Service client : 09 81 10 38 08

Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3€                                     

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Quand cueillir l’épilobe ?

Quand cueillir l’épilobe ?

Cultiver l'épilobe
Quand cueillir l’épilobe ?

Il est conseillé de cueillir l’épilobe entre septembre et octobre. Ce sont surtout les feuilles et les fleurs qui sont récoltées puis utilisées en phytothérapie.

L’épilobe fait partie des nombreuses espèces de plantes herbacées vivaces que l’on retrouve dans toutes les zones tempérées de l’hémisphère nord.

De plus, ce végétal est unique. Il possède des propriétés médicinales qui en font un allié de choix pour traiter différentes maladies.

La cueillette de l’épilobe se fait de préférence en fin de floraison entre la fin de l’été et le début de l’automne, mais encore faut-il savoir où trouver des colonies d’épilobe.

 

Plante pionnière

L’épilobe est une plante colonisatrice des terrains dégagés tels que les champs en friche, les clairières, les bords de talus, les vallons humides et les lisières de forêt.

Elle affectionne les sols calcaires, les sols argileux, les sols caillouteux, les sols sableux, et préfère les expositions ensoleillées et mi-ombragées.

En raison de ses importants besoins en eau, l’épilobe est très peu répandu dans le Midi.

Pourtant, le végétal est de plus en plus cultivé un peu partout en France et dans des jardins particuliers pour ses qualités décoratives qui apportent beauté et grâces aux potagers, prairies, bord de chemin et autres lieux extérieurs.

 

Quand cueillir l’épilobe ?

Il est conseillé de cueillir l’épilobe entre la fin de la période estivale et le début de l’automne (septembre-octobre).

Ce sont essentiellement les feuilles et les fleurs de la plante qui sont récoltées en fin de floraison.

Les sommités fleuries, moins riches en substances actives naturelles et abritant des capsules pleines de centaines de graines poilues, ne sont en général pas utilisées.

Pour une cueillette rapide et efficace de l’épilobe, voici les différentes étapes : Couper les tiges des sujets qui vous intéressent

- Tenir une tige dans le sens inverse des feuilles

- Tirer pour récupérer toutes les feuilles de la tige d’une traite

- Prélever les fleurs

- Une fois cueillies, faites sécher vos feuilles et vos fleurs d’épilobe dans un endroit bien aéré, à l’ombre. Stockez-les ensuite dans un bocal hermétique ou dans un grand sac en papier.

 

Rappel

Rappelons que ces herbes médicinales, principalement consommées en tisane, possèdent des propriétés décongestionnantes de la prostate : elles soulagent la prostatite aigüe et soignent de l’hyperplasie bénigne de la prostate.

Leurs qualités diurétiques sont intéressantes pour soigner la cystite ou toute autre inflammation de la sphère urinaire.

L’épilobe est un excellent anti-inflammatoire. De ce fait, il agit puissamment contre les œdèmes.

Mais c’est surtout l’Épilobe à petites fleurs qui est utilisé dans les soins en phytothérapie pour traiter ces affections. Les médecins de la santé par les plantes recommandent aussi cette plante pour traiter les pathologies de la voie digestive. L’épilobe favorise la production des enzymes de la digestion, il apaise les inflammations intestinales et calme les diarrhées, les colites et les gastro-entérites.

On lui attribue une action contre les inflammations et les irritations du pharynx et de l’œsophage : pharyngites, laryngites, aphtes, troubles gingivaux. C’est un astringent.

En herboristerie moderne, l’épilobe est également reconnu pour son pouvoir adoucissant et antiseptique. Il est couramment employé en cas de maladies de la peau (ex. : eczéma) et d’irritations cutanées, ou encore pour désinfecter une plaie.

C’est une plante aux nombreuses vertus curatives. Profitez-en !