Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Tout savoir sur les plantes médicinales

Tout savoir sur les plantes médicinales

La phytothérapie à travers le monde et l'histoire
Tout savoir sur les plantes médicinales

La botanique et la santé ont toujours été des domaines étroitement liés. À travers les plantes médicinales, les médecins et guérisseurs ont, en tout temps, fait appel à la phytothérapie pour recourir à divers problèmes.

De nos jours, il est courant de faire appel aux végétaux pour remédier à de nombreux maux. Présentation, histoire et utilisation des plantes médicinales.

Présentation des plantes médicinales   

Réputée dans le monde entier, vous avez probablement déjà entendu parler de la médecine par les plantes. Mais les plantes médicinales, qu’est-ce que c’est au juste ?

Plantes médicinales définition

Plantes médicinales : plusieurs définitions

En réalité, il existe plusieurs définitions pour expliquer la notion de plante médicinale. Toutefois, celle qui est la plus courante est la suivante :

  • - Une plante médicinale fait référence à une plante possédant des principes actifs offrant des bienfaits et des vertus sur la santé de l’individu.

Vous ne savez pas ce qu’est un principe actif ? Ils désignent une substance disposant de propriétés thérapeutiques. De nombreuses plantes détiennent des principes actifs.

D’un point de vue médical, et selon la circulaire N°346 du CSP (Code de la Santé Publique) datant du 2 juillet 1979, une plante médicinale est :

  • - “Une plante présentant des propriétés médicamenteuses, sans avoir ni ne pouvant avoir aucune utilisation alimentaire, condimentaire et hygiénique.”

Toutefois, cette définition est jugée obsolète et la Pharmacopée Française en propose une plus récente et plus complète, on parle alors :

  • - "des drogues végétales qui peuvent être utilisées entières ou sous forme d'une partie de plante et qui possèdent des propriétés médicamenteuses".

Avec cette nouvelle définition, on inclut le fait que les plantes médicinales peuvent être consommées (ex : Clou de girofle).

Qu’est-ce que la Pharmacopée française ?

La Pharmacopée française est un répertoire officiel au sein duquel sont référencées l’ensemble des plantes ayant des propriétés médicinales.

Il s’agit d’une liste scindée en deux parties comprenant au total 562 plantes qui ont des vertus sur le corps humain.

  • - La liste A : elle comprend 425 plantes dont 148 libérées du monopole pharmaceutique si vendues en l’état (sous leurs formes “brutes”).
  • - La liste B : elle comprend 137 plantes et se réfères aux plantes médicinales dont les effets indésirables sont supérieurs aux vertus thérapeutiques apportées.

Plantes médicinales et phytothérapie

Attention, bien que quasi-similaire, l’aromathérapie et la phytothérapie sont deux choses différentes. Tandis que la première se base sur l’utilisation des huiles essentielles, la seconde correspond à l’art d’utiliser les plantes et ses vertus au service du bien-être et de la santé.

L’utilisation des plantes en phytothérapie est aussi variée que le nombre de ces premières répertoriées dans la pharmacopée française.

Les plantes possèdent des vertus pour traiter et soigner toute sorte de troubles et de maux.

  • - Du sommeil
  • - Osseux
  • - Articulaires
  • - Musculaires
  • - Cardio-vasculaires
  • - Digestifs
  • - Dermatologique
  • - ORL

Mais ce n’est pas tout. Les plantes ont toujours été d’une grande utilité pour l’Homme qui a su en extraire ses propriétés au fil du temps. Certaines plantes aident à soulager les piqûres, d’autres sont “adaptogènes” et réduisent le stress...la liste des bénéfices qu’apportent les végétaux thérapeutiques est longue.

Aujourd’hui, les plantes et leurs principes actifs sont aussi exploités dans la conception de parfums et de cosmétique en tout genre. Leurs atouts ? Elles apportent de nombreux bienfaits sur la peau.

Généralement, chaque plante offre individuellement des avantages thérapeutiques divers grâce à la présence de différents principes actifs dont les effets sont complémentaires et/ou additifs.

Malgré leurs propriétés bénéfiques, vous devez savoir que ces plantes médicinales doivent être maniées avec précautions sous peine de vous exposer à des risques pouvant atteindre des proportions considérables.

De la même façon, lorsque le/les principe(s) actif(s) d’une plante sont connus, vous devez être apte à contrôler le bon dosage pour tirer pleinement parti des vertus du végétal.

L'histoire des plantes médicinales

L'utilisation traditionnelle des plantes médicinales

Gravé sur une tablette d’argile, le premier texte relatant les propriétés thérapeutiques des plantes remonte -3000 av. J.-C. et aurait été écrit par la civilisation sumérienne qui utilisait des plantes comme le chanvre, le saule ou le thym en décoctions filtrées. Découverte en 1948, cette tablette témoigne directement d’un savoir médical élaboré combiné à une pharmacopée déjà étendue pour l’époque.

Par la suite, l’utilisation des plantes pour leurs vertus thérapeutiques n’a cessé d’augmenter. On peut alors citer le Papyrus d’Ebers, un recueil de 110 pages rédigé par les Égyptiens en -1600 av J.C dans lequel des modes d’utilisation d’une dizaine de plantes sont détaillés.

La phytothérapie a toujours été une forme de médecine pratiquée dans les 4 coins du monde. Bien qu’elle trouve ses origines en Mésopotamie avec la civilisation sumérienne, des pays comme la Chine et sa médecine traditionnelle en ont fait un de leurs domaines de prédilection (ex. : le baume du tigre est une confection issue de la médecine traditionnelle chinoise).

À partir du moyen-âge et jusqu’à la fin de la renaissance, une théorie expliquant que « l’apparence des végétaux est censée révéler leur fonction ainsi que leur usage » voit le jour. Il s’agit de la théorie des signatures. Dès lors, des grandes figures de la botanique comme le Suisse Paracelse ou l’italien Della Porta poussent ce principe à l’extrême. 

Avant qu’apparaissent la médecine contemporaine, le soin par les plantes était la principale source de remèdes dans le monde entier. L’avènement des antibiotiques et autres produits pharmaceutiques chimiques a conduit à l’ « obsolescence » de la phytothérapie qui a été reléguée au rang de “remède de grand-mères”.

Il faudra attendre 1986 pour que le ministère de la Santé reconnaisse la phytothérapie comme médecine officielle.

Malgré la prise de position et l’omniprésence des médicaments chimiques à travers le monde, le nombre d’adeptes d’allopathie ne cesse de croître délaissant les produits pharmaceutiques trafiqués. Avec les changements sociétaux et les tendances actuelles, la médecine traditionnelle et le soin par les plantes sont de plus en mis en avant pour leur efficacité et leur naturalité.

Avec les progrès scientifiques et l’émergence de nouvelles techniques médicales, la pharmacologie a su développer des formes galéniques et thérapeutiques plus fiables et plus adaptées aux besoins des individus

Les plantes médicinales aujourd'hui

La phytothérapie en France

La France est un pays au sein duquel la phytothérapie (ou herboristerie) existe depuis plusieurs siècles.

N’avez-vous jamais consommé un remède maison de votre grand-mère à base de plantes ?

Transmis de génération en génération, l’art de soigner par les plantes s’est peu à peu fait une place dans le monde médical. Aujourd’hui, la phytothérapie est considérée comme une véritable branche de la médecine traditionnelle et est reconnue pour ses différentes vertus.

Délaissée au début du 20ème siècle, l’utilisation des plantes pour guérir les maux du quotidien a refait surface à partir des années 80. Dès lors, les plantes médicinales ont été dérivées sous de nombreuses formes :

  • - Savon
  • - Inhalation et consommation
  • - Pilules et gélules
  • - Crème
  • - Décoctions
  • - Etc.

Sur un plan officiel, le métier d’herboriste a été supprimé en septembre 1941 sous le gouvernement de Vichy.

Depuis près d’une dizaine d’années, la phytothérapie s’impose comme une médecine parfaitement reconnue à travers l’hexagone. Ce sont près de 45% des Français qui déclarent avoir recours à des plantes médicinales pour se soigner.

Sachez que les plantes médicinales ainsi que les médicaments à base de plantes ne nécessitent pas obligatoirement de prescriptions ou l’aval d’un médecin pour utilisation. En revanche, il est préférable d’être conseillé par un pharmacien de manière à pouvoir respecter les doses, la durée du traitement et les précautions à suivre lors de la consommation de celles-ci.

Où acheter les plantes pour se soigner ?

Tandis que certaines sont facilement cultivables dans un potager ou en rebords de fenêtre, d’autres sont plus compliquées à cultiver et/ou à trouver.

Bien heureusement, la phytothérapie étant réglementée, il est possible de trouver des plantes médicinales dans des boutiques plus ou moins spécialisées.

En pharmacie : la plupart des pharmacies mettent à disposition des médicaments à base de plantes naturelles médicinales.

Dans les magasins spécialisés dans la vente de produits naturels et bio : vous pouvez trouver des rayons entièrement dédiés aux plantes médicinales consacrées à la phytothérapie. Qui plus est, dans ces boutiques vous trouverez des végétaux 100% bio. Un critère de choix dans la consommation et l’utilisation des plantes.

En ligne : sur internet, il vous suffit de rechercher la plante que vous désirez et en quelques clics vous l’aurez commandé et n’aurez plus qu’à attendre sa livraison.

Chez un herboriste : Bien qu’ils se fassent de plus en plus rares, quelques-uns persistent encore. On peut par exemple citer l’Herboristerie du Palais Royal à Paris.

L'utilisation des plantes médicinales     

Sachez que l’utilisation des plantes médicinales n’est pas absente de tout risque. SI vous souhaitez préparer vous-même vos végétaux, renseignez-vous auprès d’une personne compétente au préalable.

Préparer soi-même ses plantes médicinales

Les modes d’utilisation des plantes sont variables. Par voie interne ou externe, les principes d’extraction des principes actifs des plantes sont variés et nombreux :

  • - Infusion
  • - Décoction
  • - Fumigation
  • - Teinture
  • - Extraits fluides
  • - Gélule
  • - Poudre

Les deux principales méthodes étant la décoction et l’infusion, voici ce que vous devez savoir à propos.

L’infusion :  l’utilisation d’une eau à haute température va permettre de solubiliser les sels minéraux et autres substances végétales à l’état de sels. L’eau chaude va permettre l’extraction des principes actifs à travers le contact de l’eau portée à ébullition sur les plantes sèches ou fraîches.

La décoction : est une méthode d’extraction des principes actifs d’un végétal. Pour ce faire, vous devez couper et fractionner les plantes, écorces, racines et tiges dans de l’eau froide. Ensuite, il vous suffira de porter le mélange à ébullition une vingtaine de minutes.

Vous vous demandez quelle est la différence entre ces 2 méthodes ?

Avec l’infusion, vous portez l’eau à ébullition puis vous plongez vos plantes médicinales dedans. Cette méthode ne nécessite pas de garder l’eau bouillante.

A contrario, la décoction consiste à faire plonger les plantes dans l’eau froide puis porter le tout à ébullition avant d’être filtré à l’aide d’une passoire.

Les possibles contre-indications

Bien que les plantes utilisées en phytothérapie apportent des bienfaits sur la santé, il va de soi qu’elles peuvent aussi provoquer des effets indésirables chez certains.

Même si, moins dangereuse que la médecine médicamenteuse à base de cachets d’origine artificielle, la phytothérapie n’est pas sans contre-indications

Certaines plantes sont toxiques. C’est pourquoi il peut arriver que des végétaux aux vertus thérapeutiques soient interdits aux moins de 12 ans voire chez les moins de 18 ans.

Aussi, si vous êtes allergique à l’aspirine, renseignez-vous sur les composants de la plante que vous souhaitez consommer avant utilisation.

Le mot de la fin sur les plantes médicinales     

La médecine par les plantes est une pratique datant de plusieurs millénaires et qui a fait ses preuves au fil du temps.

Efficace face à de nombreux rhumatismes et maux du quotidien, les plantes sont de plus en plus utilisées par les français qui n’hésitent à faire appel à cette alternative face aux médicaments artificiels.

Plus naturelle et moins coûteuse, la phytothérapie ne cesse de se développer et s’imposer dans le monde. Dans le cas où vous auriez la main verte, il est tout à fait possible de commencer dès maintenant à cultiver vos plantes thérapeutiques.