Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Thé Chaï ou Tchai : histoire, préparation et bienfaits

Thé Chaï ou Tchai : histoire, préparation et bienfaits

Le thé Chaï aide à surmonter les problèmes digestifs
Thé Chaï ou Tchai : histoire, préparation et bienfaits

              - Sommaire -

1. Présentation et préparation du Thé Chaï

2. Les bienfaits du Thé Chaï

3. Les différents thés Chaï

 

Des confins de l’Asie au couchant de l’Europe, du pourtour méditerranéen aux profondeurs de l’Afrique, le thé Chaï est un breuvage très répandu. D’abord appréciée pour sa saveur atypique flatteuse pour le palais, cette préparation médicinale est de plus en plus courue pour ses multiples bénéfices santé, dont son rôle dans le traitement des troubles digestifs. Retour sur le parcours historique de cette recette indienne vieille de plus d’un siècle.

 

Présentation et préparation du thé Chaï

Le thé Chaï est une boisson traditionnelle originaire d’Inde. Des traces de son utilisation ont été découvertes au XIXe siècle, où l’on s’en servait déjà en période hivernale pour se revigorer.

          

Étymologie, origine et histoire du Tchai

Tout commence en 1830. Alors installés en Inde, les colons britanniques désirent renverser le monopole chinois sur la production du thé.

Pour y parvenir, ils importent de Chine la culture du théier dans le pays de Mohandas Gandhi, où de nombreuses infusions, dont une formulée essentiellement à base d’épices, étaient employées en médecine ayurvédique.

Après quelque temps, cette fameuse composition médicinale connaît des modifications majeures : on y intègre du thé, du lait et du sucre : c’est la naissance du thé Chaï.

Appréciée dès lors de tous pour sa saveur sucrée parfumée, la boisson va avoir un succès fulgurant. Elle est d’ailleurs préparée et vendue par des vendeurs ambulants appelés chaïwallahs, qui inondent les rues et les alentours des gares indiennes. C’est une concurrence farouche qui existe alors entre eux.

Pour se démarquer et attirer le maximum de clients, les vendeurs itinérants de tchai avaient plusieurs arguments de vente. Ainsi, si le goût du breuvage était évidemment déterminant, c’est aussi à celui qui offrait le plus grand spectacle, avec un service impressionnant : lancer de gobelet prodigieux, long jet de boisson chaude, que revenait la plus grande clientèle.

Par ailleurs, avant-gardistes sur les questions écologiques, les chaïwallahs servaient le thé Chaï dans des « bhan oukhudi » : coupes fabriquées en argile crue.

À usage unique pour des considérations hygiéniques, elles étaient jetées directement sur le sol une fois le contenu ingurgité. Les débris étaient ainsi ramassés pour être recyclés et produire de nouveau « bhan oukhudi ».

Malheureusement, les gobelets en plastiques jetables et les récipients réutilisables en métal ou en verre remplaçant ces contenants organiques au fil des décennies, le côté 100 % respectueux de la planète et du vivant qui était autre associé à la production ainsi qu’à la vente du thé Chaï tendait à disparaître petit à petit.

Toutefois, dans certaines villes d’Inde comme à Calcutta, les coupes en argile crue ont encore le vent en poupe !

D’un point de vue étymologique, le mot « chaï » est dérivé du mandarin « cha ». Il signifie simplement « thé » en hindi. Mais les francophones, au rang desquels les Français disent volontiers tchai, pour des raisons d’aisance à l’écrit comme à l’oral.   

 

Composition du thé Chaï

La recette du thé Chaï n’est pas uniforme. Elle varie en fonction des régions, des préférences culinaires et des formulations sécrètes propres à une famille ou un à un chaïwallah en particulier.

Cela étant dit, traditionnellement, le thé Chaï — qu’on nomme également thé noir, masala Chaï ou lait épicé indien — est composé de sucre, de lait et de thé noir cultivé en Inde. On y ajoute au moins trois épices : le clou de girofle, la cardamome et la cannelle. Cette préparation peut aussi contenir de l’anis, du poivre noir et du gingembre.

 

Dosage

 •  60 cl d’eau

 •  200 ml de lait

 •  2 cuillères à soupe thé noir

 •  Du sucre (selon les convenances)

 •  1 badiane

 •  1 cuillère à soupe de gingembre moulu

 •  10 gousses de cardamomes

 •  2 bâtons de cannelle

 •  2 clous de girofle

 •  2 grains de poivre noir

 

Préparation du Tchai

Comme toutes les boissons traditionnelles, le tchai renferme des secrets de fabrication uniques.

En la matière, on distingue deux écoles :

La méthode indienne orthodoxe — qui préconise que le thé, les épices et le sucre soient infusés directement dans le lait.

Et la méthode sri-lankaise — qui recommande de faire bouillir le lait séparément. C’est alors au moment du service qu’il est mélange au thé sucré épicé à l’aide d’un shaker.

 

Instructions

•  Verser l’eau, puis les épices dans une casserole et porter le tout à ébullition

•  Une fois le mélange correctement bouilli, retirer du feu et laisser infuser 5 minutes à couvrir

•  Remettre de nouveau au feu, ajouter le thé noir et laisser chauffer jusqu’à ébullition/Enlever du feu et patienter 5 minutes

•  Filtrer à travers une passoire ou un tamis

•  Ajouter le lait et remuer

•  Servir chaud !

 

Idéalement, suivant la dextérité du serveur et une fois sortie du feu, le tchai est étiré de la casserole vers un autre récipient en un long jet. Cela permet non seulement de refroidir la boisson, mais aussi de l’oxyder.

Quoi qu’il en soit, indépendamment des influences relatives à sa cuisson, le thé Chaï reste un breuvage aux multiples vertus : aussi bon pour le palais que pour la santé.

 

Les bienfaits du Thé chaï

Le thé Chaï n’est pas seulement apprécié pour sa saveur épicée. Les médecins traditionnels s’en servent également depuis fort longtemps pour lutter contre certaines pathologies et stimuler certaines fonctions du corps.

Des épices riches en vertus thérapeutiques

Les bénéfices santé du tchai lui proviennent de sa riche composition en plantes aromatiques dotées de propriétés curatives.

Le clou de girofle. Reconnu en herboristerie et en phytothérapie pour son action favorable sur le système digestif, le clou de girofle est un remède naturel efficace contre les ballonnements, les gaz intestinaux et les maux d’estomac tels que l’aérophagie. 

On lui attribue également des qualités anti-inflammatoires, un effet antibactérien et des propriétés antivirales. Le clou de girofle soulage aussi les douleurs musculaires et rhumatismales. Il calme les calculs rénaux et les infections urinaires. 

La cannelle. La cannelle est connue depuis l’antiquité. Riche en antioxydant, elle combat les dommages causés par les radicaux libres et permet de prévenir le vieillissement précoce des cellules du corps. Traditionnellement, on intègre la cannelle dans la thérapeutique des maladies cardiovasculaires. Elle apaise les douleurs d’estomac. Aide à faire réduire le taux de cholestérol et de glucose dans le sang.

La cardamome. C’est également une alliée du système de digestion. La cardamome améliore le confort digestif, en réduisant les spasmes, les ballonnements et les flatulences. Elle calme les brûlures d’estomac. Diurétique, anti-inflammatoire et antiseptique, cette épice incontournable de la cuisine indienne présenterait aussi un intérêt thérapeutique pour lutter contre la rétention d’eau et favoriser la détoxification hépatique. Sa teneur en vitamine B2 lui confère des qualités analgésiques, très utiles en herboristerie et en phytothérapie pour traiter les infections des dents.

Le poivre. Le poivre favorise les sécrétions gastriques. Il augmente la production des sucs digestifs tels que la salive et booste l’activité des enzymes pancréatiques. Épice digestive, il rétablit l’appétit, facilite la digestion, traite les constipations occasionnelles et les nausées.

Le gingembre et l’anis sont également réputés en herboristerie et en phytothérapie pour leurs bienfaits digestifs. Ils facilitent le transit intestinal, aident à maintenir l’ensemble du système digestif en bonne santé.

 

Favoriser la digestion avec le Tchai

C’est cette diversité de plantes médicinales qui agissent en synergie qui est à l’origine de l’effet bénéfique du tchai sur la sphère digestive.

Ainsi, en cas de fins de repas inconfortables ou d’aigreurs d’estomac après le manger, le thé chaï est indiqué pour stimuler la digestion et soulager les remontées acides. Si vous êtes sujet à des flatulences, des éructations ou même à une perte d’appétit, c’est également une solution naturelle à envisager.

Par ailleurs, le chai apaise les maux d’estomac comme l’aérophagie. Lorsqu’on y ajoute de l’anis, du poivre et du gingembre, ses vertus digestives ne s’en retrouvent que meilleures. Il soutient les digestions lentes ou difficiles, atténue les vomissements et les diarrhées.

Le thé Chaï est aussi un antispasmodique puissant, efficace contre les crampes gastro-intestinales.

Cependant, pour une meilleure efficacité, il est recommandé de prendre le tchai en accompagnement d’une alimentation équilibrée et d’une hygiène de vie saine.

Cette recette ancestrale de la médecine indienne est à boire en fin de repas — pour faciliter la production des sucs digestifs et donner un coup de pouce à l’appareil de digestion.           

La richesse en oxydant du thé chaï

Le tchai contient des minéraux et différents antioxydants parmi lesquels figurent des flavonoïdes. À ce titre, il protège les cellules du corps contre les effets délétères provoqués par les radicaux libres, qui sont en réalité des molécules très réactives incriminées entre autres dans le développement de certains cancers et des maladies cardiovasculaires.

Le thé chaï est ainsi efficace contre la dégradation du stress oxydant et le vieillissement cellulaire. Il réduit les risques liés à la survenue de nombreuses maladies.

Abaissant le taux de « mauvais cholestérol » (LDL) dans le sang, il diminue ainsi les risques de maladies cardiovasculaires.

Si vous vivez dans une région particulièrement polluée, le Chaï et ses antioxydants sont adaptés pour vous protéger — dans une certaine mesure — des effets de la pollution, ou plus précisément, des oxydants contenus dans l’air que vous respirez. Il peut s’agir de l’ozone et du dioxyde d’azote, impliqués dans la survenue des pathologies respiratoires.

Outre leur impact sur la diminution de l’oxydation des molécules nocives, les antioxydants sont protecteurs de la vision et de l’œil.

 

L’effet anti-inflammatoire du Tchai

C’est principalement le clou de girofle qui apporte cette vertu médicinale au tchai. Originaire d’Indonésie, cette substance végétale aromatique est très prisée en médecine traditionnelle pour ses propriétés anti-inflammatoires.

Le clou de girofle apaise les rhumatismes ou douleurs articulaires. Très bon antiseptique et anesthésiant local, il agit efficacement contre les virus, les microbes et les bactéries.

Le tchai est par conséquent recommandé en cas d’inflammation des organes de digestion. Parcourant le tube digestif de fond en comble, il soulage et répare tout en douceur. 

Grâce à la cardamome qui apporte son magnésium au Chaï, ce remède de grand-mère soutient le bon fonctionnement des intestins, des nerfs et des muscles. Il réduit les crampes musculaires, combat les courbatures.

Les différents thés chaï

Il existe désormais plusieurs variétés de thé Chaï : la version traditionnelle et le Chaï latte maison.

    

Le thé chaï traditionnel

Le Thé Chaï traditionnel bio, proposé par Herbonata, est avant tout une boisson réjouissante pour les papilles gustatives. 

Fortement inspiré de la spécialité indienne, il est le résultat d’un mélange exquis d’épices réputées en herboristerie et en phytothérapie pour leurs vertus digestives, le tout sur une base de Thé noir.

Le gingembre, traditionnellement utilisé dans la médecine chinoise pour calmer les nausées et combattre les empoisonnements par des crustacés, apporte à cette préparation une saveur stimulante et réchauffante, de même que son action bénéfique sur les problèmes digestifs : diarrhées et vomissements.

Substance végétale considérée comme la doyenne des épices, la cannelle est riche en antioxydants, mais pas que ! Elle parfume de son arôme enivrant, introduit des notes subtiles, chaudes et réconfortantes. Contre les troubles digestifs, son impact bénéfique sur le manque d’appétit, les ballonnements et l’aérophagie n’est plus à démontrer.

Quant à elles, les baies roses sont reconnues pour leurs propriétés antispasmodiques, antiseptiques et anti-inflammatoires. Elles soulagent les troubles intestinaux, colorent, envoutent.

Si vous souhaitez vous faire plaisir tout en prenant soin de votre estomac et de vos intestins, le Chaï Traditionnel bio Herbonata est le breuvage qu’il vous faut !

 

Préparation

•  Verser 1 cuillère à café de plantes par 200 ml d’eau chauffée à moins de 90 °c

•  Laisser infuser 3 à 5 min

•  Boire sans modération

•  En y ajoutant du miel, du lait chaud ou d’autres douceurs qui plaisent à votre palais !

Le Chaï latte maison

Vous pouvez également préparer votre Chaï latte maison, en vous inspirant de la recette traditionnelle indienne, pour arriver à une composition qui satisfait au mieux vos besoins en matière de bienfaits santé et vos exigences en matière de goût.

Pour vous donner une idée, voici un exemple de recette.

 

Ingrédients

 •  235 ml d’eau

 •  125 ml de lait entier

 •  De la cannelle moulue

 •  1 cuillère à soupe de sirop d’érable

 •  1 cuillère à soupe de thé noir

 •  1 anis étoilé/4 gousses de cardamomes en poudre

 •  1 cuillère à soupe de gingembre fraichement écrasé 

 

Préparation

 •  Verser le thé noir et les épices dans une casserole d’eau et faire bouillir longuement. Garder l’infusion chaud à part

 •  Mélanger le lait et le sirop d’érable dans une marmite et porter à ébullition.

 •  Une fois le mélange frémissant (formation de petites bulles aux abords de l’intérieur de casserole), retirer la préparation du feu

 •  Passer cette dernière au mixeur plongeant jusqu’à obtenir un effet moussant

 •  Ajouter le lait chaud mousseux à l’infusion préparée initialement

 •  Saupoudrer de Cannelle/Servir à travers un tamis

 •  Boire chaud !

 

À noter : l’infusion d’épices et de thé noir se conserve très bien au réfrigérateur (jusqu’à 3 semaines). Il suffit alors de la chauffer et d’ajouter le lait au moment du service.

 

Le mot de la fin sur le thé chaï

Boisson traditionnelle appréciée pour son goût épicé et ses qualités réchauffantes, le thé Chaï est également une préparation médicinale qui recèle de multiples atouts santé. Son principal point fort ? Stimuler la digestion et faciliter la production des sucs digestifs.

Ainsi, en cas de troubles de la digestion : perte d’appétit, ballonnements ou flatulences, le thé Chaï est une boisson chaudement recommandée. Contre les aigreurs d’estomac, les douleurs gastriques, intestinales et les problèmes de nausées ou de vomissements, elle est également efficace.

En raison de ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, le thé Chaï calme les douleurs articulaires et protège les cellules du corps contre le vieillissement prématuré, provoqué par les radicaux libres.