Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Plantes et ménopause

Plantes et ménopause

Soulager naturellement les bouffées de chaleur et autres tracas
Plantes et ménopause

La ménopause est une évolution hormonale qui survient chez les femmes entre 40 et 55 ans, le plus souvent autour de 52 ans. Elle se définit par l’interruption des cycles menstruels et est généralement accompagnée de désagréments bien connus des femmes : bouffées de chaleur, suées nocturnes, sécheresses vaginales, prise de poids, sautes d’humeur et autres troubles de la libido.

En médecine allopathique, ces symptômes sont généralement traités par la prescription d’hormones naturelles. En phytothérapie, nous pouvons également agir sur la sphère hormonale grâce à des plantes dites « œstrogéniques » et « progestatives », selon l’hormone dont elles vont stimuler la production. Mais c’est tout l’organisme qui doit s’adapter à ce nouvel état, et il ne suffit pas de favoriser l’activité ovarienne pour soulager le cortège des maux accompagnant la ménopause

Je vous propose de découvrir ensemble comment utiliser au mieux l’incroyable richesse des plantes médicinales pour proposer un soulagement naturel aux troubles de la ménopause

La ménopause : une révolution hormonale !

Petit décryptage de la ménopause : causes et effets d’un bouleversement hormonal

La disparition des cycles menstruels, caractéristique de la ménopause, est due à l’interruption de la production de deux hormones sexuelles par les ovaires : les œstrogènes et la progestérone. Ces deux hormones régissent le cycle féminin : les œstrogènes participent directement au processus d’ovulation et dominent la première moitié du cycle, tandis que la progestérone intervient après l’ovulation pour favoriser la nidation de l’œuf. Lorsque ces hormones disparaissent, le cycle menstruel s’interrompt. C’est par exemple ce qui se produit artificiellement avec certaines pilules contraceptives.

L’interruption des cycles menstruels s’accompagne d’une série de signes qui varient d’une femme à l’autre, mais témoignent tous de la chute de la production d’œstrogènes :

- Parmi les symptômes les plus courants de la ménopause, les fameuses bouffées de chaleur arrivent bien évidemment en tête : elles touchent 75 à 85% des femmes. Elles commencent par se manifester la nuit, sous forme de suées nocturnes, puis elles gagnent peu à peu les journées, en particulier la fin des repas ou les moments d’efforts.

- La ménopause s’accompagne aussi de bouleversements d’ordre sexuel, avec une baisse de la libido associée à une tendance aux sécheresses vaginales et à une atrophie de la vulve. Ces différents changements peuvent rendre la pénétration douloureuse.

- La chute des hormones sexuelles impacte directement la densité osseuse : celle-ci diminue, ce qui augmente la fragilité osseuse et par conséquent le risque de fracture. C’est ce que l’on appelle l’ostéoporose.

- Avec la ménopause augmente également le risque de développer une maladie cardiovasculaire, car les œstrogènes n’assurent plus leur rôle de protection des artères. 

- Enfin, parce que la production d’hormones est bouleversée, mais aussi parce que cela constitue une transition fondamentale dans la vie de la femme, la ménopause peut engendrer une instabilité émotionnelle et des troubles psychiques : des sautes d’humeur, de l’irritabilité, des angoisses engendrant fatigue, crises d’insomnie, troubles de la mémoire et de la concentration voire vertiges.

Au moment de la ménopause, les ovaires interrompent complètement leur production d’œstrogènes et de progestérone. Mais avant cela intervient une phase de préménopause, généralement moins connue, qui peut durer de plusieurs mois à plusieurs années. Pendant cette phase transitionnelle, les cycles menstruels deviennent plus chaotiques et irréguliers mais sont maintenus. La production de progestérone chute significativement, mais celle d’œstrogènes reste tout d’abord relativement stable. Ce déséquilibre entre progestérone et œstrogènes peut provoquer les symptômes d’une hyper-œstrogénie : règles très abondantes, seins gonflés et douloureux, rétention d’eau, bas-ventre gonflé... Si au contraire les ovaires ne produisent pas suffisamment d’œstrogènes, cela se manifeste par des règles très espacées et des bouffées de chaleur.

On ne parle de « ménopause » qu’après avoir pu constater l’absence de règles pendant une année entière. Avant cela, même si les cycles menstruels sont presque inexistants, les femmes sont toujours considérées comme « préménopausées ».

Des plantes progestatives pour accompagner la préménopause

En période de préménopause, les plantes peuvent être utiles pour apporter un rééquilibrage hormonal et soutenir la production de progestérone par les ovaires, celle-ci étant généralement insuffisante.

Dans ce cas, nous allons préconiser une cure de plantes dites progestatives, qui va permettre de tamponner l’hyper-œstrogénie et d’en soulager les symptômes : gonflement des seins et du bas-ventre, rétention d’eau, tensions mammaires, règles très abondantes, irritabilité...

Notre Tisane Harmonisation des cycles a été conçue pour soulager les désagréments liés à une hyper-œstrogénie, que celle-ci se manifeste chez la jeune femme ou bien chez la femme en période de préménopause. Cette tisane contient trois plantes à action hormonale : l’Achillée millefeuille, l’Alchémille et le Gattilier. Ces trois plantes combinées stimulent la production de progestérone, freinent la production d’œstrogènes et favorisent la décongestion du petit bassin. Avec le Chardon-Marie, l’Achillée millefeuille soutient également le foie dans son travail d’élimination des hormones en excès, mais nous reviendrons plus tard sur l’importance capitale du foie au moment de la (pré)ménopause. La Tisane Harmonisation des cycles contient en outre de la Mélisse, une plante apaisante du système nerveux, particulièrement réputée pour équilibrer l’humeur en cas d’hypersensibilité.

Si vous présentez un ou plusieurs signes d’hyper-œstrogénie, je vous conseille de boire de la Tisane Harmonisation des cycles pendant 6 semaines à raison de 2 à 3 tasses par jour, avant ou entre les repas. Faîtes ensuite une semaine de pause et observez les effets de la cure. Si nécessaire, renouvelez-la. Pour préparer la tisane, comptez 1 cuillère à soupe rase de plantes par tasse (~ 250 ml) et laissez infuser une quinzaine de minutes à couvert. Si vous souffrez également de bouffées de chaleur, vous pouvez ajouter à votre tisane une pincée de feuilles de Sauge officinale* (l’équivalent d’une demi-cuillère à café par tasse). Cette plante œstrogénique est réputée en phytothérapie pour ses propriétés antisudorales.

Si vous astreindre à une cure de tisane vous semble trop contraignant pour être réalisable, vous pouvez opter pour le Concentré de plantes Harmonisation des cycles : il contient les mêmes plantes que la tisane du même nom, avec en plus de la Camomille matricaire et de la Lavande qui vont ajouter leurs propriétés équilibrantes du système nerveux à la synergie. Ce concentré se prend à raison d’1 cuillère à café diluée dans un verre d’eau, 2 à 3 fois par jour, avant ou en dehors des repas, pendant 6 à 12 semaines (en pratiquant dans tous les cas une semaine de pause au bout de 6 semaines).

* La Sauge officinale est déconseillée en cas d’antécédents de cancers hormonodépendants.

Tisane Harmonisation des cycles pour la préménopause

Des plantes œstrogéniques pour une ménopause apaisée

Lorsqu’une année entière s’est écoulée depuis les dernières règles, la production d’hormones par les ovaires est définitivement interrompue et la ménopause, bel et bien déclarée. C’est là que surgit la panoplie des désagréments liés à la chute des œstrogènes : bouffées de chaleur, suées nocturnes, baisse de la libido, sécheresse vaginale, sautes d’humeur...

Ces inconforts peuvent être soulagés par une synergie de plantes œstrogéniques et progestatives : la Tisane Ménopause*. A base de Sauge* et de Houblon*, œstrogéniques, ainsi que d’Achillée millefeuille et d’Alchémille, progestatives, cette tisane aide à vivre une ménopause plus apaisée et harmonieuse en soulageant les maux qui accompagnent cette période. La Tisane Ménopause contient également de l’aubier de Tilleul : grand dépuratif du foie et des reins, il aide l’organisme à éliminer les toxines qui ont tendance à s’accumuler avec le bouleversement hormonal.

Je vous conseille de faire une cure de Tisane Ménopause* pendant 6 à 12 semaines (avec dans tous les cas une semaine de pause au bout de 6 semaines) à raison de 2 à 3 tasses par jour, avant ou entre les repas. Cette tisane se prépare comme la majorité des tisanes, en faisant infuser 1 cuillère à soupe de plantes par tasse pendant une quinzaine de minutes, à couvert.

Une fois encore, si vous trouvez la cure de tisane trop contraignante, il existe un équivalent sous forme de concentré de plantes : le Concentré Ménopause*. Ce produit, à diluer dans un verre d’eau 2 à 3 fois par jour pendant 6 à 12 semaines (en pratiquant dans tous les cas une semaine de pause au bout de 6 semaines), contient lui aussi des plantes progestatives et œstrogéniques : on retrouve l’Alchémille et l’Achillée millefeuille d’une part, la Sauge*, associée au Trèfle rouge*, d’autre part. Ces plantes sont complétées par une cinquième demoiselle, l’Actée à grappes ou Cimicifuga, réputée pour soulager les bouffées de chaleur non pas par une action œstrogénique, mais par une stimulation de la production de sérotonine, la fameuse hormone du bien-être. Ainsi, l’Actée à grappes agit également sur la baisse de moral, l’irritabilité, l’anxiété qui peuvent survenir au moment de la ménopause.

* Ces produits sont déconseillés en cas d’antécédents de cancers hormonodépendants.

Tisane Ménopause contre les bouffées de chaleurs et les suées nocturnes

Quelles solutions pour les femmes ménopausées qui présentent des antécédents de cancers hormonodépendants ?

Un cancer hormonodépendant est un cancer dont le développement est favorisé par certaines hormones. Chez la femme, les principaux cancers hormonodépendants sont le cancer du sein (qui peut également ne pas être hormonodépendant) et les tumeurs au niveau des organes gynécologiques (utérus, ovaires). 

En cas d’antécédents de cancers hormonodépendants, on prendra la précaution d’éviter les phyto-œstrogènes. Les plantes progestatives, elles, ne présentent aucun risque. 

Les femmes présentant des antécédents de cancers hormonodépendants sont souvent démunies au moment de la ménopause car nombreux sont les traitements qui leur sont interdits. Pour autant, elles ne sont pas condamnées à subir passivement les bouffées de chaleur et suées nocturnes ! Certaines plantes non œstrogéniques peuvent s’avérer d’un grand secours dans ces cas-là.

Le Shatavari est une plante de la médecine ayurvédique, traditionnellement utilisée pour accompagner les femmes à tous les âges de la vie, y compris quand survient la ménopause. Le Shatavari aide à soulager les bouffées de chaleur, agit sur les sautes d’humeur, stimule la libido et contribue à la lubrification des muqueuses intimes. Je vous conseille d’en prendre une gélule 2 fois par jour, avant chacun des repas principaux, pendant 6 à 12 semaines (en pratiquant dans tous les cas une semaine de pause au bout de 6 semaines).

Shatavari pour la ménopause en cas d'antécédents de cancers hormonodépendants

Moins exotique mais tout aussi réputé, le bourgeon de Pommier n’est pas déconseillé aux femmes ayant des antécédents de cancers hormonodépendants. Son champ d’action est vaste et recouvre plusieurs des désagréments de la ménopause. Progestatif, il exerce un effet bénéfique grâce à son action hormonale. Il est également calmant du système nerveux, apaisant anxiété et angoisses, et antioxydant : il atténue les difficultés de concentration et de mémorisation en stimulant le système cérébral. Enfin, il contribue à entretenir la souplesse des artères et à maintenir le taux de cholestérol à un niveau normal, réduisant ainsi le risque de maladie cardiovasculaire.  Le bourgeon de Pommier se prend à raison de 15 gouttes par jour, pures ou diluées dans un peu d’eau, réparties en 1 à 3 prises au cours de la journée (soit 1 x 15 gouttes, soit 2 x 7 gouttes, soit 3 x 5 gouttes). Comme pour les tisanes et les concentrés de plantes, il vaut mieux prendre les bourgeons à distance des repas : 30 à 15 minutes avant, ou bien 2 heures après.

 Bourgeon de Pommier pour accompagner la ménopause en cas d'antécédents de cancers hormonodépendants

Enfin, sauf contre-indication mentionnée, toutes les femmes peuvent suivre les conseils qui viennent dans la suite de l’article :)

Pas de plantes hormonales sans un bon drainage !

Les plantes progestatives et œstrogéniques, c’est bien, mais associées à un drainage, c’est mieux ! En effet, le bouleversement hormonal de la ménopause a des répercussions sur tout l’organisme, à commencer par le foie. Cet organe est un « émonctoire », c’est-à-dire qu’il joue un rôle important dans l’élimination des toxines. Il participe notamment au métabolisme des lipides, autrement dit à la transformation des graisses en énergie. S’il est saturé, les graisses sont stockées au lieu d’être dégradées. Or, au moment de la ménopause, le foie doit aussi gérer la détoxication des hormones. Il peut se retrouver débordé et mal assurer ses fonctions, générant une prise de poids.

Par ailleurs, avec l’interruption des cycles menstruels, c’est un émonctoire entier qui disparaît de l’organisme : les règles permettaient d’éliminer des toxines qui doivent désormais trouver un autre chemin pour quitter l’organisme... par exemple la transpiration, par l’intermédiaire des bouffées de chaleur et suées nocturnes !

Ainsi, un drainage général de l’organisme est vivement recommandé en cas de désagréments liés à la ménopause ou à la préménopause. Le Concentré de plantes Drainage – Détox est idéal pour cela : c’est une synergie de plantes dépuratives du foie, dont le Pissenlit et l’Artichaut qui améliorent la métabolisation des lipides, de plantes dépuratives des reins, avec notamment l’Ortie et la baie de Genièvre, de plantes dépuratives des intestins, avec en particulier le Fenouil et la Mauve, et enfin d’une plante circulatoire, la Vigne rouge, qui favorise l’élimination des toxines en tonifiant la circulation sanguine. 

Si vous sentez que votre organisme a besoin d’éliminer des toxines, je vous conseille d’effectuer un drainage pendant 3 semaines, renouvelable à chaque intersaison (automne et printemps). Pour cela, 2 à 3 fois par jour et de préférence 30 min avant les repas, diluez dans un verre d’eau 1 cuillère à café du Concentré de plantes Drainage – Détox.

Ce concentré possède un équivalent sous forme d’infusion : la Tisane Drainante.

Concentré de plantes Drainage - Détox pour drainer les émonctoires au moment de la ménopause

Quelques réponses à des désagréments précis de la ménopause

Hydroméga : une solution naturelle à la sécheresse vaginale

Avec la chute des hormones sexuelles, la muqueuse vaginale perd en lubrification, ce qui peut rendre les rapports sexuels douloureux et contribuer indirectement à la baisse du désir sexuel. 

Pour remédier à cela, le complexe Hydroméga a montré son efficacité : formulé à base d’huile d’Argousier, riche en acides gras essentiels et notamment en Omega 7, il possède de puissantes propriétés hydratantes. Il aide à soulager toutes les sensations de sécheresse : au niveau des muqueuses (vaginale, buccale, oculaire...) mais aussi au niveau de l’épiderme. En effet, il renforce la souplesse et l’élasticité de la peau. 

Je vous conseille de commencer par prendre 4 capsules d’Hydroméga par jour, à raison de 2 au cours de chaque repas principal. Puis, quand vous constatez une amélioration de l’hydratation de vos muqueuses, vous pouvez diminuer à 2 capsules par jour.

Hydroméga pour lutter contre les sécheresses vaginales de la ménopause

Le Romarin* : LA plante de la femme fatiguée

La ménopause peut s’accompagner d’une fatigue persistante et même de vertiges liés aux perturbations émotionnelles que constitue ce bouleversement hormonal.

Dans ce cas, le Romarin* constitue un remède idéal dans la mesure où il exerce une action tonique à la fois sur le corps et sur l’esprit. Il relève le tonus général de l’organisme en stimulant les surrénales, qui sont d’ailleurs les seules glandes à produire encore de microquantités d’œstrogènes après la ménopause. Il ravive les esprits fatigués, las d’entreprendre. Il stimule également toute la sphère hépatique, ce qui est primordial au moment de la ménopause comme nous l’avons vu précédemment. Enfin, pour ne rien ôter à son charme, il possède des propriétés antioxydantes.

Vous pouvez remplacer votre boisson du matin par une infusion de Romarin*, ou bien en ajouter quelques feuilles à une autre tisane. Vous pouvez aussi utiliser son bourgeon sous forme d’extrait hydro-alcoolo-glycériné, à raison de 15 gouttes par jour, pures ou diluées dans un peu d’eau. Dans tous les cas, évitez de consommer du Romarin après 17h sous peine de voir votre sommeil troublé.

Une autre plante intéressante pour relever la vitalité et la libido de la femme ménopausée est la Maca**, qui existe en poudre ou en comprimés.

* Le Romarin est déconseillé en cas d’hypertension ou d'hyperthyroïdie.

** La Maca est déconseillée en cas d’antécédents de cancers hormonodépendants.

Hygiène de vie : quelques conseils naturopathiques pour vivre sereinement la ménopause

Rien ne sert de drainer l’organisme si par ailleurs on le surcharge d’aliments raffinés et autres poisons quotidiens...

- Limitez votre consommation de sucre raffiné, de produits transformés, de tabac et d’alcool. Ils surchargent les émonctoires et favorisent le risque de maladies cardiovasculaires.

- Favorisez les légumes verts dans votre alimentation : crus, cuits à la vapeur ou bien passés à l’extracteur de jus, ils sont riches en minéraux bénéfiques pour le système ostéo-articulaire et contribuent à réduire la fatigue.

- Consommez des aliments riches en zinc comme les huîtres, la levure de bière, la spiruline...

- Apportez à votre organisme les acides gras essentiels dont il a besoin (Omega 3 et 6) : huile de Colza, huile de Lin, huile de Cameline, noix, petits poissons (sardines, maquereaux...), capsules d’Omega 3 végétaux, huile de Krill, huile de foie de Morue... Les acides gras essentiels sont bénéfiques pour l’équilibre hormonal et émotionnel, contribuent à l’hydratation de la peau et favorisent la protection des artères.

- Enfin, pratiquez un exercice physique doux et régulier pour stimuler l’ensemble des émonctoires.

Le mot de la fin

La ménopause est une période de grands bouleversements hormonaux qui peut s’avérer difficile à vivre pour certaines femmes. Outre les désagréments physiologiques qu’elle provoque, c’est aussi une importante transition psychologique qui est vécue à ce moment-là. 

J’espère que cet article vous aidera à soulager vos bouffées de chaleurs et autres tracas ! N’hésitez pas à me faire part de votre témoignage. Et si vous avez des questions, je suis disponible en boutique ou bien par téléphone pour y répondre !

Nos articles conseillés

*
Chardon marie Bio - semence entière

Chardon marie Bio - semence entière

Herbonata
4,33 €

*
Gattilier Bio - fruit

Gattilier Bio - fruit

Herbonata
4,25 €

*
Mélisse Bio - feuille entière France

Mélisse Bio - feuille entière France

Herbonata
8,00 €

*
Camomille Matricaire Bio - fleur entière

Camomille Matricaire Bio - fleur entière

Herbonata
4,94 €

*
Lavande Bio - fleur entière France

Lavande Bio - fleur entière France

Herbonata
5,13 €

*
Houblon Bio - cône coupé

Houblon Bio - cône coupé

Herbonata
5,75 €

*
Tilleul aubier rouge Bio (origine France) - coupé

Tilleul aubier rouge Bio (origine France) - coupé

Herbonata
4,95 €

*
Alchemille Bio - partie aerienne coupée

Alchemille Bio - partie aerienne coupée

Herbonata
6,25 €

*
Achillée Millefeuille Bio - partie aérienne coupée

Achillée Millefeuille Bio - partie aérienne coupée

Herbonata
5,25 €

*
Sauge officinale Bio - feuille entière

Sauge officinale Bio - feuille entière

Herbonata
3,75 €

*
Trefle rouge - fleur

Trefle rouge - fleur

Herbonata
7,50 €

*
Tisane Menopause Bio - 80 g

Tisane Menopause Bio - 80 g

Herbonata
17,50 €

*
Shatavari Bio - 60 gélules

Shatavari Bio - 60 gélules

Mahaveda
14,90 €

*
Artichaut Bio - feuille coupée France

Artichaut Bio - feuille coupée France

Herbonata
4,25 €

*
Pissenlit racine Bio - coupée

Pissenlit racine Bio - coupée

Herbonata
4,95 €

*
Ortie piquante Bio - feuille

Ortie piquante Bio - feuille

Herbonata
4,75 €

*
Genevrier baie bio

Genevrier baie bio

Herbonata
3,69 €

*
Vigne rouge Bio - feuille coupée

Vigne rouge Bio - feuille coupée

Herbonata
4,15 €

*
Tisane Drainante Bio - 100 g

Tisane Drainante Bio - 100 g

Herbonata
18,50 €

*
Hydroméga - 60 capsules

Hydroméga - 60 capsules

Carrare
32,50 €

*
Romarin bourgeon - 30 ml

Romarin bourgeon - 30 ml

Biogemm
19,50 €

*
Romarin Bio - feuille

Romarin Bio - feuille

Herbonata
4,25 €

*
Maca Bio - 340 comprimés

Maca Bio - 340 comprimés

Flamant Vert
23,95 €

*
Huile de foie de Morue - 60 capsules

Huile de foie de Morue - 60 capsules

Grand Ocean
10,50 €