Service client : 09 81 10 38 08

Chaine Youtube Herbonata | Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Les vertus des mucilages sur le système intestinal

Les vertus des mucilages sur le système intestinal

Le pouvoir prébiotique des plantes
Les vertus des mucilages sur le système intestinal

Les mucilages sont des éléments pouvant s’avérer bénéfiques pour le bon fonctionnement du système intestinal. Parmi les bénéfices qu’ils apportent, on retient leur capacité à nourrir la flore intestinale et traiter les troubles liés à la digestion.

Présentation des mucilages

Avant de comprendre comment les mucilages peuvent s’avérer avantageux pour notre système intestinal et comment ils sont utilisés en herboristerie et en phytothérapie, il est essentiel de connaître leurs origines et de comprendre leur fonctionnement.

Les mucilages c’est quoi ?

Les mucilages sont des substances végétales composées de polysaccharides. On parle de polysaccharides pour désigner les molécules composées de sucre attachées les unes avec les autres. La famille des polysaccharides regroupe une grande quantité de molécules dont les mucilages font partie.

Le mucilage est une molécule qui permet de conserver l’eau absorbée par les plantes dans leurs tissus. Comme une éponge, elles gonflent au contact de l’eau et ont une consistance assez épaisse voir visqueuse pouvant s’apparenter à de la gélatine. Elle partage ses caractéristiques avec d’autres substances végétales telles que le nostoc.

On retrouve du mucilage dans les racines de certaines espèces végétales. Ces dernières sécrètent la substance afin qu’elle puisse remplir un certain nombre de fonctions.

Les mucilages agissent pour protéger les racines de métaux pouvant s’avérer toxiques. Ils jouent aussi un rôle dans la protection contre l’érosion en agissant comme lubrifiant naturel. Enfin, ils protègent les plantes des infections ou des agressions externes que peuvent causer les ultraviolets générés par le soleil.

On retrouve le mucilage dans plusieurs plantes. Elle est notamment présente dans :

Ces plantes disposent de nombreuses propriétés bénéfiques pour la santé. Elles permettent notamment de nourrir la flore intestinale, traiter la constipation ainsi que d’autres troubles liés à la digestion. En plus de ces bienfaits, certaines d’entre elles traitent des inflammations de muqueuses grâce à leur propriété émolliente et adoucissante. Leur utilisation varie grandement, on leur reconnaît également des propriétés laxatives.

Ces plantes composées de mucilage se consomment généralement en tisane. Il est parfois possible de les consommer sous d’autres formes ou d’appliquer des solutions à base de mucilage directement sur la peau.

Le mot mucilage est également utilisé pour désigner toutes sortes de préparations à base de la substance végétale.

Le fonctionnement des mucilages

En règle générale, les mucilages protègent et nourrissent les plantes qui les abritent et leur confèrent de grandes propriétés absorbantes. Le mucilage est la substance visqueuse qui peut s’apparenter à un gel qui va retenir l’eau qu’absorbent les plantes dans leurs tissus. Lorsque la plante est composée de mucilage, la substance va maintenir l’eau que la plante aura absorbée.

Cette substance détient une grande capacité absorbante. Une plante sèche riche en mucilage se gonflera considérablement si elle est mélangée à de l’eau. On considère souvent les mucilages comme des lubrifiants naturels dont la fonction est de prévenir l’érosion de la plante.

Certaines plantes carnivores vont se servir de cette substance afin de piéger des insectes grâce à une version adhésive du mucilage. La plante va alors sécréter le mucilage dans des poils dans lesquels des gouttelettes collantes vont se former afin de piéger les insectes.

Le mucilage agit en protecteur pour le système racinaire de la plante.

Les bienfaits des mucilages

Les mucilages sont à l’origine d’un certain nombre de bienfaits, ils disposent notamment d’un pouvoir prébiotique et calment les inflammations des muqueuses digestives. Il existe tout de même quelques contre-indications vis-à-vis des effets qu’une consommation excessive peut entraîner.

Un pouvoir prébiotique

Les mucilages sont des prébiotiques ce qu’il signifie qu’ils nourrissent la flore intestinale.

Qu’est-ce qu’un prébiotique ?

Les prébiotiques sont des compléments souvent ingérés par voie orale qui vont apporter un certain nombre de bénéfices à la santé de l’individu. On en trouve sous la forme de complément alimentaire ou sous la forme d’aliment ayant subi une fermentation tel que le yaourt. Ce sont des micro-organismes qui ont pour propriété de protéger contre l’invasion de bactéries porteuses de maladies.

Ces micro-organismes ont la capacité d’enrichir et de renforcer la flore intestinale. Ils vont servir de nourriture pour les bactéries intestinales agissant pour le bon fonctionnement de notre système digestif.

Ces bactéries vont décomposer les fibres et ainsi libérer des éléments bénéfiques à l’organisme afin d’améliorer le système immunitaire et de diminuer la perméabilité des intestins et privilégier le métabolisme des graisses et des sucres.

Les prébiotiques permettent d’augmenter la production des selles et par conséquent permettre de lutter efficacement contre les problèmes de constipation. Ils diminuent le taux de cholestérol et le taux glycémique après les repas.

Calmer les inflammations des muqueuses digestives

Les mucilages agissent sur la sphère digestive de plusieurs manières. Ces substances végétales nourrissent la flore intestinale et les bactéries qui assurent le bon fonctionnement de notre système digestif. Ils calment également les inflammations des muqueuses grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires. Cette propriété anti-inflammatoire est d’autant plus renforcée par l’effet émollient de la substance végétale.

Lorsqu’on en consomme de manière régulière, ils peuvent agir comme un laxatif doux. Ce sont les fibres que contiennent certaines plantes composées de mucilage qui, en absorbant plusieurs fois leur poids en eau, donne cet effet laxatif permettant de combattre la constipation.

Ils contribuent grandement à l’amélioration du transit en soignant et atténuant les différents maux pouvant être ressentis au niveau du ventre précisément au niveau des intestins.

Cette substance agit également sur la glycémie sanguine. Le mucilage ne peut pas être transformé en sucre par l’organisme, car les enzymes digestives n’ont pas la faculté de pouvoir les détruire. Par conséquent, le taux de glycémie dans le sang n’est pas affecté par les mucilages.

Les contre-indications liées aux mucilages

Les mucilages ont des bienfaits mais cela n’empêche pas le fait qu’ils doivent être consommés modérément pour qu’ils puissent agir efficacement. Il est conseillé de consommer ces substances végétales loin des repas, car ces derniers retardent l’absorption des aliments par l’organisme. La consommation de mucilage à l’approche des repas peut donc être la cause de troubles digestifs.

Il est déconseillé d’en consommer en cas de diarrhées, car les mucilages sont connus comme étant des laxatifs pouvant ainsi aggraver la situation d’un individu souffrant de diarrhée. Toujours à cause de ses propriétés laxatives, une consommation trop importante de mucilage peut être la cause de diarrhées.

Où retrouver les mucilages ?

Les mucilages se trouvent dans plusieurs types de plantes. La liste ci-dessous regroupe cinq d’entre elles en détaillant leur origine et les bienfaits qu’elles peuvent apporter.

Les mucilages dans la mauve

La mauve est une plante qui trouve ses origines en Asie et dans le bassin de la mer Méditerranée. Elle mesure entre 30 et 100 centimètres de hauteur. On la reconnaît grâce à ses feuilles verdâtres et ses fleurs mauves. L’ensemble des parties de la mauve peuvent être utilisées pour confectionner des préparations afin de bénéficier de ses bienfaits.

La plante se consomme la plupart du temps sous la forme de tisane. Elle permet d’agir contre la constipation. Lorsqu’elle est consommée 2 à 4 fois par jour, elle provoque l’effet de laxatif doux qu’offrent les mucilages. La plante est également efficace contre la toux et les affections respiratoires. Elle permet aussi de combattre les irritations intestinales.

Il est recommandé de boire une à trois tasses de tisane à base de mauve par jour pour profiter de ses bienfaits au maximum. Les lotions à base de cette plante permettent d’apaiser et nettoyer les peaux irritées ou encore les petites plaies.

Les mucilages dans la guimauve

La guimauve est une plante appartenant à la famille des malvacées et qui peut atteindre jusqu’à 1,5 m de hauteur. Elle est réputée depuis l’antiquité pour agir contre la toux. Elle a aussi des propriétés permettant d’accélérer la cicatrisation et d’adoucir les douleurs causées par une blessure ou une piqûre. En plus de cela, elle apaise les estomacs irrités et soulage les démangeaisons.

La plante contient une grande quantité de mucilages qui, une fois au contact de l’eau, se transforme en gel émollient aux propriétés adoucissantes et anti-inflammatoires. Elle peut également agir contre les irritations de la peau et soulager les ulcères.

La plante se consomme en tisane, mais aussi il est possible de se procurer une crème à base de guimauve permettant de traiter les irritations de la peau. Pour une consommation par voie orale, il est recommandé de verser un à deux grammes de racine de guimauve dans un verre d’eau chaude puis laisser un temps d’infusion de deux heures environ.

Les mucilages dans le plantain

Le mucilage de plantain est efficace contre les inflammations et les infections des voies respiratoires. Parmi ces troubles, on retrouve :

  • Bronchite
  • Sinusite
  • Rhume

Elle se consomme également en tisane. Une fois séchée, il faut infuser un gramme et demi de la plante dans de l’eau bouillante pendant une durée de 10 à 15 minutes. Pour maximiser les bienfaits de la plante, il est conseillé de consommer une tisane à base de plantain entre deux à quatre fois par jour.

Appliqué sur la peau, le mucilage du plantain permet de lutter contre les inflammations de la peau que causent les piqûres d’insectes, les coupures ou encore les brûlures. La plante permet de lutter contre l’inflammation des voies respiratoires. Ainsi, elle peut être utilisée pour traiter une bronchite chronique par exemple.

Toutes les propriétés de la plante sont attribuées au mucilage qu’elle contient. C’est en effet cette substance végétale qui va adoucir les muqueuses des voies respiratoires grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.

Les mucilages dans le bouillon-blanc

Le bouillon-blanc est une plante qui permet de lutter contre la toux et d’autres troubles respiratoires tels que les laryngites, les bronchites ou encore les trachéites. La plante agit en anti-inflammatoire et dispose de propriétés lui permettant d’apaiser à la fois les maux de gorge et les maux de ventre.

Le bouillon-blanc peut réduire l’inflammation et les crampes causées par l’entérite et la diarrhée. Il peut également calmer la toux sèche tout en réduisant les symptômes de diverses maladies respiratoires. Il apaise en calmant les démangeaisons et les irritations de la peau.

Il se consomme en infusion trois à quatre fois dans la journée. Il est conseillé de mettre environ deux grammes de bouillon-blanc séché dans une tasse remplie d’eau bouillante et laisser un temps d’infusion de quinze minutes. La plante peut également être ingérée sous forme de gélule. Dans ce cas, il faut en prendre tous les jours avant le début du repas.

Les mucilages dans le Psyllium

Le psyllium est une graine dont la couleur varie entre le noir, brun et blond en fonctions des espèces. Issu du grec psyllia signifiant puce, elle est reconnaissable à sa taille minuscule. Les fibres qu’elle contient peuvent absorber plusieurs fois leur poids en eau faisant ainsi du psyllium un laxatif permettant de combattre la constipation. Ses propriétés sont également attribuées au mucilage contenu dans la graine.

Les graines de psyllium permettent à la fois de traiter la diarrhée et d’autres maladies inflammatoires intestinales. Elles réduisent le taux de cholestérol présent dans le sang et préviennent les maladies cardiovasculaires.

Elles peuvent être consommées de plusieurs façons. Pour consommer du psyllium dans sa forme la plus naturelle, il suffit de tremper les graines dans de l’eau tiède pendant quelques heures. Afin de lutter contre la constipation et la diarrhée, il est recommandé de prendre entre 2,5 et 7,5 grammes de psyllium avec un verre d’eau trois fois par jour.

Le mot de la fin sur le Mucilage

Le mucilage est une substance végétale absorbant de l’eau pour retenir le liquide dans la plante qui l’abrite. Cette substance que l’on retrouve sur des espèces de plantes différentes se consomme sous des formes tout aussi différentes. La mauve, la guimauve, le plantain, le bouillon-blanc et le psyllium sont les principales plantes chargées en mucilages.

Parmi les nombreux bienfaits que compte cette substance, on retient qu’elle permet d'améliorer le système digestif et lutter contre la constipation. Le mucilage traite également des douleurs aux niveau des muqueuses en agissant comme un anti-inflammatoire.

Nos articles conseillés

*
Psyllium téguments Bio - pot 200 g

Psyllium téguments Bio - pot 200 g

Vecteur Sante
15,50 €

*
Bouillon blanc - fleur

Bouillon blanc - fleur

Herbonata
7,10 €

*
Plantain Bio - feuille

Plantain Bio - feuille

Herbonata
4,75 €

*
Plantain - feuille coupée

Plantain - feuille coupée

Herbonata
95,00 €

*
Guimauve Bio - racine coupée

Guimauve Bio - racine coupée

Herbonata
6,40 €

*
Mauve Bio - fleur

Mauve Bio - fleur

Herbonata
4,75 €