Service client : 09 81 10 38 08

Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3€                                     

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Qu’est-ce que l’épilobe ?

Qu’est-ce que l’épilobe ?

L'épilobe, une plante médicinale
Qu’est-ce que l’épilobe ?

L’épilobe, que vous trouverez aussi en herboristerie sous le nom de laurier de Saint-Antoine, osier fleuri, épilobe en épi ou encore épilobe à petites fleurs, est une espèce de plantes herbacées vivaces du genre Epilobium, issue de la  famille des Onagracées.

Originaire des régions tempérées de l’hémisphère nord, il est aujourd’hui présent un peu partout dans le monde et fait l’objet d’un ensemencement au jardin pour son apport décoratif.

Riche en principes actifs naturels, l’épilobe est utilisé en phytothérapie depuis des siècles pour traiter les furoncles, et plus récemment contre l’hypertrophie bénigne de la prostate. Retour sur l’identité botanique et le parcours historique de cette plante médicinale.

 

Description botanique de l’épilobe

L’épilobe, Epilobium augustifolium, Epilobium hirsutum, Epilobium parviflorum, ou encore Epilobium roseum, selon les espèces (il en existe plus de 200), est une herbacée persistante de la famille des Onagraceae.

Répandue dans tout l’hémisphère nord, particulièrement en Europe et en Asie, elle est férue de zones tempérées dans lesquelles elle s’épanouit allègrement jusqu'à atteindre une hauteur de 30 à 70 cm (et parfois 2 m de haut).

Poussant majoritairement dans des terrains libres tels que les lisières, les clairières, les coupes de bois, aux abords des talus et dans des vallons humides, on la croise aussi en haute altitude (+ 2 500 m).

Les feuilles de l’épilobe sont lancéolées, nombreuses, mais dispersées, poilues, alternes et très allongées avec des nervures circulaires. Ses fleurs à quatre pétales étalées en croix sont de couleur rose à magenta. On les reconnaît notamment grâce à leur forme en épi long qu’elles conservent jusqu’à la floraison et à leur présentation en grappes grimpantes.

L’épilobe fleuri en été en commençant par les fleurs les plus basses puis le fleurissement, très coloré, se poursuit progressivement sur la tige et les fleurs les plus hautes. C’est une plante aux qualités décoratives indéniables, très prisées par les jardiniers.

Lors des semis, ce sont les jeunes plants ou graines de l’épilobe (nombreuses, environ 350 par fruits, 80 000 par plante) contenues dans des capsules ovales et de couleur brune à noire qui sont mises en terre pour obtenir de magnifiques jardins ou potagers. La plante affectionne l’exposition au soleil, les terres riches en humus et les sols humides.

Outre ses propriétés esthétiques, l’épilobe possède de nombreuses vertus curatives. On s’en sert en phytothérapie pour traiter les troubles de la prostate et les problèmes de la sphère digestive, entre autres.

 

Histoire de l’épilobe en médecine traditionnelle

L’histoire de l’épilobe en santé naturelle n’est pas aussi palpitante que celle du vinaigre des 4 voleurs, par exemple.

Sa mention dans les écrits scientifiques ne remonte qu’au XXe siècle, sous la plume de Fournier qui vantait dans un ouvrage les bienfaits émollients et astringents de sa racine pour traiter les maladies bucco-dentaires.

L’épilobe bénéficie pourtant du statut de plante médicinale depuis des siècles chez les Indiens Algonquins du Canada. Ce peuple autochtone l’utilise en tisane pour « purifier le sang » ou en cataplasme pour soigner les furoncles.

Du côté de la pharmacopée française, les propriétés phytothérapeutiques de l’épilobe sont mentionnées avant la Seconde Guerre mondiale, dans les Vosges, et employées pour soulager l’hypertrophie de la prostate.

Autrefois, le végétal était donné en fourrage aux vaches pour améliorer la lactation et en tisane à l’occasion de la naissance d’un veau.

L’épilobe et ses atouts santé ont définitivement été démocratisés par la botaniste autrichienne Maria Treben dans son best-seller La Santé à la pharmacie du Bon dieu.L’Épilobe à petites fleurs bio est un allié de premier rang pour les soins en phytothérapie.