Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Les bienfaits et les propriétés du moringa

Les bienfaits et les propriétés du moringa

L'arbre de vie et ses bienfaits sur la santé
Les bienfaits et les propriétés du moringa

Antioxydant, anti-inflammatoire, anti-cholestérol, antibactérien et anti-fatigue, le moringa a de nombreuses vertus médicinales. Inscrit en lettre d’or dans la pharmacopée indienne, ce remède naturel est utilisé comme traitement préventif contre les pathologies suivantes : maladies cardiovasculaires, affections inflammatoires chroniques et cancers. Quels sont les bienfaits du moringa ? Nous faisons le point.    

Présentation du moringa

Le moringa est un arbre de petite taille très répandu en Inde et en Afrique. Il prospère dans les zones tropicales. Son pouvoir préventif et curatif est reconnu depuis des siècles.

Histoire et utilisation traditionnelle du moringa

Plante à usages multiples, le moringa est utilisé depuis des millénaires. Traditionnellement, les populations locales s’en servaient pour :

  • Se nourrir avec ses feuilles
  • Se prémunir de certaines affections
  • Soigner des maladies
  • Purifier de l’eau avec ses graines

Étymologiquement, le nom générique « Moringa » est issu du mot Tamil « mourunga » ou « mourungai » qui fait référence à ses jeunes capsules tordues.

Bien que son histoire et l’importance qu’il aurait pu avoir sur le développement des civilisations dans le monde soient un peu floues, la documentation rapporte qu’il était considéré comme l’arbre de la vie dans plusieurs traditions anciennes.

En phytothérapie et en herboristerie, la réputation du moringa comme plante médicinale ne date pas d’aujourd’hui puisqu’on en usait déjà il y a des milliers d’années pour traiter les blessures en tout genre.

En Afrique, plus précisément en Éthiopie, la racine de l’arbre était utilisée contre les inflammations entérites et la malaria. D’autres peuples autochtones se servaient de sa feuille pour soulager les douleurs digestives et les diarrhées.

À en croire la tradition indienne ayurvédique, elle pourrait guérir plus de 300 maladies, dont le diabète, le rhume et l’hypertension artérielle.

Aujourd’hui, les applications médicinales du moringa, issues du savoir-faire ancestral, sont un héritage savamment conservé par les herboristes et les phytothérapeutes. Le spectre d’action de cette plante est assez large : renforcement des défenses immunitaires, antidiabétique, reminéralisant, vermifuge, soins cutanés, etc.

Description botanique du moringa

C’est une espèce de petit arbre de la famille des Moringacées : le seul genre de cette famille. Il pousse sous le climat tropical ou subtropical, peut mesurer jusqu’à 10 mètres de haut.

Le moringa se décompose en 13 variétés de plante toutes utilisées en phytothérapie et en herboristerie. Mais l'espèce la plus populaire est le moringa oleifera. Originaire du sous-continent Indien (Inde, Sri Lanka, Pakistan, Afghanistan) on la croise désormais à peu près dans toutes les régions du monde, notamment en Amérique latine, en Asie et en Afrique où elle est cultivée sous les tropiques.

L’écorce de moringa est de couleur gris blanchâtre ou blanc verdâtre. Ses feuilles sont vertes, caduques, tripennées, d’apparence plumeuse. Sa tige est pubescente. Ses branches fines et fragiles sont aérées et retombantes, constituant la couronne de l'arbre.

Le moringa produit une fleur odorante et bisexuée composée de 5 pétales inégaux à la couleur blanc jaunâtre et comportant de fines veines. Cette fleur est disposée en grappe et mesure 1 à 1,5 centimètres de long pour 2 centimètres de large.

Les fruits du moringa sont des capsules pendantes, trigones et marron. Ils deviennent brun foncé à maturité et peuvent contenir une trentaine de graines.

Une richesse nutritionnelle source de nombreux bienfaits

Le moringa contient la quasi-totalité des grandes familles de constituants des plantes : saponosides, tanins, flavonoïdes, alcaloïdes, acides phénols, minéraux, etc. Cette riche composition lui confère ses multiples bienfaits.

Le moringa : l'arbre de la vitalité

Le moringa est aussi appelé l’arbre de la vie : une réputation qu’il n’a pas volée. Puisque les phytothérapeutes lui reconnaissent de nombreuses vertus médicinales fortes utiles pour maintenir le corps en bonne santé le plus longtemps possible.

Riche en vitamine C, aussi appelée vitamine de l’énergie, il participe à la protection des cellules et permet de renforcer le système immunitaire. Il collabore à la bonne santé des ligaments, des tendons, des gencives et des cheveux. Il favorise la bonne assimilation du fer.

Antifatigue, le moringa combat l’asthénie, peut servir de tonus musculaire.

Ses propriétés anti-inflammatoires, mises en évidence par plusieurs études, sont très intéressantes pour soulager les inflammations de la muqueuse digestive comme les colites sévères induites par des substances acides et les ulcères provoqués par des médicaments. Il est aussi actif contre les inflammations de l’œsophage et des gencives. C’est par ailleurs un réparateur des tissus cutanés ou des muqueuses.

Antibactérien, le moringa est excellent pour soigner tous les types de blessures. C’est enfin une plante antivirale et antiparasitaire.

Les vertus antioxydantes du moringa

Le moringa est une source importante en flavonoïdes : quercétine, apigénine, hamnétine, rutine, etc. Des principes actifs responsables de son pouvoir antioxydant. Ainsi, il permet de lutter efficacement contre les attaques des radicaux libres : radiations, pesticides et autres polluants, ce qui empêche le vieillissement prématuré des tissus cellulaires.

En effet, les radicaux libres sont des molécules instables connues pour causer des dommages aux cellules dans le but de les détruire. Ils sont d’ailleurs à l’origine de certaines mutations de cellules saines en cellules cancéreuses. D’où la nécessité d’avoir une alimentation riche en antioxydant.

La feuille du moringa, vendue en herboristerie, peut être consommée à cette fin soit en poudre à consommer en sus des repas soit entière sous forme d’infusion. Elle est particulièrement efficace pour prévenir et atténuer les corollaires liés aux maladies chroniques dégénératives et les affections cardiovasculaires.

D’un autre côté, l’association des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes du moringa en fait un antiallergique approprié en cas d’allergies respiratoires chroniques.

Les propriétés cardioprotectrices du moringa

Cette plante est prescrite en prévention contre les problèmes cardiovasculaires. Le moringa régule en effet le taux de glucose sanguin grâce à ses propriétés hypoglycémiantes et permet de réduire la pression artérielle grâce à son action anti-hypertensive. Il diminue les taux de lipides triglycérides et cholestérol dans le sang. Il réduit les probabilités de récidive en cas de troubles cardiaques.

Ces propriétés régulatrices de la tension, de la lipidémie et de la glycémie, sont à l’origine de son pouvoir cardio et vasculo-protecteur. Les acides gras omégas 3 et 9 qu’il contient agissent pour consolider les capacités cognitives et réguler la vue.

Le moringa peut être indiqué aux personnes souffrant de diabète, mais des précautions sont à prendre en cas de traitement parallèle. Luttant contre l’agrégation plaquettaire ou la viscosité sanguine, il prévient les accidents cardiaques. C’est clairement un superaliment.

Lutter contre les carences

Vitamines A, B, C et E, le moringa permet d’en faire le plein ! C’est en effet une plante riche en constituants et oligo éléments, à consommer pour ne pas manquer de calcium, de potassium, de fer, de magnésium et de sélénium.

À titre d’exemple, à quantité égale, la feuille de moringa contiendrait 3 fois plus de potassium que la banane, 2 fois plus de protéines qu’un yaourt, 7 fois plus de vitamine C que les oranges, 4 fois plus de calcium que le lait et 4 fois plus de vitamine A que les carottes. Sa riche teneur en substances nutritives en fait une alternative naturelle efficace pour lutter contre les carences nutritives et constituer des réserves vitaminiques et minérales.

Le magnésium intervient dans la protection du cœur. Il régule le rythme cardiaque, combat la baisse de tension et les coups de fatigue.

Le calcium, quant à lui, est nécessaire à la bonne santé des dents et du squelette, alors que le potassium sert à prévenir les attaques cérébrales et les soucis cardiaques, de même qu’à favoriser le bon fonctionnement du système rénal.

Le moringa est également une source importante en protéines végétales. Il contient, à lui seul, 18 des 20 acides aminés propices au bon fonctionnement du corps : isoleucine, lysine, leucine, histidine, méthionine, thréonine, valine, tryptophane, phénylalanine, etc., ainsi que ceux qui lui sont nécessaires, mais qu’il est incapable de produire. C’est par conséquent une plante aux apports nutritionnels non négligeables.

Les contre-indications liées au moringa

L’utilisation de cet arbre à des fins médicinales est contre-indiquée par précaution aux personnes en situation suivante :

Femmes enceintes et allaitantes (en raison de sa forte teneur en vitamine A)

Personnes diabétiques insulinodépendantes (risque d’accident hypoglycémique dû aux propriétés hypoglycémiantes du moringa)

Concernant les effets secondaires, dans certains cas, des petits dérangements digestifs peuvent survenir au début de la consommation de la poudre. Cet effet est attribué au petit côté laxatif que le moringa peut avoir chez certains individus. Donc la poudre de moringa est à utiliser graduellement en interne.

Comment consommer le moringa et profiter de ses bienfait

Pour profiter des bienfaits du moringa, on utilise généralement sa feuille en poudre, dans des repas, ou entière sous forme de décoction.

La poudre de moringa

La poudre de moringa est la façon privilégiée de consommer ce remède naturel, puisqu’elle centralise la quasi-totalité de ses substances actives.

Préparation

Elle est à ajouter simplement à l’alimentation : dans une compote, une soupe en fin de cuisson, un jus de légumes.

La poudre de moringa peut aussi s’utiliser en externe comme désinfectant : une étude indique qu’elle nettoie les mains aussi efficacement qu’un savon liquide pour éviter le colibacille ou l’Escherichia coli.

Consommation

La fréquence de consommation est de 4 à 8 g par jour pendant 3 semaines à 4 mois. Vous pouvez aussi incorporer une à deux cuillères à café de ce remède de grand-mère dans votre nourriture ou le prendre en infusion.

Note : si la poudre de moringa est conditionnée sous forme de gélules, respectez la posologie indiquée sur l’emballage.

L’infusion de moringa

Pour l’infusion de la feuille de moringa, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • Feuilles de moringa en poudre ou entières
  • Eau bouillante

Préparation

C’est assez simple !

  • Commencez par mettre vos feuilles de moringa dans un sachet approprié et insérez-le dans votre tasse d’eau bouillante.
  • Laissez infuser 10 à 15 minutes. Votre infusion est prête !

Consommation

Quant aux quantités de consommation journalière, la décoction de la feuille de moringa se prend régulièrement ou de temps en temps, un peu comme on le ferait avec une tasse de thé. Cela permet de faire le plein de réserves en antioxydants et vitamines, de se reminéraliser pour bénéficier d’un effet protecteur.

C’est également un breuvage indiqué pour tout ce qui concerne les intoxications alimentaires et la diarrhée du voyageur.

Est-ce que le moringa fait maigrir ? Non ! Le moringa n’est pas une plante amincissante à proprement parler. C’est son apport en protéines qui est très intéressant lors des régimes ou en cas de malnutrition.

Maintenant que vous savez comment préparer et comment consommer votre moringa, sachez en faire bon usage.

Le mot de la fin sur le moringa

Le moringa est une plante à détenir dans sa boîte à pharmacie traditionnelle.

Redoutable antioxydant, au même titre que l’oignon, il combat l’agrégation des plaquettes sanguine, prévient les accidents cardiovasculaires et les maladies inflammatoires chroniques. Son action antioxydante est particulièrement bénéfique aux personnes sujettes à une maladie dégénérative, un cancer ou une affection inflammatoire chronique.
Le moringa est un puissant soutien du système immunitaire. Il le protège et l’aide à mieux effectuer son travail de défense naturelle.

Nos articles conseillés

*
Poudre de Moringa bio - 200 g

Poudre de Moringa bio - 200 g

Ethnoscience
12,90 €