Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . De l’herbologie à l’herboristerie

De l’herbologie à l’herboristerie

De l'étude à l'utilisation des plantes
De l’herbologie à l’herboristerie

                    - Sommaire -

• L'herbologie ou l'étude des plantes

• Classer les plantes pour les utiliser

• L'herboristerie ou l'utilisation des plantes

 

De l’herbologie à l’herboristerie, il n’y a qu’un pas. Ces deux domaines sont intimement liés et ont évolué ensemble au fil des siècles. Depuis des millénaires, les plantes sont employées pour leurs vertus thérapeutiques.

Tandis que l’herbologie étudie les plantes et leurs atouts sur la santé sur un plan théorique, l’herboristerie consiste en la préparation et commercialisation de remèdes à base de végétaux.

Herbologie et herboristerie : faire la différence est important !

 

L’herbologie ou l’étude des plantes

L’herbologie est avant tout une science qui cherche à étudier le comportement des plantes sur le corps humain avec diverses préparations.

 

Observer les plantes pour les comprendre

La capacité à regarder les plantes autour de soi, à les étudier et à réfléchir de manière critique à leur croissance, leur reproduction et leur adaptation à leur environnement au fil du temps sont des compétences scientifiques très importantes. Nombre des plus grands scientifiques de l’histoire ont élaboré leurs théories par la simple observation du monde qui les entourent.

L’herbologie est une science basée sur l’observation des plantes qui nous entourent. Pour comprendre comment fonctionne le monde végétal et être en mesure d’élaborer des théories, il est fondamental de se baser sur des données empiriques.

En effet, la méthode la plus facile et la plus efficace pour collecter des informations sur les différents végétaux et de regarder de quelle manière les plantes grandissent et se développent. Par la suite, dans une approche plus médicale, on peut observer leurs effets sur l’homme ou les animaux pour lutter contre différents maux.

L’herbologie est donc une science qui utilise surtout des données empiriques pour construire des raisonnements et mettre au point des théories. On remarque d’ailleurs que les connaissances sur les plantes médicinales  et des leurs bienfaits n’ont cessé d’augmenter au fil des siècles grâce aux études menées par de nombreux scientifiques sur les simples médicaux.

 

 

Les connaissances sur les plantes médicinales se sont accumulées au fil du temps grâce aux recherches et aux ouvrages écrits par de nombreuses personnes. On peut citer une multitude de livres mentionnant les plantes médicinales et présentant leurs effets positifs sur la santé.

Un des premiers scientifiques à avoir publié un ouvrage sur le sujet est le grec Dioscoride. Dans son livre, de materia medica, on retrouve des conseils sur l’utilisation des simples médicaux et l’auteur passe en revue les caractéristiques principales de plus de 700 plantes différentes.

On peut aussi citer des auteurs comme que Hildegarde de Bingen ou encore Maria Treben qui, par leurs publications, ont largement participé au développement de l’herbologie et de l’herboristerie.

Dans toutes les époques, l’étude des plantes a toujours suscité un intérêt chez les scientifiques. Par des observations empiriques, les connaissances sur les simples médicaux n’ont cessé d’augmenter et il existe désormais une multitude d’ouvrages sur le sujet.

 

Classer les plantes pour les utiliser

Une fois les plantes étudiées et leur fonctionnement et leurs effets compris et assimilés, il est nécessaire de les classer rigoureusement.

Comprendre les plantes est une chose. Parvenir à les classer en est une autre. Or, il apparaît essentiel d’arriver à catégoriser les simples médicaux pour les utiliser du mieux possible.

La classification des plantes est un système qui consiste à diviser les plantes en groupes et catégories en fonction de leurs caractéristiques. Le système de classification des plantes est essentiel pour réduire les complications ou les confusions dans la détermination de l’identité d’une plante, car l’utilisation de noms communs peut être très imprécise. Même si le thym, le romarin, l'ortie ou encore la menthe sont reconnaissables au premier coup d'oeil, d'autres plantes, surtout séchées, sont plus complexes à identifier.

C’est le philosophe grec Aristote qui a commencé à classer les plantes selon leurs caractéristiques communes. Carl Linnæus, un botaniste suédois, a ensuite affiné la pensée d’Aristote en un système de classification (la taxonomie), dont des variantes sont encore utilisées aujourd’hui.

 

 

La taxonomie (botanique), la science de la classification, nous permet de connaître d’un coup d’œil le patrimoine et les détails d’une plante. Le cœur de la démarche de Linné était la méthode de classification binomiale (à deux noms) où tous les êtres vivants recevaient deux noms latinisés de base pour déterminer leur relation avec tous les autres êtres vivants.

En combinant la méthode binomiale avec sa méthode (à l’origine) simple de comptage des étamines, Linné a créé un système de classification fonctionnel qui a été largement adopté, car il s’est avéré dans l’ensemble beaucoup plus pratique et flexible que toutes les méthodes précédentes.

Les travaux de Linné ont permis une avancée majeure dans l’histoire de l’herbologie. En plus de comprendre tous les phénomènes liés aux plantes médicinales, Von Linné crée une nomenclature sur les simples médicaux.

Ce système de classification s’avère très utile, car il permet de regrouper les bonnes plantes ensemble et de combiner leurs effets pour soigner les maladies de la meilleure manière possible. Cette synergie rend l’usage des plantes médicinales beaucoup plus efficace et la crédibilité de la médecine par les plantes s’en trouve renforcée.

 

L’herboristerie ou l’utilisation des plantes

Contrairement à l’herbologie qui ne se limite qu’à la théorie, l’herboristerie s’intéresse à la commercialisation et la préparation de solutions végétales bénéfiques pour les Hommes.

 

Le passage de l’herbologie à l’herboristerie

Quelles sont les différences entre l’herbologie et l’herboristerie ? L’un peut-il exister sans l’autre ? Ces deux domaines sont-ils liées ?

Rappelons avant tout la signification des deux termes. L’herboristerie, c’est la préparation et la commercialisation de simples médicaments. L’herbologie est une science qui étudie les plantes c’est-à-dire le domaine de l’herboristerie.

Avec ces deux définitions, on constate que l’herbologie et l’herboristerie sont liées, car l’herboristerie ne pourrait exister sans l’herbologie. En effet, sans une étude approfondie et purement théorique des plantes médicinales il serait impossible de confectionner des remèdes efficaces et de les vendre par la suite.

Cependant une fois les connaissances acquises sur les effets des plantes médicinales, sur les végétaux à utiliser pour soigner une maladie en particulier, et sur les quantités à intégrer pour fabriquer une huile essentielle ou un élixir, on peut aisément fabriquer de nombreux médicaments naturels et les commercialiser.

 

 

Finalement, l’herboristerie est la mise en action pratique du savoir théorique de l’herbologie. Les deux sont indissociables et se complètent. C’est la volonté de se soigner de façon naturelle et d’en apprendre plus sur les végétaux et leurs vertus médicales qui a entraîné la fabrication et la commercialisation de remèdes à base de plantes médicinales.

Le passage de l’herbologie à l’herboristerie s’est fait logiquement. Avec l’accroissement de la population et les nouvelles méthodes de production qui se sont développées au fil du temps, il est devenu plus facile de produire des médicaments à base de plantes et de les commercialiser.

Avec l’herboristerie et les herboristes qui ont ouvert leurs boutiques dans les 4 coins du monde, il est désormais possible de se fournir facilement en plantes médicinales.

Il n’est plus nécessaire d’aller les cueillir soi-même (ce qui est quasiment impossible quand on vit en zone urbaine). Des pharmacies et des magasins spécialisés sont présents et vendent des produits à base de plantes aromatiques.

Le développement de l’herboristerie montre également que l’étude des plantes intéresse et a fait ses preuves à travers les siècles. En effet, de nombreuses personnes font confiance aux simples médicaux pour se soigner ce qui permet aux livres et au magasin d’herboristerie de continuer à exister aujourd’hui.

Les ouvrages anciens de Dioscoride, de Hildegard, de Maria Treben comme les actuelles, ceux de Patrice de Bonneval, de Philippe Meurin ou encore Patrick Depoërs, ont eu une influence positive sur l’utilisation des plantes pour créer des remèdes.

Sans études, recherches, constats et théories sur les végétaux et leurs effets sur l’homme et les animaux, l’herboristerie n’aurait jamais vu le jour. Mais les nombreux livres sur l’herbologie à travers l’histoire ont permis la continuité de cette médecine « non conventionnelle » avec le passage à l’herboristerie.

 

Conseiller les plantes pour la santé

L’herbologie et les nombreux ouvrages qui ont permis son développement sont à l’origine d’une médecine à part, d’une médecine naturelle, familiale. Cette science a prouvé que les plantes peuvent guérir l’homme et les animaux de différentes maladies et de différents symptômes.

Ici, il ne s’agit pas de conseiller sans en connaître les conséquences ou en se basant sur des approximations ou des croyances. Les connaissances sont authentiques et proviennent de recherches scientifiques.

 

 

Les plantes ont longuement été étudiées et les remèdes sont efficaces et sans danger pour ceux qui les consomment. Grâce aux apports de l’herbologie, il est possible pour un herboriste de conseiller des personnes atteintes de maladie de façon fiable.

En effet, comme toutes les explications pour combattre telle ou telle maladie ont été fournies dans les livres sur l’herbologie, un herboriste ayant bien étudié les manuels fournira d’excellents conseils et prescrira les bonnes plantes pour réaliser les meilleurs tisanes, infusions ou élixirs.

Avec les nombreuses connaissances amassées grâce à l’herbologie, on peut désormais adapter les effets des plantes médicinales en fonction des besoins, des différentes pathologies, des désirs des personnes… On peut réaliser de nombreux produits et médicaments efficaces à base de plantes fraîches ou séchées. Ceux sont des plantes officinales avec une utilité médicinale. 

Par exemple, la tisane de Valériane est connue pour son effet remarquable sur les insomnies. La nigelle est appréciée pour ses bienfaits sur le système immunitaire et stimule la régulation de la glycémie. Le gingembre est un très bon digestif. La lavande est une régénératrice cutanée puissante. Le pissenlit stimue et apaise le foie.

Ce n’est pas pour rien que l’utilisation des plantes à donner vie à une forme de médecine à part. Même si celle-ci fait l’objet de beaucoup de controverses, elle n’en reste pas moins un moyen de se soigner comme la médecine « normale ».

Pour chaque symptôme ou chaque maladie, il existe un médicament, une huile essentielle ou un élixir qui peut soigner la personne naturellement. De plus, il est possible de consommer les plantes médicinales sous de nombreuses formes. En effet on peut les utiliser sous la forme :

• de tisane, d'infusion

• de décoction

• d’élixir

• d’huile essentielle

• de pommade

• brute.

 

Le tout est de savoir quelle plante tonique consommer pour soigner de manière efficace la maladie ciblée. On en revient encore à la multitude d’ouvrages sur l’herboristerie qui existe et que l’on peut trouver dans toutes les librairies et sur les sites internet.

C’est grâce aux nombreux conseils présents dans ces livres que tout le monde peut désormais se soigner d’une manière complètement naturelle. Attention ça ne veut pas dire qu’il faut rejeter la médecine basique qui d’ailleurs utilise aussi les plantes pour fabriquer certains médicaments.

Seulement il est intéressant, lorsqu’on fait face à une maladie, de savoir qu’il existe d’autres remèdes que ceux conseillés par son médecin.

 

La démocratisation de l’herbologie

Avec l’arrivée d’internet, récolter des informations sur un sujet ou sur un livre n’a jamais été aussi simple. Si l’on ajoute à ça la multitude de livres qui ont été écrits sur les plantes médicinales, on comprend vite qu’il est désormais facile d’acquérir des connaissances sur les simples médiaux.

En effet, on retrouve de nombreux articles sur internet et de nombreuses analyses de livres sur l’herboristerie qui permettent de comprendre rapidement quelles sont les plantes efficaces pour lutter contre les différents symptômes que l’on peut avoir.

 

 

Ces documents sont utiles lorsqu’on veut se soigner de manière naturelle et que l’on estime qu’il n’est pas nécessaire d’aller voir un médecin. Toutefois, il est préférable de se soigner par soi-même lorsque le maux n’est pas trop grave ou pour stopper l’aggravation des premiers symptômes. Autrement, veillez à toujours consulter un médecin avant d’entamer une cure ou des soins à base de plantes.

Il n’est pas difficile de trouver de bons conseils sur la façon d’utiliser une plante pour se soigner. En revanche, s’il s’agit d’un mélange de végétaux, il est préférable de demander l’avis d’un spécialiste des plantes comme un herboriste.

L’avis d’un professionnel est parfois nécessaire car il ne faut pas sous-estimer la puissance de certaines plantes ainsi que leurs effets sur notre organisme. Si elles sont employées correctement, il n’y a aucun problème. En revanche, un remède contenant plusieurs plantes mal préparé peut provoquer de sérieux problèmes de santé. C’est pourquoi l’intervention d’un herboriste ou d’un phytothérapeute est recommandé.

Ces experts savent :

• quelles sont les synergies de plantes les plus efficaces

• comment bien préparer un remède

• les principes actifs des végétaux qu’ils conseillent

 

Qui plus est, un herboriste, un phytothérapeute ou un herbologiste peut vous donner des conseils que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Si vous avez chez vous des livres sur l’herboristerie qui contiennent des recettes détaillées ou si vous désirez réaliser vous-même vos produits à base de plantes médicinales, sachez qu’il est facile de s’en procurer. De nombreux magasins physiques en vendent et vous pouvez vous en procurer sur des herboristeries en ligne spécialisées comme Herbonata.

 

 

Herboristerie : le mot de la fin

L’herboristerie trouve son fondement dans l’herbologie. C’est grâce aux différentes recherches effectuées sur les plantes par de nombreux scientifiques et grâce aux nombreux livres qui ont été publiés sur le sujet que l’utilisation des plantes médicinales s’est développée.

Avec l’observation des végétaux, les connaissances sur les plantes se sont accumulées et le travail de classification de celle-ci, dans le but de mieux les utiliser, a débuté.

Aujourd’hui on sait à quel point les plantes sont utiles pour la santé et notre métabolisme.

En plus d’être conseillé dans de nombreux ouvrages, on peut également se procurer aisément des manuels pour en apprendre plus sur les plantes médicinales,  leurs effets et la façon de les utiliser pour lutter contre un grand nombre de maladies et de maux.

Nos articles conseillés

*
Nigelle graine bio

Nigelle graine bio

Herbonata
3,50 €

*
Valériane Bio - racine coupée

Valériane Bio - racine coupée

Herbonata
4,95 €

*
Baume du Tigre Blanc - 19 g

Baume du Tigre Blanc - 19 g

Baume du Tigre
10,50 €

*
Eau florale Fleur d'oranger - 250 ml

Eau florale Fleur d'oranger - 250 ml

Essenciagua
11,50 €

*
Rose de Damas Bio - pétale

Rose de Damas Bio - pétale

Herbonata
5,99 €