentation du fucus

• Les bienfaits du fucus

• Comment profiter des bienfaits du fucus

 

Le fucus vésiculeux est une algue bien connue pour ses qualités nutritives appréciées par le bétail et pour l’utilisation de ses thalles comme fumures des champs. Mais cette plante recèle également de nombreuses vertus phytothérapeutiques. Elle permet entre autres de soulager les problèmes de constipation et stimule la perte de poids de façon naturelle. 

 

Présentation du fucus vésiculeux

Le fucus vésiculeux est une algue brune appartenant à la famille des fucacées. C’est une plante que vous trouverez aussi sous le nom de varech vésiculeux, de chêne marin ou plus simplement de “fucus”, terme employé en herboristerie et en phytothérapie depuis bien longtemps.

 

Histoire et utilisation traditionnelle du fucus vésiculeux

Le fucus vésiculeux est un végétal aquatique aussi vieux que le monde. Son utilisation comme plante médicinale ne date pas d’aujourd’hui. En effet, cette plante est inscrite dans des pratiques de soins de plusieurs médecines ancestrales.

Chez les Romains et dès le moyen-âge, il sert à traiter les douleurs articulaires et rhumatismales. Une indication thérapeutique qui sera ensuite reprise par le naturaliste Pline l’ancien, au XVIIIe siècle.

Dès lors, le végétal va être employé pour soulager différentes pathologies de la peau et les crises d’asthme.

Cent ans plus tard, au XIXe siècle, il intervient dans le traitement des goitres, de la goutte, de l’obésité et pour soigner les problèmes de thyroïde. Ce qui participera fortement à la construction de sa réputation en phytothérapie et en herboristerie.

C’est le salpêtrier Bernard qui, en 1820, va être le premier à découvrir la forte concentration en iode du fucus.

 

 

En Europe et plus précisément en France, le fucus vésiculeux est traditionnellement utilisé comme humus pour enrichir les sols et comme aliment pour nourrir le bétail.

Ses bienfaits santé sont encore employés en phytothérapie aujourd’hui et de récentes recherches ont prouvé leur efficacité.

 

Description botanique du fucus vésiculeux

Le fucus vésiculeux, comme mentionné précédemment, est une algue brune de la famille des fagacées./Poussant jusqu’à 5 m de profondeur dans l’océan Pacifique et Atlantique, la mer du Nord et la Baltique occidentale, on le trouve également dans la Manche.

Le fucus est reconnaissable à sa forte odeur iodée et ses vésicules gazeuses claires. D’après ses caractéristiques botaniques, ce sont ces dernières qui lui permettent de flotter tout en restant bien accroché au substrat grâce à un “crampon”.

Les frondes du fucus sont de couleur brune olive foncée et peuvent atteindre jusqu’à 100 cm de long sur 2 cm de large lorsque les conditions climatiques leur sont favorables.

On récolte le chêne marin en été sur les rochers lorsque la marée est basse. Ce sont les thalles de l’algue, minces et plates, qui sont employées en herboristerie et en phytothérapie.

Au niveau de sa saveur, le fucus à un goût salé et une odeur marine.

 

Les bienfaits du fucus vésiculeux sur la santé

Le fucus vésiculeux est un véritable alliée santé.

Que ce soit sur la prise de poids, la sphère digestive ou le développement du système nerveux, ses effets thérapeutiques sont bénéfiques pour l’ensemble des organes de notre organisme.

 

 

Le pouvoir laxatif du fucus vésiculeux

C’est l’une des propriétés curatives les plus connues concernant ce végétal aquatique. Le fucus vésiculeux est réputé en herboristerie et en phytothérapie pour ses vertus laxatives.

En effet, traditionnellement, ce remède naturel est utilisé pour lutter contre la constipation et faciliter les allées à la selle.

Le fucus est par ailleurs un ami de la digestion. Il améliore le processus digestif. Il combat les brûlures d’estomac et l’acidité gastrique. Il est efficace pour assainir le transit intestinal en général.

 

L’action coupe-faim du fucus vésiculeux

Le fucus vésiculeux pourrait-il aider à maigrir ? C’est ce que laisse en tout cas conclure son effet amplificateur de la sensation de satiété.

Le fucus est une algue particulièrement riche en fibres. De plus, grâce à la structure mucilagineuse de ses tissus végétatifs qui se réhydratent et augmentent de volume pour donner une impression de plénitude gestique, il permet de réduire les quantités de nourritures consommées et favorise par ricochet la perte de poids.

Outre son statut de coupe-faim naturel, le fucus jouit également d’une réputation de brûleur de graisses. Une vertu qu’il doit notamment à sa teneur importante en iode.

 

La richesse en oligo-éléments et en vitamines du fucus vésiculeux

C’est une source intéressante de vitamines et d’oligo-éléments essentiels aux besoins métaboliques de l’organisme. Parmi les plus importants, le fucus contient :

• De la vitamine C. Qui renforce les défenses immunitaires et protège les cellules du corps.

• De la vitamine B1. Qui soutient le bon fonctionnement du cerveau et plus largement l’ensemble du système nerveux.

• De la vitamine B2. Qui accélère le métabolisme des lipides. Améliore l’aspect de la peau, des cheveux, des ongles.

• De la vitamine B6. Qui aide à combattre les coups de fatigue.

• De la vitamine B12. Indispensable au métabolisme énergétique normal et à la bonne formation des globules rouges.

• Du cuivre. Qui joue un rôle de premier plan dans la minéralisation osseuse et renforce le système immunitaire.

• Du chrome. Qui, avec son action régulatrice du glucide, prévient le diabète de type II et intervient dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires.

• Du zinc. De symbole Zn, qui facilite la cicatrisation et détient des propriétés antioxydantes

• Du silicium. Qui réduit les risques d’ostéoporose, assouplit, tonifie et raffermit la peau.

• Du fer. Qui participe au bon fonctionnement du système nerveux et aide à lutter contre la fatigue.

• Du manganèse. Qui réduit le cholestérol et protège les cellules contre le stress oxydatif.

• De l’iode. Qui stimule la glande thyroïde.

 

Le fucus vésiculeux est par conséquent un reminéralisant naturel utile pour traiter les carences en vitamines et oligo-éléments nécessaires à certaines fonctions vitales de notre corps.

 

 

Les phytothérapeutes lui attribuent également un effet favorable sur l’hypertension artérielle, l’artériosclérose et l’adénopathie. Le fucus vésiculeux intervient aussi dans le traitement des entorses et de l’asthénie. Il soulage les inflammations des articulations et apaise les douleurs rhumatismales, de même que celles liées à l’arthrite rhumatoïde.

 

Comment profiter des bienfaits du fucus vésiculeux

En phytothérapie, ce sont surtout les thalles séchés ou appareils végétatifs du varech vésiculeux qui sont utilisés sous forme de décoction, de poudre, de teinture mère ou en application tonique.

 

La décoction de fucus vésiculeux

La décoction de fucus vésiculeux, comme souvent avec les recettes de grand-mère, est simple et rapide à réaliser.

 

Ingrédients

2 g de thalles séchés par L d’eau

 

Préparation

Dans une casserole contenant de l’eau, versez votre fucus et portez le tout à ébullition. Patientez 5 minutes. Votre décoction est prête !

 

Consommation

Boire 1 L par jour, avant les repas, pendant 2 semaines à 1 mois.

En suivant cette fréquence de consommation, votre décoction de fucus vésiculeux, prise par voie orale, viendra lutter spécifiquement et efficacement contre l’obésité ou un goitre.

À noter : l’apport journalier recommandé en iode étant limité à 150 µg/j chez l’adulte, il est conseillé de ne pas excéder une consommation de 250 mg de fucus par jour sur une période dépassant un mois, et ce quelle que soit sa forme de préparation.

 

La poudre de fucus vésiculeux

Le fucus vésiculeux, une fois récolté et séché peut aussi être réduit en poudre et dosé dans des gélules

Sous cette forme, la posologie usuelle est la suivante :

Prendre 1 gélule par jour

Les bienfaits de ce remède ancestral sont surtout reminéralisants lorsqu’il est pris de cette manière. 

 

La teinture mère de fucus vésiculeux

Cette forme de préparation a surtout des vertus laxatives. De ce fait, privilégiez-la si vous souhaitez soigner une constipation ou fluidifier vos allées à la selle.

La teinture mère de fucus combat également la prise de poids et les carences en vitamines et oligo-éléments.

 

Consommation

Prendre de 20 à 50 gouttes par jour

 

L’utilisation externe du fucus vésiculeux

De récentes études ont permis de démontrer que le fucus vésiculeux est efficace par voie cutanée pour :

• Combattre les affections dermatologiques telles que le psoriasis

• Lutter contre la cellulite

• Calmer les douleurs rhumatismales

 

On préparera alors un bain ou un cataplasme avec du fucus frais ou séché au soleil. À appliquer pendant au moins 3 semaines.

Pour potentialiser le fucus vésiculeux et ses bienfaits, vous pouvez le combiner avec d’autres plantes médicinales et bénéficier d’un effet synergique. À ce titre, on l'associe volontiers avec :

De la reine-des-prés pour apaiser les douleurs causées par un rhumatisme  De la bourdaine ou du thé vert pour accompagner un régime amincissant et stimuler l’élimination des déchets  De l’ortie ou de la réglisse pour réguler les déséquilibres hormonaux De la vigne rouge pour soigner des troubles circulatoires

 

Les contre-indications liées au fucus vésiculeux

Le fucus vésiculeux est contre-indiqué aux femmes enceintes ou allaitantes, ainsi qu’aux jeunes enfants. Du fait de la pollution qui touche même le milieu aquatique, il est essentiel de veiller sur l’origine et le mode de culture de son algue.

Ce remède est à éviter en cas d’hypersensibilité à l’iode, de problème de thyroïde ou d’angine de la poitrine. Consommé à l’excès au moyen ou au long court, il peut provoquer une hyperthyroïdie, une hypothyroïdie, un excès d’iode.

Le fucus ne doit pas être appliqué en cataplasme ou en bain sur une plaie ouverte ou sur toutes autres crises dermatologiques suivantes.

Pour les effets indésirables, ceux-ci sont généralement liés à une surconsommation de fucus vésiculeux. Ainsi, l’abus de ce végétal aquatique peut entraîner des :

insomnies

du stress

des palpitationsune

hypersensibilité

 

Un excès d’iode peut aussi causer des irritations gastriques, une salivation importante et des dermatoses.

Voilà pourquoi il ne faut pas aller au-delà de 250 mg de fucus par jour sur une période excédant un mois.

Si vous suivez un traitement parallèle, demandez l’avis d’un spécialiste avant de commencer une cure au fucus vésiculeux pour éviter certaines interactions.

 

Le mot de la fin sur le fucus vésiculeux

Le fucus vésiculeux, vous l’aurez compris, possède de nombreux bienfaits phytothérapeutiques pour traiter une constipation et améliorer la digestion.

Arme anti-obésité — grâce à sa teneur importante en fibres et ses mucilages qui augmentent de volume et remplissent l’estomac —, le fucus est un végétal intéressant pour accompagner un régime amaigrissant, d’autant plus que sa richesse en vitamines et oligo-éléments lui permet de réparer les carences ou de reminéraliser le corps.

Consommable en gélules, en teinture mère ou en poudre, vous pouvez également le prendre en décoction simple et rapide à faire.

Le fucus est aussi reconnu pour stimuler la glande thyroïde grâce à sa concentration en iode.

Cependant, demandez l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien avant de commencer un traitement au fucus vésiculeux.

Nos articles conseillés

*
Fucus - 90 gelules végétales

Fucus - 90 gelules végétales

Boutique Nature
9,90 €