Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Les multiples bienfaits de l'ail des ours

Les multiples bienfaits de l'ail des ours

Les vertus dépuratives et cardio-vasculaires de l'ail des ours
Les multiples bienfaits de l'ail des ours

L’ail des ours, ou ail sauvage est une plante médicinale connue depuis bien longtemps par les botanistes, herboristes et médecins. Elle est également utilisée en cuisine en raison de ses qualités gustatives. Son nom provient du fait qu’il s’agirait de l’une des plantes que mangent les ours après leur hibernation.

Présentation de l'ail des ours

L'ail des ours (allium ursinum) est une plante des bois, des champs et des haies ombragés et humides. On la trouve partout en Europe et en Grande-Bretagne. Le nom courant “ail des ours" vient d’une croyance selon laquelle les ours mangeraient cette plante pour reprendre des forces après l’hibernation.

Histoire et utilisation traditionnelle de l'ail des ours : L'ail des ours c'est quoi ?

“L’ail des ours a un pouvoir de renouvellement et de purification. Plus précisément, il réduit l’engourdissement, réchauffe le corps et rend une personne aussi forte qu'un ours”.

L’ail des ours a une grande place dans le folklore de nombreux pays, en particulier dans le folklore irlandais. Les gousses d'ail des ours étaient plantées pour porter chance dans le chaume des chalets irlandais et pour éloigner les fées.

Dans un poème irlandais, il est raconté que Mad Sweeney - un roi leprechaun du comté d'Antrim - s'est exilé de la société et a survécu dans la nature en mangeant de l’ail des ours. Enfin, concernant les aspects un peu occultes de cette plante, l’ail des ours était utilisé durant des rituels magiques afin de faire fuir les créatures venimeuses.

Outre cet aspect folklorique et ésotérique de l’ail des ours, cette plante est surtout connue historiquement pour ces vertus thérapeutiques et gustatives. Toutes les parties sont comestibles, et il existe de nombreuses recettes de cuisine permettant de l’utiliser. Nous y reviendrons un peu plus en détail juste après.

Pour ce qui est de l’usage médicinal, l'ail est largement connu pour ses propriétés antibactériennes, antibiotiques et éventuellement antivirales. Il contient des vitamines A et C, du calcium, du fer, du phosphore, du sodium et du cuivre.

Des études ont également montré qu'il peut contribuer à réduire la pression artérielle, réduisant ainsi le risque d'accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque. Et le plus intéressant à noter est que, bien que tous les types d'ail présentent ces avantages, l'ail sauvage est considéré comme le plus efficace pour abaisser la pression artérielle.

C’est dû au fait que l'ail sauvage contient de plus grandes quantités d'ajoène et d'adénosine, des constituants bons pour le cœur, qui contribuent à abaisser la pression artérielle et à réduire le cholestérol sanguin.

Alors si vous habitez près d’un bois, n’hésitez pas à vous y balader au printemps et au début de l’été. En étant bien attentifs, à l’aide de vos yeux et surtout de votre odorat, vous pourrez peut-être trouver de l’ail sauvage et le cueillir pour préparer ensuite des recettes et remèdes délicieux et bons pour la santé.

Description botanique de l'ail des ours

L'ail sauvage est une plante vivace à bulbe qui pousse à l'état sauvage dans les bois humides. On le trouve souvent dans les marais (fenlands) ou près des fossés de drainage des eaux en Grande-Bretagne et dans toute l'Europe.

On peut trouver de l'ail sauvage lors d'une promenade dans les bois - peut-être au bord d'une rivière ou d'un ruisseau - du milieu de l'hiver à la fin du printemps, là où le sol est humide.

Même par une journée légèrement ensoleillée, lorsque le soleil aura réchauffé les feuilles, ces dernières dégagent un arôme d’ail, de telle sorte que vous pourrez le sentir avant de le voir.

Il vous suffit alors de regarder au sol et autour de vous et il ne sera pas difficile de repérer les feuilles vertes et brillantes. L'ail sauvage peut atteindre 45 à 50 cm de hauteur et est reconnaissable grâce à ses grandes feuilles vertes foncées caractéristiques et ses capitules de fleurs blanches.

L'ail des ours est composé d'un bulbe, d'une tige, de feuilles et de fleurs blanches en forme d'étoile. Comme son nom l'indique, l'ail des ours a une odeur et une saveur caractéristique d'ail, bien qu'il ne soit pas aussi lourd ou piquant que les gousses d'ail. Cueillez une feuille et pressez-la doucement, puis reniflez-la : elle dégagera une odeur d'ail.

Enfin, si vous recherchez de l'ail sauvage, n'oubliez pas qu'il ressemble au muguet, qui lui est toxique. C’est pour cela qu’il faut se fier à l’odeur. Un frottement des feuilles permet d'identifier à coup sûr de quelle plante il s’agit, afin de ne pas tromper.

Les bienfaits thérapeutiques de l'ail des ours

Utilisé traditionnellement dans toute l'Europe comme tonique au printemps en raison de ses propriétés purificatrices du sang, l'ail sauvage, tout comme l'ail en bulbe, est également censé réduire le cholestérol et la tension artérielle, ce qui contribue à réduire le risque de maladies cardiaques. Nous allons maintenant vous présenter ces principales vertus médicinales.

Les vertus dépuratives de l'ail des ours

L’ail des ours a des vertus dépuratives excellentes en raison de ses effets diaphorétiques (il provoque la transpiration), diurétiques (il augmente la quantité d’urines produites et soulage les reins) et expectorantes (il améliore la respiration en fluidifiant les muqueuses des bronches). En somme l'ail des ours est une plante détox par excellence, un peu comme l'artichaut.

Si vous souhaitez éliminer les toxines de votre corps et purger votre foie, l’ail des ours est donc la plante idéale. Au printemps, il est très bon de l’associer au pissenlit pour des cures dépuratives, car ces deux plantes ont des vertus dépuratives complémentaires pour traiter les problèmes rénaux.

En ce qui concerne les vertus diurétiques de l’ail sauvage, il est très bon de consommer cette plante sous forme d’infusion. Vous retrouverez la recette un peu plus bas dans l’article. Vous pouvez également consommer les feuilles fraîches en salade au printemps.

Enfin l’ail des ours contient une quantité non négligeable de vitamine C et au printemps il serait dommage de passer à côté.

Action sur la santé cardiovasculaire et sur la tension artérielle

Comme dit précédemment, l’ail sauvage contient de plus grandes quantités d'ajoène et d'adénosine que l’ail classique. Ces constituants sont bons pour le cœur, et contribuent à abaisser la pression artérielle et à réduire le cholestérol sanguin.

Les recherches menées par le professeur Holger Kiesewetter à la clinique universitaire de Homburg, en Allemagne, ont montré qu'un gramme d'ail sauvage pris quotidiennement peut améliorer la circulation sanguine.

L’ail des ours est donc préconisé en cas d’hypertension et pour protéger l’ensemble du système cardio-vasculaire.

Ces bienfaits se trouvent également dans l’ail commun, mais selon certains herboristes, l’ail cultivé aurait perdu de son efficacité au cours de temps, contrairement à l’ail des ours qui lui est resté sauvage. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter au printemps à intégrer l’ail des ours à son régime alimentaire.

L'ail des ours : un excellent antiseptique naturel

Le dernier intérêt médical de l’ail des ours est qu’il agit comme un antiseptique naturel. Le bulbe, broyé, a un effet de vermifuge dans l’estomac. L’ail sauvage va alors agir comme antiseptique intestinal, empêcher la fermentation et améliorer l’état de la flore intestinale.

L’ail des ours peut également être utilisé pour un usage externe en cataplasme sur les maladies de peau, les furoncles et autre eczéma.

Enfin, si vous souhaitez utiliser l’ail des ours pour ses vertus thérapeutiques, privilégiez toujours les feuilles fraîches, car leur effet est beaucoup plus intense. Faites toutefois attention à la provenance pour éviter de consommer des feuilles contaminées par des pesticides, des substances chimiques ou des métaux.

Comment profiter des bienfaits de l'ail des ours

L’ail est sans doute l’une des herbes les plus utilisées en cuisine en raison de son goût prononcé. L’ail des ours ne fait pas exception. Consommer l’ail des ours dans des boissons ou des plats est donc un délicieux moyen de profiter des bienfaits de cette plante.

Toutes les parties de la plante - le bulbe, les feuilles et les fleurs - sont comestibles. Les feuilles peuvent être consommées crues ou cuites.

La tisane d'ail des ours

Vous pouvez préparer une délicieuse infusion d’ail des ours simplement avec les feuilles de cette plante. Voici la recette :

Hachez finement des feuilles d’ail des ours aromatiques. Comptez environ une cuillère à soupe par tasse d’eau.

  • Plongez les feuilles séchées dans l’eau chaude
  • Laissez infuser durant 5 minutes en couvrant
  • Filtrez la préparation
  • Dégustez

Si vous le souhaitez, vous pouvez mélanger l’ail des ours avec d’autres plantes aux effets diurétiques et dépuratifs comme le pissenlit ou les queues de cerises.

Le pesto d'ail des ours pour un usage culinaire

Un autre excellent moyen de consommer l’ail sauvage est d’en faire un pesto, en remplaçant le basilic.

Les ingrédients :

  • Feuilles d’ail sauvage - 80 grammes
  • Parmesan râpé - 80 grammes
  • Pignons de pin - 30 grammes - facultatif
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Jus de citron - selon votre goût
  • Sel/poivre

Pour la recette :

  • Lavez soigneusement les feuilles d'ail et séchez-les en les tapotant.
  • Mixez l'ail, le parmesan, les pignons et l'huile dans un mixeur jusqu'à ce que le mélange soit lisse. Vous pouvez également les écraser à la main avec un pilon et un mortier.
  • Ajoutez ensuite le jus de citron, salez et poivrez selon votre goût. Ajoutez de l'huile si vous préférez un pesto à la consistance plus fluide.

A noter : ce pesto peut parfaitement être gardé au congélateur. Cette recette est donc géniale pour profiter en toute saison des vertus de l’ail des ours.

Les contre-indications liées à l'ail des ours

L’ail des ours ne pose aucun souci pour la plupart des gens. Toutefois, il ne convient pas aux personnes qui prennent déjà des médicaments anticoagulants ou qui risquent d'être atteintes d'une maladie liée à fluidification du sang.

L’ail sauvage est également contre-indiqué en cas d’irritations urinaires ou gastriques. De même, si vous êtes allergique à la famille des oignons, n'en mangez pas. Enfin, la surconsommation peut entraîner des crampes d’estomac. Comme pour toute chose, la modération est le meilleur conseil.

Le mot de la fin sur l'ail des ours

Vous savez maintenant tout ce qu’il y a savoir sur l’ail des ours, cette plante aux qualités gustatives et thérapeutiques.

Que ce soit en tisane ou en cuisine, l’ail des ours vous fera le plus grand bien avec ses vertus dépuratives, diurétiques et cardiovasculaires.

Si vous souhaitez vous pencher davantage sur cette herbe, n’hésitez pas à venir en boutique ou à nous téléphoner pour en parler avec notre équipe de naturopathes.

À bientôt sur le blog d’Herbonata !

Les indications données ici n’ont pas un but thérapeutique mais informatif. Elles s'appuient sur les usages traditionnels des plantes en herboristerie. Elles ne valent en aucun cas prescription médicale et ne peuvent se substituer à une ordonnance. Pour confirmer les usages de ce produit, veuillez prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.

Nos articles conseillés

*
Artichaut Bio - feuille coupée France

Artichaut Bio - feuille coupée France

Herbonata
4,25 €

*
Cerisier pédoncule fructifère rouge - coupé

Cerisier pédoncule fructifère rouge - coupé

Herbonata
3,80 €

*
Pissenlit racine Bio - coupée

Pissenlit racine Bio - coupée

Herbonata
4,95 €