Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Soulager les troubles urinaires

Soulager les troubles urinaires

Soulager les troubles urinaires par les plantes
Soulager les troubles urinaires

Les troubles urinaires, c'est quoi ?

Définition des troubles urinaires

Les troubles urinaires désignent communément ce qui vient perturber la miction (l'action d'uriner). Cela concerne donc les mictions douloureuses, incomplètes ou sources de gêne. Néanmoins, dans de rares cas, les symptômes peuvent être très faibles, notamment chez les personnes âgées.

Lorsque tout se passe au mieux, les reins filtrent et nettoient le sang afin d'enlever toutes les composantes toxiques pour le corps, comme l'urée, sécrétée par les muscles, qui donne son nom à l'urine. Les reins, après avoir purifié le sang, transfèrent l'urine à la vessie via deux canaux, les uretères. La vessie, elle, est une poche extensible qui conserve l'urine le temps qu'elle soit évacuée lors de la miction. Enfin, l'urine est évacuée par l'orifice urinaire, relié à la vessie par l'urètre.

Cependant, il arrive pour de multiples raisons que des troubles urinaires apparaissent au cours d'une vie. S'ils sont parfois sans gravité, les gênes occasionnées nécessitent de les considérer sérieusement.
 

Plusieurs symptômes peuvent alerter facilement :

- Les fièvres, douleurs ou brûlures lors de la miction sont les symptômes les plus fréquents. Elles peuvent s'accompagner d'un poids ou d'une douleur dans le petit bassin.

- Des urines troubles, malodorantes ou hémorragiques doivent être prises au sérieux, surtout pour ce dernier cas.

- Tout écoulement par l'orifice qui serait non désiré et tout écoulement de pus sont aussi des symptômes.

- De même, une envie fréquente d'uriner est un symptôme que l'on retrouve dans de nombreux troubles urinaires. Ces besoins fréquents sont souvent liés à de faibles volumes urinés.

- Dans le cas d'une infection des reins ou pyélonéphrite, une fièvre généralement élevée (39°C 40°C) peut s'ajouter aux autres symptômes. Dans ce cas, il est urgent de consulter un médecin qui prescrira un antibiotique.

- Dans le cas d'une infection de la prostate ou prostatite, on retrouve les symptômes généraux et ceux de l'infection des reins. Des frissons ou des douleurs articulaires et musculaires peuvent s'ajouter.

Température - fièvre

 

Les différents types de troubles urinaires

Si les troubles urinaires recouvrent de nombreuses causes, plusieurs sont fréquentes.

La cystite ou infection de la vessie est le trouble le plus courant. Elle concerne avant tout les femmes. On estime ainsi que près d'une femme sur deux développe une cystite au cours de sa vie. Si la cystite se soigne relativement bien, il ne faut pas tarder à la soigner. Comme pour toute infection, plus la réponse apportée sera précoce, plus le rétablissement sera rapide.

Les infections des voies urinaires ont pour principaux symptômes des douleurs et brûlures durant la miction, ainsi qu’une envie pressante d'uriner alors même que les volumes urinés sont faibles. Dans certains cas, des traces de sang peuvent se trouver dans l'urine.

Si l'infection urinaire est sans gravité dans la majorité des cas, certaines catégories de personnes doivent être vigilantes : les femmes enceintes, les personnes immunodépressives, les personnes âgées de plus de 75 ans, les personnes souffrant d'une pathologie rénale chronique sévère et les personnes ayant eu une intervention chirurgicale au niveau des voies urinaires.

De plus, il faut particulièrement se méfier des cystites à répétition, qui deviennent plus difficiles à soigner.

 

Les troubles mécaniques de la vessie sont une autre grande catégorie des troubles urinaires. Il peut s'agir d'une rétention urinaire : cela signifie que vous peinez voire que vous ne pouvez pas uriner. La vessie ne se vidange plus entièrement et de l'urine y demeure en permanence.

Les symptômes les plus fréquents sont l'envie pressante d'aller aux toilettes, des pertes non désirées d'urine, une miction en faible quantité car incomplète, voire une miction retardée, et un effort abdominal nécessaire afin de permettre la miction.

Ces troubles peuvent arriver après de multiples infections de la vessie ou après des années de diabète sucré. Cela peut aussi concerner des personnes ayant des maladies neurologiques.

 

Enfin, les troubles urinaires concernent aussi les hommes ayant une hypertrophie de la prostate. La prostate tend à prendre du volume. Elle appuie alors sur l'urètre et sur la vessie. Cela est fréquent puisque 50% des hommes de plus de 60 ans et 90% des hommes de plus de 80 ans sont concernés. Cette hypertrophie est causée par une hyperplasie : les cellules de la prostate tendent à se multiplier fortement. Cela est donc bénin et courant, bien que fort gênant.

 

Les causes des troubles urinaires

Il existe plusieurs causes d’infections urinaires, certaines revenant plus souvent que d'autres. La cystite, par exemple, est causée par la bactérie Escherichia coli la très grande majorité du temps. Cette bactérie est naturellement présente dans le système digestif, où elle joue un rôle majeur. Néanmoins, lorsqu'elle gagne l'urètre et la vessie, elle se multiplie rapidement et infecte ces parties du corps.

Escherichia coli

La cystite concerne principalement les femmes, au cours de deux moments de leur vie : au commencement de la vie sexuelle puis, plus tard, à la ménopause. Les femmes sont plus vulnérables que les hommes aux infections urinaires en raison de la plus courte longueur de leur urètre. Les bactéries parviennent à rejoindre plus rapidement la vessie des femmes que celle des hommes.

Cependant, d'autres facteurs favorisent cette infection, notamment l'incontinence, la descente d'organes génitaux ou urinaires, la constipation, et certains rapports sexuels, en particulier lors de l'utilisation de spermicides ou pendant la grossesse. Les hommes, bien que cela soit plus rare, peuvent être concernés s'ils ont une maladie de la prostate.

Par ailleurs, la cystite survient souvent lors de déshydratation. Il est donc essentiel de boire au moins 1,5 L d'eau par jour. Cela diminuera la quantité de bactéries présentes dans la vessie. De même, il ne faut pas se retenir lorsqu'on veut se rendre aux toilettes et il faut s'assurer que la vidange de la vessie soit la plus complète possible. Cela diminuera la quantité de bactéries présentes.

Enfin, l'hygiène intime est le meilleur moyen de lutter contre la cystite. Tout d'abord, il est nécessaire de s'essuyer impérativement de l'avant vers l'arrière afin de limiter le déplacement des bactéries vers l'urètre. De plus, les douches vaginales, les bains moussants ou les produits de toilette parfumés doivent être évités. De même, il est conseillé d'uriner à la fin de chaque rapport sexuel afin de limiter les risques de cystites.

 

Soulager les infections urinaires avec les plantes

La Tisane Confort urinaire d'Herbonata

Notre Tisane Confort urinaire est composée d'une belle synergie de plantes aidant à prévenir et soulager les infections urinaires. C'est un mélange de plantes spécifiques à la sphère urinaire et de plantes aux propriétés plus larges. Ensemble, elles contribuent à la normalité des fonctions d'élimination urinaire en soutenant le fonctionnement des reins et de la vessie, en maintenant le flot urinaire et en exerçant une action antibactérienne sur le système urinaire. En effet, la Bruyère et la Busserole contiennent des principes actifs réputés depuis des siècles pour leur action antiseptique sur les voies urinaires. Elles traitent ainsi le problème à la source en éliminant les bactéries. L'Origan et le Serpolet sont également deux plantes antiseptiques, mais leur spectre d'action est plus large que celui de la Bruyère et de la Busserole : ils agissent notamment sur les sphères digestive et respiratoire, en plus de la sphère urinaire. La racine de Guimauve, enfin, est connue en herboristerie pour ses propriétés émollientes, c'est-à-dire adoucissantes. Elle est apaisante pour les muqueuses irritées. 

 

 

La Tisane Confort urinaire se prépare en infusion à raison d'1 cuillère à soupe de plantes par tasse. Mettez les plantes dans une casserole d'eau froide, couvrez et faîtes chauffer. Ôtez la casserole du feu aux premières bulles et laissez infuser encore 10 minutes à couvert. Vous n'avez plus qu'à filtrer pour déguster votre tisane.

En cas de problèmes urinaires, vous pouvez consommer la Tisane Confort urinaire d'Herbonata à raison de 3 à 4 tasses par jour jusqu'à disparition des symptômes, puis vous pouvez continuer à en boire 1 à 2 tasses par jour en entretien pendant encore quelques jours. Si les symptômes persistent au bout de 2-3 jours ou s'aggravent, consultez rapidement un médecin.

La Tisane Confort urinaire peut également être bue en prévention à raison d'1 à 2 tasses par jour pendant quelques jours. 

Dans tous les cas, il est fortement déconseillé de faire une consommation quotidienne de cette tisane pendant une durée supérieure à 2 semaines. Ne renouvelez pas trop fréquemment les cures car la Busserole peut se montrer fatigante pour les reins.

La Tisane Confort urinaire est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu'aux personnes souffrant de l'estomac.

 

Le Concentré de plantes Confort urinaire d'Herbonata

Si vous n'êtes pas adepte des tisanes, par goût ou par manque de temps, vous pouvez opter pour le Concentré de plantes Confort urinaire d'Herbonata. Sa composition est proche de celle de la tisane, à la différence que l'on y trouve de la Piloselle à la place de la Busserole. La Piloselle, qui doit son nom aux grands poils blancs ornant ses feuilles, est réputée dans le milieu de l'herboristerie pour ses grandes propriétés diurétiques et antibactériennes, notamment sur Escherichia coli.

Le Concentré de plantes Confort urinaire est donc une synergie de plantes assainissantes et calmantes des voies urinaires puisque l'on y retrouve la Bruyère, le Serpolet, l'Origan et la Guimauve en plus de la Piloselle.

 

Concentré de plantes confort urinaire

 

Si vous êtes gênés par des problèmes urinaires, vous pouvez prendre ce concentré de plantes en cure pendant quelques jours. Il se dilue dans un verre d'eau ou une tisane à raison d'1 cuillère à café par verre ou tasse. La dose recommandée est de 3 cuillères à café par jour, prises à distance les unes des autres et au moins 15-30 minutes avant un repas. En prévention et en entretien, vous pouvez prendre 1 cuillère à café par jour. Comme ce concentré ne contient pas de Busserole, il ne présente pas de risque important d'irritation pour les reins et peut donc être utilisé de manière plus fréquente que la Tisane Confort urinaire.

L'avantage de la tisane par rapport au concentré de plantes est de vous obliger à boire beaucoup, ce qui est indispensable en cas d'infection urinaire. Si vous optez pour le concentré de plantes, pensez à bien vous hydrater.

L'usage du Concentré de plantes Confort urinaire est déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 12 ans.

 

La fleur de Bruyère contre les troubles urinaires

La fleur de Bruyère, que l'on confond souvent avec la fleur de Callune aux propriétés similaires, est un remède traditionnel de l'herboristerie contre les infections urinaires. Grande plante diurétique, elle stimule la fonction excrétrice des reins tout en exerçant une action antibactérienne sur l'ensemble du système urinaire. Elle s'est forgée une grande réputation contre les cystites.

 

 

La tisane de fleur de Bruyère se prépare en infusion : comptez 1 cuillère à café bombée de plante pour une tasse de tisane (~ 250 ml), que vous mettez dans une casserole d'eau froide. Couvrez avec un couvercle et mettez à chauffer. Ôtez la casserole du feu aux premières bulles et laissez encore infuser une dizaine de minutes à couvert. Filtrez et buvez !

La tisane de fleur de Bruyère peut être bue à raison de 3 - 4 tasses par jour pendant plusieurs jours en cas de symptômes d'infection urinaire, ou bien à raison d'1 à 2 tasses par jour en entretien ou en prévention. Toutefois, comme pour toutes les plantes, il est fortement déconseillé d'en boire des tisanes quotidiennes tout au long de l'année pour préserver son efficacité et ne pas déséquilibrer votre corps.

 

Le rhizome de Chiendent et son action sur les voies urinaires

Le rhizome de Chiendent, c'est-à-dire sa tige souterraine, est depuis longtemps utilisé par les herboristes pour ses vertus diurétiques et émollientes, c'est-à-dire adoucissantes. Il stimule la miction lorsque la vessie peine à se vidanger complètement, tout en calmant les irritations du système urinaire grâce aux substances mucilagineuses qui le composent. En tant que diurétique, il est employé en mélange avec d'autres plantes pour lutter contre la rétention d'eau.

Le Chiendent est aussi utilisé dans certains pays pour lutter contre le diabète, et il est plus généralement apprécié pour ses qualités rafraîchissantes.

Le Chiendent n'est donc pas qu'une mauvaise herbe, juste bonne à faire pester les jardiniers et les agriculteurs ! C'est aussi une belle plante médicinale ! La prochaine fois que vous voudrez l'arracher de votre jardin, vous y réfléchirez peut-être à deux fois...

 

Chiendent rhizome

 

Le rhizome de Chiendent étant de nature coriace, une décoction sera plus efficace qu'une infusion pour en extraire les principes actifs. Comptez 1 cuillère à café bombée de plantes pour une tasse (~ 250 ml) que vous mettez dans une casserole d'eau froide. Faîtes chauffer avec un couvercle. Aux premiers bouillons, baissez le feu et laissez bouillir à feu doux pendant 5 minutes. Ôtez ensuite la casserole du feu et laissez encore infuser une dizaine de minutes. Une fois filtrée, la tisane est prête à être bue.

Cette tisane peut être bue à raison de 3-4 tasses par jour pendant 2 à 3 semaines.

Le rhizome de Chiendent est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu'aux personnes sous traitement hypoglycémiant. Demandez conseil à votre médecin si vous souffrez d'une maladie cardiaque ou rénale.

 

Prostate et troubles urinaires

Comme nous l'avons expliqué au début de cet article, les hommes sont bien moins sujets aux infections urinaires que les femmes. En revanche, en vieillissant, ils sont très exposés à l'hyperplasie bénigne de la prostate, c'est-à-dire à une augmentation sans gravité du volume de la prostate. Ce gonflement exerce une pression sur l'urètre et la vessie, rendant la miction difficile et l'envie d'uriner fréquente.

 

La tisane d'Epilobe contre les troubles de la prostate

La tisane d'Epilobe est probablement le remède le plus célèbre dont dispose l'herboristerie pour soulager les troubles bénins de la prostate. Popularisé au XXe siècle par l'herboriste autrichienne Maria Treben, l'Epilobe contribue à la préservation d'une prostate saine grâce à une action anti-inflammatoire focalisée sur la prostate. C'est une vraie spécialiste de cet organe !

 

 

Cela ne l'empêche pas de posséder d'autres propriétés pour lesquelles elle reste largement méconnue. On peut notamment l'utiliser en cas de cystite ou de diarrhée. Elle exerce également une action anti-oxydante sur tout l'organisme.

 

Epilobe

 

La tisane d'Epilobe se prépare en infusion, à raison d'1 cuillère à soupe de plantes par tasse (~ 250 ml). Laissez infuser une dizaine de minutes à couvert.

Il est conseillé de boire la tisane d'Epilobe à distance des repas et des médicaments sous peine de gêner l'absorption des nutriments et des substances médicamenteuses par l'organisme. La tisane d'Epilobe est déconseillée en cas de constipation, à moins de prendre en parallèle des plantes laxatives.

 

Le Concentré Prostate d'Herbonata

Pour une action synergique sur la prostate, vous pouvez utiliser le Concentré de plantes Prostate d'Herbonata. Composé de plantes issues de plusieurs continents, c'est une synthèse des meilleurs remèdes de la phytothérapie contre les troubles de la prostate. On y retrouve ainsi l'Epilobe mais aussi le rhizome d'Ortie, le Prunier d'Afrique, le Saw Palmetto et la graine de Courge. Ces plantes participent au confort urinaire en maintenant des fonctions prostatique et urinaire normales. 

 

Concentré phytothérapie Prostate

 

Le Concentré de plantes Prostate s'utilise en cures de 3 semaines à raison de 3 cuillères à café par jour, diluées dans un verre d'eau ou une tasse de tisane. Espacez les prises dans la journée, et privilégiez des moments à distance des repas pour une meilleure efficacité.

 

Le mot de la fin

Les troubles urinaires concernent aussi bien les hommes que les femmes, selon des modalités différentes. Ils peuvent prendre la forme d'infections, causées par une surabondance de bactéries néfastes, ou de perturbations d'origine mécanique. Dans tous les cas, des plantes adaptées permettent de soutenir l'organisme pour maintenir ou retrouver un fonctionnement urinaire normal !

Nos articles conseillés

*
Chiendent officinal rhizome Bio - coupé

Chiendent officinal rhizome Bio - coupé

Herbonata
4,95 €

*
Bruyère (callune) Bio - fleur

Bruyère (callune) Bio - fleur

Herbonata
5,90 €

*
Epilobe Bio - partie aerienne coupée

Epilobe Bio - partie aerienne coupée

Herbonata
6,48 €

*
Concentré Prostate Bio - 100 ml

Concentré Prostate Bio - 100 ml

Herbonata
18,50 €