Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Les plus grands livres de l’herboristerie

Les plus grands livres de l’herboristerie

Auteurs majeurs de l'herboristerie
Les plus grands livres de l’herboristerie

                            - Sommaire -

• Les livres de l'herboristerie

• Les meilleurs livres pour découvrir l'herboristerie

• Les meilleurs livres pour pratiquer l'herboristerie

 

Au fil des siècles et depuis l’antiquité, des grandes figures comme Aristote, Dioscoride ou Hildegarde ont participé au développement et à la démocratisation de l’herboristerie dans le monde. À travers l'écriture de livres sur l’herboristerie, ces acteurs majeurs et bien d’autres nous ont considérablement participé au développement de ce domaine.

Ces bouquins, encore disponibles aujourd’hui, doivent être lus si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire de l’herboristerie, sur les bienfaits des plantes médicinales et des pantes aromatiques, et les différentes recettes et synergies de plantes qui peuvent exister.

 

Dans cet article complet, découvrez l’ensemble des livres à lire pour :

• en savoir plus sur l’histoire de l’herboristerie

• découvrir l’herboristerie

• pratiquer l’herboristerie

 

Les livres de l’herboristerie

Certains écrits sur ce domaine relatif à l’utilisation des plantes médicinales sont des incontournables.

De materia medica, Le Riesencodex ou La santé à la pharmacie du Bon Dieu font partie de ces ouvrages sur l'herboristerie qui doivent être lus au moins une fois.

 

 

De materia medica, l’un des premiers livres de l’herboristerie

De materia medica est une pharmacopée des plantes médicinales et des médicaments qui peuvent être obtenus à partir de celles-ci. Ce bouquin sur l’herboristerie en cinq volumes a été écrit entre 50 et 70 de notre ère par Pedanius Dioscoride, un médecin grec de l’armée romaine.

Dioscoride était un médecin, pharmacologue et botaniste de la Grèce antique qui exerçait à Rome à l’époque de Néron. Il a eu l’occasion de beaucoup voyager, recherchant des substances médicinales dans tout le monde romain et grec.

Son livre sur l’herboristerie, qui fut un des premiers du genre, a été largement lu pendant plus de 1 500 ans jusqu’à ce qu’il soit remplacé par des plantes médicinales à la Renaissance. C’est ce qui en fait l’un des livres d’histoire naturelle les plus durables.

 

 

De materia medica est la principale source d’information historique sur les médicaments utilisés par les Grecs, les Romains et les autres cultures de l’Antiquité. L’ouvrage recense également les noms de certaines plantes, qui autrement auraient été perdus.

Ce livre sur l’herboristerie présente environ 600 plantes médicinales ainsi que quelques animaux et substances minérales. Il relate aussi près de 1000 médicaments fabriqués à partir de ces différents éléments.

Dioscoride écrit cet ouvrage sur l’herboristerie à une époque où la médecine reste un secteur peu développé. Bien qu’on recense quelques études menées par certains auteurs autour des plantes séchées et fraîches et de leurs vertus médicales, mais rien d’aussi poussé et d’aussi fourni que le travail présenté dans l’œuvre de Dioscoride.

 

 

Cet ouvrage a permis la création de nombreux médicaments et a également joué un rôle majeur dans la création de la phytothérapie c’est-à-dire l’étude de l’utilisation d’extraits d’origine naturelle comme médicaments ou agents de promotion de la santé.

Avec cet écrit, Dioscoride a apporté une contribution à la « théorie des signatures », une théorie à laquelle la phytothérapie contemporaine fait d’ailleurs toujours référence.

 

Le Riesencodex, l’inspiration divine sur les plantes

Le Codex de Wiesbaden (« Riesencodex », ou « codex en chaîne ») est le plus important héritage de Hildegard de Bingen (1098-1179).

Non seulement en raison de sa grande taille (mesurant 46x30 cm, et pesant 15 kg), ce qui est très inhabituel pour les manuscrits médiévaux, mais aussi parce qu’il est devenu pour beaucoup « la relique et l’icône de son esprit » à travers les siècles. Une autre raison est le concept sous-jacent, inédit à l’époque, d’une « édition définitive » des écrits d’Hildegard.

Hildegard elle-même, ou du moins ses exécuteurs littéraires ont dû considérer les travaux compilés du Codex comme le point culminant de ses réalisations. Il n’est pas certain que la majeure partie du Codex ait été achevée de son vivant (c’est-à-dire avant 1179) ou peu après, même si l’on peut considérer comme acquis qu’elle avait connaissance du projet et qu’elle y a consenti.

 

 

Dans un effort de collaboration, cinq ou six scribes de son monastère ont été chargés de copier des œuvres individuelles, qui ont finalement été reliées en un seul volume. La reliure, composée de deux planches recouvertes de cuir de porc, n’est probablement pas contemporaine de l’œuvre, mais date plus probablement du XVe ou du XVIe siècle.

Ayant reçu une éducation religieuse dans un couvent, Hildegard fut apparemment guidée par des visions d’origine céleste. Cette inspiration divine a sans aucun doute été d’une grande aide dans la réalisation des différents écrits présents dans le Riesencodex.

Par ses qualités de médecin, de voyance et de guérisseuse, Hildegarde est aussi considérée comme la première naturaliste d’Allemagne. Ses textes présents dans le Riesencodex montrent un intérêt particulier et une très grande connaissance des plantes et de leurs vertus médicales.

On retrouve ainsi dans cette œuvre des livres sur l’herboristerie présentant des herbiers, l’analyse de plus de 300 plantes et la manière dont celles-ci peuvent être utilisées pour guérir des maladies et des maux.

 

La santé à la pharmacie du Bon Dieu pour utiliser les plantes

Maria Treben est née en 1907 à Žatec en Autriche-Hongrie. C’était l’une des quatre filles d’un propriétaire d’une imprimerie, décédé quand elle avait 10 ans. Après la Grande Guerre, les Sudètes ont été intégrés à la Tchécoslovaquie nouvellement fondée.

En 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Maria et son mari Ernst Gottfried Treben ont été victimes de l’expulsion des Allemands de Tchécoslovaquie. Pendant plusieurs années, ils ont vécu dans des camps de réfugiés jusqu’à ce qu’ils trouvent refuge en Autriche et s’installent à Grieskirchen en 1951. Elle est décédée en 1991.

 

 

Maria Treben est devenue célèbre grâce à ses deux bouquins : La santé à la pharmacie du Bon Dieu et Les soins de Maria, le premier a été traduit en 24 langues et s’est vendu à plus de 8 millions d’exemplaires.

Maria Treben a pris la parole lors de séminaires et de conférences sur la santé naturelle en Allemagne, en Autriche et dans toute l’Europe, attirant des centaines de personnes. Elle est perçue comme une pionnière du regain d’intérêt pour les remèdes naturels et la médecine traditionnelle à la fin du 20e siècle.

La santé à la pharmacie du Bon Dieu est un livre sur l’herboristerie qui propose aux lecteurs des conseils pratiques sur les plantes médicinales. On retrouve dans cette œuvre des informations utiles sur 31 plantes, des conseils de base sur l’herboristerie (méthode de cueillette, de séchage…), la recette pour fabriquer l’élixir suédois et également des méthodes pour lutter contre diverses maladies. Infusion, tisane, décoction, huile essentielle à base de plantes comme l'Ortie, le Romarin, la Sauge, la Menthe, la Camomille, la Mélisse ou encore le Thym

Ce livre est très utile pour ceux qui souhaitent s’informer et se servir des plantes pour se soigner et faire face à certaines maladies. Il prodigue des conseils pour réussir certaines mixtures, pour utiliser de la bonne manière les différentes plantes et également pour bien les cueillir et les conserver.

 

Les meilleurs livres pour découvrir l’herboristerie

Que vous soyez un novice ou un herboriste expérimenté, ces ouvrages sont parfaits pour découvrir et approfondir vos connaissances sur les végétaux aux vertus thérapeutiques.

 

Les secrets de mon herboristerie pour découvrir les plantes

Les secrets de mon herboristerie est un livre sur l’herboristerie coécrit par Michel Pierre et Caroline Gayet. Cet ouvrage présente au lecteur, différents secrets de santé des époques passées et du monde contemporain.

Michel Pierre est un herboriste français né en juin 1946 à Béguey en Gironde. Il dirige l’herboristerie du Palais Royal à Paris qui propose des cosmétiques et d’autres médicaments à base de plantes. Il a écrit des ouvrages sur l’herboristerie dont les principaux sont, la bible des plantes qui soignent, Secrets des plantes et Les secrets de mon herboristerie qu’il a réalisé avec Caroline Gayet.

 

 

Caroline Gayet est diététicienne, nutritionniste et phytothérapeute. Elle a écrit plusieurs ouvrages sur les plantes et leurs propriétés, dont le plus connu, s’intitule Guide de poche de phytothérapie. Elle travaille également à l’herboristerie du Palais Royal à Paris.

Les secrets de mon herboristerie présente de nombreuses informations sur les plantes médicinales. Les informations sont classées par système (nerveux, respiratoires, circulatoires…) et sont utiles pour rester en forme et se soigner quand c’est nécessaire.

Dans cet ouvrage, Michel Pierre propose des formules et des plantes à utiliser sous forme de tisanes pour lutter contre certains malaises et Caroline Gayet enrichit ses informations avec des compléments nutritionnels.

On retrouve par exemple des conseils sur l’utilisation d’une plante nommée Psyllium blond qui est très efficace pour lutter à la fois contre la constipation, mais qui peut également s’avérer efficace contre la diarrhée.

Cette herbe est très représentative des contradictions présentes chez de nombreuses plantes médicinales qui peuvent soigner deux symptômes totalement opposés.

Dans le cas du Psyllium blond, tout dépend de l’apport en eau pour soigner un des deux symptômes présentés plus haut. Ajouter beaucoup d’eau si vous souhaitez vous débarrasser de la constipation, mais à l’inverse ne rajoutez qu’un tout petit d’eau si vous voulez lutter contre la diarrhée.

 

La phytothérapie : se soigner par les plantes, Dr Valnet

Jean Valnet ou Dr Valnet était un médecin français qui exerçait en tant que médecin militaire. Il a été l’un des architectes du développement de la branche française de l’aromathérapie, appelée phyto aromathérapie. Il a également été le créateur de la marque d’aromathérapie « Docteur Valnet ».

En 1985, il a supervisé la production de ses préparations dans le laboratoire Cosbionat, spécialisé dans la fabrication et le conditionnement de produits végétaux.

 

 

L’aromathérapie est une pseudo-médecine qui utilise les composés aromatiques prélevés sur certaines plantes pour soigner des douleurs et des maladies. La phyto aromathérapie désigne quant à elle l’utilisation des nombreuses formes galéniques et des dérivés des plantes pour soigner différents maux. Les huiles essentielles ont une place très importante dans ces médecines dites différentes.

Dans son livre sur l’herboristerie, Se soigner par les plantes, le docteur Valnet met lui aussi à l’honneur les plantes médicinales. Il passe en revue plus d’une centaine d’entre elles et il décrit avec précisions leur composition, la manière de les utiliser et pour quelle maladie elles sont efficaces.

Dans cet ouvrage sur l’aromathérapie, le docteur Valnet a également pensé à ajouter un formulaire pour guider le lecteur et le patient vers la plante qui lui sera réellement utile pour lutter contre le problème auquel il fait face.

Dans ce bouquin, on peut aussi retrouver un calendrier précis des périodes des cueillettes ainsi que des recommandations pour la conservation et la préparation des plantes médicinales.

Évidemment, on y trouve beaucoup de recettes pour fabriquer des élixirs, des vins médicinaux et de nombreuses formules phytothérapiques mises au point par le docteur Valnet.

C’est un livre destiné à ceux qui souhaitent préserver leur santé et combattre les maladies en utilisant des biais naturels. En utilisant comme médicament des huiles essentielles, des élixirs ou encore des vins à base de plantes médicinales, c’est une tout autre médecine qui est proposée par le Docteur Valnet.

 

Les meilleurs livres pour pratiquer l’herboristerie

Pour celles et ceux qui souhaitent passer de la théorie à la pratique, Herbonata et ses experts herboristes vous recommandent les deux œuvres littéraires suivants :

• Manuel pratique de l’herboriste - Patrice de Bonneval

• De la lumière à la guérison - Philippe Meurin, Franck Ledoux, Patrick Depoërs.

 

Manuel pratique de l’herboriste, de Patrice de Bonneval

Patrice de Bonneval est un pharmacien et herboriste français. Il est né en 1943 et il défend, depuis qu’il est devenu pharmacien, l’usage des simples médicaux (plantes médicinales). Il fonde en 1983 l’école lyonnaise des plantes médicinales qui donne des formations sur l’herboristerie et sur l’usage des simples médicaux.

Patrice de Bonneval a permis aux herboristeries, avec l’aide de son confrère Michel Pierre, de rester en vie après l’effacement du certificat d’herboriste en 1941.

 

 

Il écrit de nombreux ouvrages pour expliquer les effets positifs de l’utilisation des plantes médicinales comme médicaments pour soigner de nombreuses maladies.

Parmi ses œuvres les plus connues, on retrouve le Guide de l’herboriste phyto aromathérapie, le Manuel pratique d’aromathérapie au quotidien et évidemment le Manuel pratique de l’herboriste.

Patrice de Bonneval rejette l’expression de médecine alternative et pense que ce sont les laboratoires qui proposent une alternative tandis que les herboristes utilisent des connaissances fondamentales transmises de génération en génération.

Dans son livre, Manuel pratique de l’herboriste, Patrice traite des nombreux aspects centraux de l’herboristerie. Il montre le rôle primordial des plantes médicinales pour un soin thérapeutique de qualité et il apporte de nombreuses notions importantes pour tout savoir sur les différentes plantes, leurs cueillettes et leurs utilisations.

Ce manuel apporte également de nombreux détails sur la phytothérapie et offre aux lecteurs un formulaire thérapeutique qui constitue certainement l’une des sources d’informations les plus utiles concernant les remèdes provenant des plantes.

Cet ouvrage contient aussi différentes annexes sur les oligoéléments ou encore sur les vitamines. C’est donc un manuel très complet, très clair et qui se lit facilement.

 

De la lumière à la guérison : la phytothérapie entre science et tradition

De la lumière à la guérison est un livre sur l’herboristerie écrit par Philippe Meurin, Franck Ledoux et Patrick Depoërs.

Philippe Meurin est un docteur diplômé en acupuncture, en homéopathie et en phytothérapie. Il donne régulièrement des conférences sur ces trois domaines.

Franck Ledoux est diplômé de la fac de médecine de Lille, il est aussi spécialisé dans l’acupuncture, l’homéopathie et la phytothérapie, mais il maîtrise d’autres sujets tels que l’aromathérapie, l’ostéopathie ou encore la nutrithérapie.

 

 

Patrick Depoërs a quant à lui réalisé un doctorat en médecine et est diplômé en réflexologie, phytothérapie et aromathérapie. C’est un pratiquant de la médecine holistique. Parallèlement, il a écrit de nombreux articles et donné une multitude de conférences pour des laboratoires réputés.

Ensemble, ces trois auteurs ont écrit un livre sur l’herboristerie riche en connaissances, pratique et utile. Il mêle délibérément pratiques ancestrales et scientifiques et replace le lecteur dans le cadre de la médecine familiale si importante aux yeux des auteurs.

Ils expliquent notamment l’histoire de l’herboristerie et de l’impact des médecines traditionnelles sur l’utilisation des plantes comme médicaments. Ils présentent également une étude poussée sur 140 plantes.

On retrouve tout dans cet œuvre sur l’herboristerie à savoir de l’histoire, des conseils pratiques sur l’usage des différentes plantes, mais aussi de nombreuses informations sur la botanique et sur la médecine moderne.

 

 

Le mot de la fin

Entre l’époque de Dioscoride et celle de Philippe Meurin, de nombreux livres sur l’herboristerie ont été publiés. À travers ces bouquins on peut découvrir l’histoire de l’herboristerie, comment elle est née, comment elle s’est développée et comment elle est pratiquée de nos jours.

Que ce soit pour découvrir l’herboristerie, pour savoir comment elle était perçue à d’autres époques ou encore pour savoir comment la pratiquer aujourd’hui, il existe des ouvrages pour tous les goûts.

Si vous vous intéressez de loin ou de près aux plantes médicinales et leurs vertus, n’hésitez plus ! En fonction de vos souhaits, commandez et lisez un des livres sur l’herboristerie cité plus haut.