Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Problèmes respiratoires ? Essayez le bouillon blanc

Problèmes respiratoires ? Essayez le bouillon blanc

Une solution naturelle à vos problèmes d'ORL
Problèmes respiratoires ? Essayez le bouillon blanc

L'histoire du Bouillon blanc

Le bouillon blanc est une plante qu’on assimile bien souvent à une « mauvaise herbe ». Or celui-ci, via ses fleurs, est l’un des calmant des voies respiratoires les plus anciennement reconnus. Son origine étymologique démontre de l’utilisation médicinale de cette plante. En effet le terme de bouillon fait directement référence à sa consommation sous forme de décoction. On lui reconnait également d’autres bienfaits telle que son action sur la sphère intestinale. Porteur de nombreux autres noms, Molène, Cierge de Notre Dame, herbe de Saint Fiacre, fleur de grand chandelier, le bouillon blanc est recommandé pour les problèmes localisés à la sphère respiratoire. Son usage était déjà d’actualité pour les Anciens. Ainsi l’auteur de l’Histoire Naturelle, Pline l’Ancien et son contemporain botaniste grec Dioscoride vantaient déjà les vertus de ce Verbascum Thapsus et le recommandaient pour traiter les problèmes pulmonaires. Il était même réputé pour lutter contre les mauvais esprits et les malédictions. Hildegarde De Bingen, reconnue comme « Docteur de l’Église » au 11ème siècle pensait que le bouillon blanc était un puissant remède contre les enrouements. Le Dictionnaire de Trévoux (Edition Loraine, Nancy 1738-1742), ouvrage du 18ème siècle synthétisant les dictionnaires français de l’époque affirmait déjà que le bouillon blanc « est estimé pour les maladies de la poitrine, pour les maux de ventre, dans les dysenteries, pour les maladies du fondement ».

Description du bouillon blanc

Le bouillon blanc est plante bisannuelle pouvant atteindre les deux mètres de hauteur. Présent à de nombreux endroits (Europe, Asie, Afrique du Nord et Amérique du nord) et donc plutôt reconnu comme une plante commune, le bouillon blanc aime se développer sur les sols pierreux et caillouteux, il n’est donc pas rare de le croiser aux abords de murets ou dans les décombres de maison abandonnée.

Son unique tige dressée et robuste fait que la molène est particulièrement reconnaissable et repérable. La tige est recouverte de larges feuilles molles tirant sur le blanc et de poils blanc, ce qui lui donna son nom. Elle est également surmontée d’un épi de fleurs jaunes fleurissant lors de la période estivale et exhalant un doux parfum suave tout autour du bouillon blanc. Anecdote cocasse, aux vues de sa largeur et de sa douceur, la feuille de bouillon blanc est utilisée par les randonneurs comme papier toilette.

Les bienfaits du bouillon blanc contre les problèmes respiratoires

Le bouillon blanc est reconnu comme un outil incontournable pour traiter les problèmes de la sphère respiratoire comme la toux ou les infections des voies respiratoires. Ces propriétés viennent des principes actifs présents dans le « Cierge de Notre Dame » et notamment dans les fleurs, ces principes actifs sont notamment le mucilage, des flavonoïdes, des saponosides, des iridoïdes, des lignanes hétérosidiques et une essence aromatique. Grâce à ces substances, le bouillon blanc est reconnu pour être émollient, c’est-à-dire qu’il vient relâcher les tissus tendus permettant de soulager les inflammations et les spasmes. Il est également considéré comme un puissant antitussif qui vient atténuer la toux. Mais la principale caractéristique du bouillon blanc est sa propriété expectorante, il permet donc une meilleure évacuation du mucus de la trachée ou des bronches tout en limitant sa production. Cela permet de faciliter l'expectoration, d’adoucir la gorge et les bronches et donc de lutter plus efficacement contre les affections des voies respiratoires.

Mais les bienfaits du bouillon blanc ne s’arrêtent pas là puisqu’il existe même des usages en application externe. En effet, la macération de cette plante avec de l’huile d’olive permet de lutter contre les otites et les hémorroïdes en lui conférant des propriétés cicatrisantes. Mais il possède des capacités apaisantes. Il est vrai qu’il est recommandé pour apaiser les démangeaisons de la bouche de la peau, les brûlures et mêmes parfois les lésions anales. Pour les démangeaisons de la bouche vous pouvez notamment pratiquer facilement un bain de bouche. Pour cela, prépararer une tasse de tisane de bouillon blanc bien concentré : comptez 1 à 2 cuillères à soupe de fleurs / tasse d’eau frémissante, laissez infuser le temps que la tasse refroidisse. Filtrez, faire plusieurs bains de bouche par jour.

Les produits recommandés à base de bouillon blanc

Si vous souhaitez profiter des bienfaits du bouillon blanc vous pouvez le faire notamment via la tisane de bouillon qui permettra d’extraire les principes actifs présents dans les fleurs de celui-ci. Pour un usage interne c’est-à-dire en infusion, compter 1 cuillère à café de plantes par tasse (environ 250 ml) et faire infuser 5 à 10 min à couvert. Bien filtrer l'infusion pour éviter que des poils de la plante ne subsistent dans la tisane et ne viennent davantage irriter la gorge. Si vous préférez un usage externe (décoction), compter 2 cuillères à soupe rases de plantes pour 250 ml d'eau, faire bouillir 5 min, puis laisser encore infuser 10 min à couvert. Filtrer et utiliser dès que la température le permet.

En cas de problème de la sphère ORL vous pouvez également vous tourner vers le Sirop pectoral. En effet, l’action locale de ce sirop composé d’un mélange de plantes douces pour la gorge (bouillon blanc, plantain, guimauve, hysope, aunée et aigremoine) et d’huiles essentielles balsamiques (Eucalyptus radiata, pin sylvestre, romarin verbénone et thym linalol) est idéale pour traiter tous vos maux de gorge.

La tisane des quatre fleurs pectorales

Grâce à ses propriétés, la fleur de Bouillon blanc entre dans la composition de la célèbre tisane des quatre fleurs pectorales avec le Coquelicot, la Mauve et la Guimauve. Or les fleurs de ces trois plantes sont réputées pour être particulièrement efficaces pour calmer la toux sèche et atténuer les irritations. C’est pourquoi cette tisane est traditionnellement utilisée pour traiter tous les petits maux qui peuvent survenir pendant l’hiver. Composée de fleurs riches en mucilages, des substances naturellement adoucissantes, elle apaise les muqueuses respiratoires en leur apportant douceur et hydratation. En outre le Coquelicot favorise l’endormissement ce qui rend cette tisane particulièrement intéressante en cas de quinte de toux qui se manifestent la nuit.

Vous pouvez la consommer de deux façons différentes selon votre préférence. Sous forme de macération à froid pour préserver les mucilages, dans ce cas il faut compter 1 cuillère à café rase de plantes par tasse (250 ml) et faire macérer dans l'eau froide pendant 1 ou 2 heures, puis chauffer doucement jusqu'à 50°C environ. Ou vous pouvez préférer infusion longue, il faut alors compter 1 cuillère à café rase de plantes par tasse et faire infuser 5 - 10 min à couvert dans de l'eau à peine frémissante.

La tisane des quatre fleurs pectorales calme les toux sèches en revanche, si vous souffrez de toux grasse, notre tisane Hiver sera plus adaptée. Grâce au Pin sylvestre et à l’Eucalyptus, plantes antiseptiques des voies respiratoires la tisane hiver prévient les infections hivernales, tandis que la présence d’Hysope facilite le désencombrement les bronches.

La tisane pectorale est au départ une association de 7 fleurs : le bouillon blanc, le coquelicot, la guimauve officinale, la mauve, le pied de chat, le tussilage et la violette odorante. Aujourd’hui on n’utilise en général que 4 les premières de ces fleurs. Le mot pectoral (provenant du latin pectus et pectoralis) désigne aujourd’hui les produit qui permettent de lutter contre les affections des bronches et les affections pulmonaires.

Contrindication et précaution 

L'Agence européenne des médicaments (EMA) émet des avis de précaution vis-à-vis du Molène même si au jour d’aujourd’hui aucune interaction avec un médicament ou autre effet indésirable n’a été recensé.

C’est pourquoi il faut souligner que le bouillon blanc est déconseillé aux femmes enceintes et à celles qui allaitent, pour les enfants âgés de moins de sept ans. La consommation du bouillon blanc ne doit pas dépassée plus d’une semaine consécutive.

Autres produits pour la gorge

Mais le bouillon blanc n’est pas la seule solution qui s’offre à vous si souhaitez traiter vos problèmes de la sphère respiratoire. Il est vrai que vous pouvez vous tourner également vers le sirop des chantres. Celui-ci est composé principalement de sureau, qui est assimilé à une fleur pectorale. Il est parfait pour lutter contre la fièvre.

Si vous souhaitez un autre produit pour une action locale, le spray à la propolis est parfait pour vous. En effet la propolis possède de grandes propriétés antiseptiques et antibactériennes ce qui fait ce spray est recommandé pour éclaircir la gorge et libérer la voie.

Le mot de la fin

En définitive le bouillon blanc est une plante dont les propriétés émollientes, antitussives et expectorantes ont été exploitées depuis de nombreux siècles. Parfaite pour traiter vos problèmes des voies respiratoires. Souvent combiné avec d’autres plantes pour travailler en synergie, la molène bouillon blanc n’a pas fini de démontrer ses bienfaits.

Ainsi nous avons vu que le bouillon blanc ne se réduisait pas seulement à une simple mauvaise herbe mais que bien au contraire, il est porteur de nombreux bienfaits. Si vous souhaitez vous pencher davantage sur cette plante, n’hésitez pas à venir en boutique ou à nous téléphoner pour en parler avec notre équipe de naturopathes.

À bientôt sur le blog d’Herbonata !

Nos articles conseillés

*
Sirop des Chantres Bio - 250 ml

Sirop des Chantres Bio - 250 ml

HerbalGem
13,25 €

*
Baume souverain Pectoral - 30 ml

Baume souverain Pectoral - 30 ml

Herbes et traditions
9,95 €

*
Bouillon blanc - fleur

Bouillon blanc - fleur

Herbonata
7,10 €