Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Les bienfaits et utilisations de l’Ortie blanche

Les bienfaits et utilisations de l’Ortie blanche

Une plante médicinale polyvalente
Les bienfaits et utilisations de l’Ortie blanche

L'Ortie blanche ou Lamier blanc est couramment confondue avec l'Ortie piquante. Autrefois, les enfants des campagnes s'amusaient à cueillir les feuilles d'Ortie blanche à mains nues, faisant croire à leurs camarades impressionnés qu'il s'agissait d'Ortie piquante. Il est vraie que les deux plantes se ressemblent beaucoup, cependant le Lamier blanc n'est pas urticant et peut être manipulé sans crainte d'une irritation. Pour cette raison, on le trouve parfois appelé "Ortie morte". Beaucoup moins réputée que l'Ortie piquante, l'Ortie blanche n'en possède pas moins de nombreuses propriétés médicinales qui la rendent utiles pour soulager certains maux du quotidien.

 

Présentation de l'Ortie blanche

Histoire et utilisation traditionnelle de l'Ortie blanche

Le Lamier blanc, Lamium album en latin, tire son nom d'une ogresse de la mythologie grecque, Lamia. Elle-même a été ainsi nommée en raison de sa grande bouche : en grec, laimos signifie "gosier". Les Anciens retrouvaient en effet dans la fleur du Lamier la forme d'une gueule béante et agressive. Cette forme particulière de la corolle a donné son nom à la famille des Lamiacées dont elle est caractéristique (bien que certaines Scrofulariacées puissent également présenter de telles formes de fleurs).

L'usage du Lamier blanc pour ses propriétés médicinales est attesté depuis au moins plusieurs siècles. Dodoens, au XVIe siècle, vante ses vertus pour calmer les hémorragies. Le docteur Henri Leclerc, au XIXe siècle, l'utilise contre la leucorrhée ou pertes blanches chez la femme. C'est une plante bénéfique pour la vitalité de l'organisme : en 1597, John Gerard dit du Lamier blanc qu'il "rend le cœur joyeux, donne une belle couleur au visage et ranime les ardeurs".

Au potager, on rapporte que l'Ortie blanche est une bonne alliée des pommes de terre : elle permettrait d'éloigner les doryphores et donneraient meilleur goût aux tubercules.

Lamier blanc - Ortie blanche

 

Description botanique de l'Ortie blanche

Le Lamier blanc est présent partout en Europe et dans l'ouest de l'Asie. Il s'adapte à différents types d'habitats : on le trouve en milieu ouvert aussi bien que fermé, même s'il apprécie les sols assez frais et humides. Il est souvent voisin de la Grande Ortie et de la Bardane.

Plante herbacée appartenant à la grande famille des Lamiacées, le Lamier blanc en possède toutes les caractéristiques botaniques : sa tige est carrée, ses feuilles sont opposées-décussées (deux feuilles se font face à chaque étage foliaire, décalées de 90° par rapport à l'étage précédent), sa fleur porte une corolle bilabiée (formant une lèvre inférieure et une lèvre supérieure, comme une grande bouche) et sont fruit est un tétrakène (fruit sec indéhiscent, formé de 4 compartiments). Ses fleurs sont d'un blanc crémeux et légèrement duveteuses. Sa racine est un rhizome qui, en courant sous terre, lui permet de partir à la conquête de l'espace et de former des colonies. Sa tige, creuse et dressée, mesure généralement entre 30 et 50 cm de hauteur. Ses feuilles, ressemblant à celles de l'Ortie avec leur forme d'as de pique, sont d'un vert vif, chlorophyllien. Contrairement aux Lamiacées les plus connues que sont le Thym, le Romarin et la Lavande, le Lamier blanc n'est pas particulièrement odorant.

Lamier blanc - Ortie blanche Fleur

 

Les propriétés médicinales de l'Ortie blanche

Le pouvoir émollient de l'Ortie blanche

Parmi les composés de l'Ortie blanche figurent les mucilages, des substances fortement adoucissantes et hydratantes. Ce sont ces mucilages qui confèrent à l'Ortie blanche ses propriétés émollientes. Cette plante médicinale est ainsi utilisée en herboristerie pour soulager les irritations en tous genres : elle aidera à calmer une toux sèche aussi bien qu'à soulager des douleurs urinaires ou encore à apaiser une irritation anale suite à une diarrhée. Pour cet usage émollient, on pourra judicieusement associer la sommité fleurie d'Ortie blanche à la fleur de Mauve et à la racine de Guimauve. Ces deux dernières plantes entrent d'ailleurs dans la composition de la Tisane Fleurs pectorales d'Herbonata.

 

La vertu astringente de l'Ortie blanche

L'Ortie blanche est également constituée de tanins. Ces substances, que l'on retrouve en forte concentration dans la feuille de Vigne rouge, le marron d'Inde ou encore l'écorce de Chêne, sont réputées pour leur action antiseptique et astringente. Les tanins resserrent et désinfectent les tissus organiques. Ainsi, les plantes à tanins sont traditionnellement utilisées en herboristerie pour soulager les maux de gorge, stopper les diarrhées et les saignements, désinfecter les plaies ouvertes, réduire les écoulements vaginaux, ou encore stimuler la circulation sanguine par une action vasoconstrictrice : en resserrant les vaisseaux sanguins, elles font mécaniquement augmenter la pression artérielle. On peut donc y recourir en cas de varices, d'hémorroïdes, de problèmes de jambes lourdes etc.

Lamier blanc - Ortie blanche

 

Les bienfaits gynécologiques de l'Ortie blanche

Grâce à ses tanins, l'Ortie blanche est une plante particulièrement intéressante pour les femmes puisqu'elle a la capacité de réguler un flux menstruel trop abondant. En réduisant les pertes de sang au moment des règles, elle s'avère être un excellent soutien pour les femmes souffrant d'anémie à cause de règles trop abondantes.

L'Ortie blanche maintient un bon confort avant mais aussi pendant le cycle menstruel, en association avec d'autres plantes de l'appareil gynécologique comme l'Achillée millefeuille, l'Alchemille ou encore le Gattilier. Elle contribue notamment à réduire la sensation de gonflement qui précède la venue des règles en favorisant l'élimination par les reins, luttant ainsi contre la rétention d'eau. En effet, l'Ortie blanche contient des sels de potasse particulièrement stimulants pour le système rénal.

L'Ortie blanche est également utilisée en herboristerie pour lutter contre la leucorrhée, autrement dit pour réduire les écoulements vaginaux.

L'Ortie blanche est donc une plante utile pour les femmes. Toutefois, si vous souffrez de troubles importants liés à votre cycle menstruel (douleurs, flux trop abondant, syndrome prémenstruel...), nous vous conseillons de vous tourner vers des plantes plus spécifiques à ces problèmes. Le Concentré de plantes Harmonisation des cycles d'Herbonata constitue une bonne synergie de plantes à action hormonale. Si vous préférez les infusions aux extraits alcooliques de plantes, vous disposez également de la Tisane Harmonisation des cycles d'Herbonata.

Tisane Harmonisation des cycles Herbonata

 

Faciliter la digestion avec l'Ortie blanche

Grâce à ses mucilages et à ses tanins, le Lamier blanc est un bon régulateur du transit intestinal : il peut stimuler un transit ralenti en activant le mouvement gastro-intestinal, ou à l'inverse ralentir un transit accéléré grâce à l'action astringente des tanins. Ainsi, le Lamier blanc soutient et régule le système digestif.

 

L'utilisation cutanée et capillaire de l'Ortie blanche

La lotion d'Ortie blanche est purifiante et apaisante. Elle calme les démangeaisons cutanées locales, purifie les peaux et cheveux gras, lutte contre les tendances à la desquamation et atténue la formation de pellicules.

Vous pouvez appliquer la lotion d'Ortie blanche directement sur la peau, en usage quotidien ou bien ponctuellement.

Si vous souhaitez l'utiliser comme lotion capillaire, vous pouvez l'appliquer après le shampoing, en dernière eau de rinçage. Versez la lotion d'Ortie blanche sur votre cuir chevelu et massez délicatement, du bout des doigts, puis laissez sécher vos cheveux naturellement.

 

Les contre-indications de l'Ortie blanche

L'Ortie blanche ne présente aucune contre-indication ni aucune interaction médicamenteuse connue.

 

Comment consommer l'Ortie blanche

La tisane de Lamier blanc

La tisane de Lamier blanc se prépare en infusion. On utilise généralement les sommités fleuries. Comptez une cuillère à soupe de plantes sèches par tasse (environ 250 ml). Placez les plantes dans une casserole d'eau froide, avec un couvercle (indispensable pour une bonne infusion !). Faîtes chauffer à feu doux et coupez à l'apparition des premières bulles (une eau trop chaude détruit certaines substances actives, dont les mucilages aux propriétés émollientes). Laissez infuser à couvert pendant une dizaine de minutes puis filtrez votre préparation. C'est prêt !

Le goût de la tisane de Lamier blanc est assez fade. Pour profiter de ses bienfaits tout en vous faisant plaisir, nous vous conseillons de le mélanger à une plante plus aromatique de votre choix (Menthe, Thym, Romarin, Lavande, Hibiscus...).

Lamier blanc - Ortie blanche Tisane

 

L’Ortie blanche en cuisine

En cuisine, on utilise traditionnellement les feuilles sommitales de l'Ortie blanche. Elles peuvent se consommer crues (mélangées à de la salade) ou cuites (comme des épinards ou bien en soupe avec d'autres plantes et légumes). Vous pouvez également hacher de jeunes feuilles de Lamier blanc pour les ajouter à vos omelettes ou encore à vos galettes de pommes de terre.

L'Ortie blanche apportera à vos plats toute sa richesse en minéraux et nutriments, à défaut d'un arôme relevé.

 

L'usage externe de l'Ortie blanche

Pour réaliser une lotion d'Ortie blanche, on réalise une infusion longue : 20 à 40 minutes dans de l'eau à moins de 80°C, à couvert. Ce mode de préparation permet d'extraire les tanins de l'Ortie blanche sans en détruire les mucilages, qui craignent la chaleur. En termes de quantités, on compte environ 10g de plante sèche (soit environ 2 cuillères à soupe) pour 200 ml d'eau.

On obtient ainsi une formidable lotion pour la peau ou le cuir chevelu.

 

Le mot de la fin de l'Ortie blanche

L'Ortie blanche, comme l'Ortie piquante avec laquelle elle est souvent confondue, est une plante médicinale très polyvalente. A la fois adoucissante et astringente, émolliente et tonique, on l’utilise aussi bien pour soigner des plaies que pour réguler le flux menstruel chez la femme, pour apaiser des maux de gorge que pour calmer une diarrhée. Ces usages très variés font de l’Ortie blanche une plante intéressante à avoir dans sa petite pharmacie de phytothérapie.

Nos articles conseillés

*
Gattilier Bio - fruit

Gattilier Bio - fruit

Herbonata
4,25 €

*
Alchemille Bio - partie aerienne coupée

Alchemille Bio - partie aerienne coupée

Herbonata
6,25 €

*
Achillée Millefeuille Bio - partie aérienne coupée

Achillée Millefeuille Bio - partie aérienne coupée

Herbonata
5,25 €

*
Chene - écorce coupée

Chene - écorce coupée

Herbonata
4,95 €

*
Vigne rouge Bio - feuille coupée

Vigne rouge Bio - feuille coupée

Herbonata
4,15 €

*
Guimauve Bio - racine coupée

Guimauve Bio - racine coupée

Herbonata
6,40 €

*
Mauve Bio - fleur

Mauve Bio - fleur

Herbonata
4,75 €

*
Ortie piquante Bio - poudre

Ortie piquante Bio - poudre

Herbonata
4,80 €

*
Ortie piquante Bio - feuille

Ortie piquante Bio - feuille

Herbonata
4,75 €

*
Tisane Allaitement - 40 g

Tisane Allaitement - 40 g

Herbonata
6,00 €

*
Tisane Allaitement - 100 g

Tisane Allaitement - 100 g

Herbonata
14,00 €