Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . L’herboristerie en Chine

L’herboristerie en Chine

Les principes et vertus de la médecine traditionnelle chinoise
L’herboristerie en Chine

En Chine, l’usage des plantes remonte à plusieurs millénaires et n’a jamais cessé de se perfectionner. Au sein de la médecine traditionnelle chinoise, l’herboristerie a toujours occupé une place particulière au côté de l’acupuncture et des massages Tui Na.

Système de soin complet, il est important de comprendre cette médecine douce avant de l’employer.

Qu’est-ce que la médecine traditionnelle chinoise ? Quels sont ses principes ? Quel est le rôle de l’herboristerie ?

Présentation de la médecine traditionnelle chinoise

Médecine holistique apparue il y a des milliers d’années, la médecine traditionnelle chinoise est à l’origine de pratiques qui sont désormais exploitées dans le monde entier.

Définition de la médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) se définit comme un ensemble de soins basé sur l’énergie vitale appelé “le Qi”. Plus globalement, elle se réfère à l’ensemble des pratiques et des théories ayant été développées tout au long de l’histoire de la civilisation chinoise.

Cette forme de médecine cherche à maintenir une harmonie à l’intérieur du corps, mais aussi entre le corps et les éléments qui l’entourent (les wuxing cités ci-dessus). Pour ce faire, l’équilibre de l’individu s’effectue sur un plan psychologique et physique avec pour but : l’ajustement du Yin et du Yang.

Si son système paraît souvent complexe pour les Occidentaux, c’est en partie parce qu’il repose sur un ensemble de notions plus ou moins abstraites :

  • La MTC dispose de sa propre philosophie et de ses propres symboliques
  • Elle voit le cœur, l’esprit et le cœur comme un tout. Elle considère “l’Homme dans ensemble”
  • Son système d’étude est paradoxal à celui des Orientaux : elle s’est élaborée à travers l’observation des vivants. En Europe, les sciences médicales se sont toujours basées sur l’analyse des morts
  • Elle est centralisée autour de concepts abstraits (Qi, Yin et Yang et Wuxing)
  • La médecine chinoise traditionnelle s’oppose aux médecines orientales dites “modernes”. Cette médecine non conventionnelle est paradoxale à la médecine allopathique, celle que nous connaissons.

Les bienfaits qu’apporte la MTC sont nombreux. Elle permet notamment de :

  • Prévenir l’apparition de pathologies
  • Réduire les douleurs musculaires
  • Diminuer les problèmes respiratoires
  • Atténuer le stress de manière significative
  • Améliorer le sommeil du patient
  • Rééquilibrer l’organisme
  • Accompagner l’individu dans les changements radicaux (grossesse, cure de désintoxication…)

Médecine préventive, il est essentiel de consulter régulièrement pour éviter un déséquilibre des énergies. Contrairement à la médecine allopathique qui a une portée plus effective, la MTC cherche à anticiper et éviter l’apparition des maux.

Origine et histoire de la médecine traditionnelle chinoise

Avec des textes qui remontent au 5ème siècle avant J.C, la médecine traditionnelle chinoise est, avec le galénisme (méditerranée) et l’ayurvéda (Inde) l’une des 3 médecines traditionnelles savantes du monde antique.

Créée durant l’antiquité, l’ensemble de ses soins s’articulent autour de concepts philosophiques chinois dont :

  • Le Yin et le Yang
  • Le Qi
  • Les Wuxing ou Cinq phases : ce sont les 5 éléments (Terre, Feu, Bois, Eau et Métal)

L’histoire de la médecine traditionnelle chinoise est étroitement liée avec l’histoire de sa civilisation. Preuve du rôle central qu’avait la médecine pour ce peuple, les premiers termes médicaux dateraient de la dynastie Shang, soit près de 1700 ans av. J.-C. Tout au long de l’histoire, diverses pratiques se sont peu à peu inscrites dans cet art thérapeutique :

  • La pharmacopée : l’ensemble des techniques d’herboristerie ont toujours été au centre de la médecine traditionnelle chinoise.
  • Les exercices énergétiques : kung-fu, taï-chi, qi gong…
  • L’acupuncture
  • La moxibustion
  • La diététique

La tradition veut que cette médecine ait pris ses racines à partir de 3 figures emblématiques :

L’empereur Huang Di : aussi appelé “l’Empereur Jaune”, les Chinois le nomment comme étant le créateur de la médecine et pense qu’il serait à l’origine du Nei Jing, le plus ancien recueil de médecine traditionnelle chinoise.

L’empereur Shennong : il serait le père de l’agriculture et de la phytothérapie (médecine par les plantes) et le rédacteur du Shennong bencao jing, le premier ouvrage ayant porté sur les drogues végétales, animales et minérales.

L’empereur Fuxi : on lui attribue la paternité du Yi Jing, le plus ancien livre chinois connu à ce jour.

Officiellement considérée par l’OMS comme “médecine non conventionnelle”, la médecine traditionnelle chinoise s’est répandue dans le monde entier et son nombre d’adeptes augmente chaque année !

Les principes de la médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise se base sur plusieurs concepts philosophiques fondamentaux. Parmi eux, le Qi et l’harmonie du Yin et du Yang sont au coeur de cette médecine holistique.

Le courant d'énergie : le QI        

Appelé “Ch’i” ou “Chi” en Chine et “Qi” au Japon, il s’agit d’une notion incontournable de la médecine traditionnelle chinoise.

Le Qi est, selon la culture asiatique, une force spirituelle à l’origine de l’univers. Il est l’énergie à la base de toute vie. Concept abstrait, il ne peut pas être perçu ou toucher. Tout comme le vent, on ne peut que le ressentir.

Influencé par un grand nombre de paramètres (environnement, entourage, météo, alimentation…), le Chi serait à l’origine de notre comportement et de notre ressenti au quotidien.

L’énergie du Qi est un des fondements de la médecine traditionnelle chinoise. Il se divise en trois éléments distincts :

  • L’énergie vitale ou ancestrale
  • L’énergie de l’air
  • L’énergie de la nourriture absorbée

Dans la médecine traditionnelle chinoise, une maladie ou un problème de santé quelconque est lié à un déséquilibre de ces énergies. Dès lors, les pratiques de MTC vont chercher à rééquilibrer l’organisme en combattant les énergies perverses à l’origine des troubles auxquels fait face l’individu.

L'harmonie du Yin-yang

Tout comme le Qi, le Yin-Yang est un pilier de la médecine traditionnelle chinoise. Représentation de la bipolarité, ils ne sont ni substances ni énergies. Le Yin et le Yang est un concept philosophique représentatif de la dualité et de la double nature des choses qui nous entoure.

Bien qu’on ne connaisse pas la date d’apparition exacte de cette notion, le Yin Yang prend son origine durant la chine antique, en même temps que l’apparition des nombreux ouvrages sur la phytothérapie et les autres techniques liées à la MTC.

Quel côté représente le Yin et quel côté représente le Yang ?

  • À droite, représenté par une forme de goutte d’eau noire, le Yin est associé à la négativité et à l’isolement.
  • À gauche, représenté par une forme de goutte d’eau blanche, le Yang se réfère aux aspects positifs des éléments qui nous entourent et nous composent.

D’un point de vue médical, la médecine traditionnelle veut que ces deux éléments soient parfaitement équilibrés. En cas d’excès ou de carence, le Yin et le Yang finit par être déséquilibré, empêchant la bonne santé de l’individu.

Les vertus de la médecine chinoise

Médecine préventive, la médecine traditionnelle chinoise cherche à ajuster les énergies de l’organisme à travers l’utilisation de techniques naturelles basées sur la consommation de plantes, les massages et les exercices énergétiques.

Rééquilibrer la circulation des énergies et l'harmonie

La plupart des médecines holistiques sont centrées autour de l’harmonie et de l’équilibre de l’organisme. Pour ce faire, une bonne circulation des énergies est essentielle.

C’est sur ces points qu’intervient la médecine traditionnelle.

Cette dernière s’intéresse à la communication qui peut exister au sein de notre organisme et avec les éléments qui nous entourent. La médecine traditionnelle a pour objectif d’assurer ou de rétablir l’équilibre des forces de notre corps (Yin et Yang) de façon à favoriser les flux d’énergies (Qi).

Les différentes pratiques proposées par la MTC vont notamment permettre d’équilibrer l’énergétique chinoise, un système de compréhension basé sur l’énergie vitale et qui influence notre comportement et notre santé.

Cette médecine non conventionnelle ne fonctionne pas comme les médecines occidentales allopathiques basées sur la prise de médicaments et la guérison post-maladie. La médecine chinoise va chercher à prévenir les maux en favorisant et en harmonisant la circulation des énergies dans le corps.

Une méthode naturelle

La médecine chinoise traditionnelle est l’une des rares médecines non conventionnelles considérées comme une alternative légitime selon l’OMS.

Ses soins se basent sur des méthodes 100% naturelles. En incorporant la phytothérapie dans ses pratiques, elle offre aux patients la possibilité de bénéficier des principes actifs de nombreuses plantes sans avoir à passer par des médicaments de synthèse. La médecine chinoise est constituée d’un ensemble de remèdes naturels pour lutter contre de nombreux problèmes.

Avec sa pharmacopée complète, elle utilise des plantes comme la réglisse ou le radis afin de prévenir des troubles tels que les problèmes intestinaux ou les irritations.

La pharmacopée chinoise ne se limite pas seulement aux plantes. Le shennong bencao jing cite aussi l’utilisation de minéraux et d’animaux à des fins thérapeutiques.

La MTC est à l’origine d’un corpus de textes qui comprend plusieurs milliers d’ingrédients et de remèdes à base d’éléments naturels. Comme l’ensemble de ses pratiques, elle dispense tout usage de produits créés artificiellement par l’homme.

Les différentes formes de la médecine traditionnelle chinoise

Il existe plusieurs techniques pour rééquilibrer l’organisme et favoriser la circulation du Qi. L’herboristerie, l’acupuncture et les massages Tui Na sont les principales.

L'herboristerie chinoise

La pharmacopée chinoise, dont le recueil de l’empereur Shennong est la base, est probablement l’une des plus complète au monde.

Les techniques en herboristerie de cette civilisation ont toujours été reconnues et n’ont cessé de s’améliorer au fil des siècles.

Branche de la médecine chinoise traditionnelle, l’usage des plantes à des fins thérapeutiques comprend l’utilisation :

  • de graines
  • de champignons
  • de racines
  • de feuilles
  • de fleurs
  • de tiges

En médecine traditionnelle chinoise, chaque prescription à base de plantes est un cocktail adapté au patient. La MTC joue sur la synergie des végétaux afin de renforcer leur pouvoir de guérison.

Contrairement à la phytothérapie où le but du remède va être, de lutter directement contre les troubles dont il est question, l’herboristerie chinoise va combiner cet objectif avec un autre objectif. Celui d’équilibrer le Yin/Yang du patient.

Toutefois, il existe certaines contre-indications quant à l’usage de certaines plantes et leurs combinaisons avec des médicaments conventionnels. C’est pourquoi, avant de consommer un végétal en particulier et si vous êtes sous traitement, vous devez consulter votre médecin traitant afin de vous assurer que le remède naturel à base de plantes ne posera aucun souci de santé.

L'acupuncture

« L'Acupuncture Traditionnelle forme un art thérapeutique qui élabore son raisonnement diagnostique et thérapeutique sur une vision énergétique Taoïste de l’Homme et de l’Univers. » - Définition officielle de l’UNESCO.

Comme l’herboristerie, l’acupuncture est une des branches de la médecine traditionnelle chinoise. Son principe est simple : il consiste à utiliser des aiguilles en métal et le principe de moxibustion de façon à rééquilibrer le Yin et le Yang et rétablir une circulation des énergies dans le corps (Qi) qui soit sain.

Cet art thérapeutique a pour objectif de mener les patients vers le chemin de l’équilibre.

Les bienfaits de l’acupuncture sont divers et variés. Cette pratique aide notamment à :

  • maigrir : cette pratique n’a pas une action amaigrissante directe. Toutefois, en relançant la circulation des énergies dans le méridien, elle favorise le bon fonctionnement de l’organisme et facilite la perte de poids.
  • lutter contre le stress : il a été prouvé que l’acupuncture était efficace contre les troubles liés à l’anxiété.
  • supporter les complications en période de grossesse
  • diminuer les migraines et rhumatismes
  • arrêter de fumer

Aujourd’hui, l’acupuncture est un domaine officiellement reconnu et son métier (acupuncteur) nécessite une formation de 2 à 3 ans !

En cas de fatigue intense ou suite à une période éprouvante, il est déconseillé d’effectuer une séance d’acupuncture.

Le massage chinois Tui na

Compris dans les 5 branches de la médecine traditionnelle chinoise, le massage thérapeutique et énergétique Tui Na diffère des massages occidentaux.

De la même façon que les autres pratiques, le massage chinois Tui na repose sur la circulation des énergies et sur leur harmonie.

Sa pratique passe par l’emploi de plus de 300 manipulations et techniques qui vont varier en fonction de la zone à traiter. Cette pratique ne se limite pas qu’à l’usage des membres supérieurs pour effectuer le massage. Le masseur peut aussi avoir recours à :

  • ses genoux
  • ses pieds
  • son crâne

Que ce soit chez l’enfant comme chez l’adulte, le massage Tui na est utilisé à des fins préventives. Cette pratique permettrait de :

  • Diminuer les douleurs chroniques dues à la fibromyalgie
  • Soulager les maux de dos
  • Réduire la fréquence des troubles digestifs
  • Améliorer la circulation sanguine
  • Lutter contre les insomnies et le stress
  • Comme pour tous les massages, il est déconseillé d’effectuer une séance de Tui-na si vous avez une plaie récente, une inflammation aiguë ou de la fièvre.

Le mot de la fin sur l'herboristerie en Chine

Depuis sa découverte par les Jésuites au 16ème siècle, la médecine traditionnelle chinoise s’est largement démocratisée à travers les mondes et ses préceptes ont été enseignés aux quatre coins du monde.

Une grande partie des techniques d’herboristerie occidentale et de la phytothérapie tiennent de la MTC.

Cette médecine non conventionnelle est de plus en plus appréciée des Occidentaux qui ont recours à l’ensemble des techniques que nous vous avons présenté pour favoriser leur bien-être et prévenir de nombreuses maladies.

Nos articles conseillés

*
Reglisse Bio - racine coupée

Reglisse Bio - racine coupée

Herbonata
4,00 €