Service client : 09 81 10 38 08

Livraison Offerte à partir de 50€ d'achats | Frais de Port à partir de 3€                                     

Menu
Herbonata . Fiches conseils . Tisane Absinthe - sommité fleurie

Tisane Absinthe - sommité fleurie

Les vertus de l'Absinthe
Tisane Absinthe - sommité fleurie

Sommaire

Point botanique de l'Absinthe

Point historique de l'Absinthe

Conseils d'utilisation de l'Absinthe

 

Point botanique

L’Absinthe (Artemisia absinthium) est une plante de la famille des Astéracées, appartenant au genre botanique des Artemisia avec d’autres plantes comme l’Armoise commune (Artemisia vulgare) ou l’Estragon (Artemisia dracunculus). Cette plante s'appelle aussi Grande Absinthe ou Herbe aux vers dans certaines régions de France. Plante pérenne ne dépassant pas 1 mètre de haut, l’Absinthe pousse spontanément dans le sud de la France et le long de la côte atlantique. On trouve cette plante dans d’autres pays d’Europe, par exemple en Suisse, et jusqu’au nord de l’Asie et de l’Afrique. L’Absinthe se reconnaît à ses feuilles d’un gris lumineux au limbe très découpé et à ses fleurs d’un vert-jaune terne. L'Absinthe se reconnaît aussi à son odeur puissante et à son goût terriblement amer sur le palais.

Point historique

L’histoire de l’Absinthe en France et en Suisse est étroitement liée à l’alcool. Les Grecs antiques réalisaient déjà une boisson amère à base d’Absinthe macérée dans du vin, mais c’est seulement à la fin du XVIIIe siècle, en Suisse, que l'alcool spiritueux d'Absinthe rentre dans l'histoire. En effet, c'est à ce siècle-là qu’apparaît la première distillerie d’Absinthe en France. Henri-Louis Pernod, dont le père a pour métier la distillation de plantes, dirige cette première distillerie avec son beau-père, mais il prend rapidement ses distances et ouvre sa propre distillerie à Pontarlier, ville située dans les montagnes du Jura, en France. Henri-Louis Pernod est ainsi devenu le premier distillateur de plantes français d’Absinthe. C’est le début de l’histoire des alcools d’Absinthe, fameux spiritueux dont la recette traditionnelle comprend de l’Absinthe et deux autres plantes : l’Anis vert et le Fenouil. Cette eau de vie ou liqueur fait rapidement la fierté d'une ville : Pontarlier. Elle est alors la capitale de la France de l’alcool d’Absinthe, aussi surnommé « fée verte ». La "fée verte" fait référence à la couleur de l'Absinthe et aux effets amenés par l'alcool. Pontarlier est, en effet, une ville ayant une longue histoire avec l'alcool ; elle est aussi réputée pour un alcool spiritueux à base d'Anis, issu de la distillation de cette plante, qui s'appelle d'ailleurs le Pontarlier, comme la ville.

L’alcool d’Absinthe a une longue histoire en France. Cette boisson a connu des heures de gloire dans un premier temps. Puis la "fée verte" a subi une profonde disgrâce en France et en Suisse, ce qui a entrainé l'interdiction de toutes les Absinthes. En effet, on estime que l'alcool spiritueux d'Absinthe rend fou en raison de la présence d'une molécule, la thuyone. Cette disgrâce de l'alcool d'Absinthe s'est aussi accompagnée de la méfiance de la plante elle-même. Cet alcool issu de la distillation regagne cependant depuis quelques années l’intérêt des Français amateurs de spiritueux, si bien que l’on compte aujourd’hui plus d’une distillerie d’Absinthe en France alors qu’elles avaient complètement disparu. Le retour des distilleries d'Absinthe a été permis par la légalisation de l’alcool d’Absinthe en 1988, alors qu’il était interdit à la vente et à la consommation en France depuis 1915. Cette plante retrouve alors sa place dans les distilleries de Pontarlier et plus généralement de France et de Suisse !

Au XIXe siècle, l’Absinthe est l’alcool à base de plantes qui accompagne l'histoire des plus grands poètes à Paris : Verlaine et Rimbaud consommaient des litres de cette eau de vie, et Baudelaire affectionnait lui aussi cet alcool spiritueux. On l’appelait « la fée verte des boulevards ». Puis on a reproché à l'alcool d’Absinthe de rendre fou celui qui en faisait sa boisson. Cet effet s’explique par la composition chimique de l’Absinthe. En effet, c'est une plante qui renferme notamment du méthanol et de la thuyone, des substances neurotoxiques. De ce fait, les Absinthes ont été interdites en France de 1915 à 1988, et en Suisse de 1910 à 2005. L'interdiction de la liqueur a été abrogée en France et en Suisse mais les distilleries qui distillent de l'Absinthe sont soumises à un contrôle sévère de la teneur en thuyone des boissons qu’elles produisent. Cette molécule, présente dans l'Absinthe comme dans d'autres plantes, est ainsi particulièrement surveillée.

Il existe en France et en Suisse autant de recettes d’Absinthe que de distilleries, qui ont toutes leur histoire et leur production particulière. Cependant, la plupart des alcools spiritueux d'Absinthe incluent toujours dans leurs ingrédients deux autres plantes, le Fenouil et l’Anis vert, bien que d’autres plantes puissent aussi être présentes. Un rituel s’est construit autour de la consommation d’alcool d’Absinthe, qui inclut des ustensiles et un processus particuliers. Dans un verre à Absinthe, on verse d’abord de l’alcool d’Absinthe pur, puis on place sur le verre d’alcool une cuillère percée de trous sur laquelle on pose un morceau de sucre. On verse alors au goutte-à-goutte de l’eau glacée sur ce morceau de sucre, jusqu’à atteindre des proportions de trois à cinq volumes d’eau pour un volume d’alcool d'Absinthe. L’eau passe à travers le sucre et vient ainsi adoucir l’amertume de l’Absinthe. La fontaine à Absinthe est un accessoire qui facilite le versement de l’eau au goutte-à-goutte et permet de préparer rapidement un grand nombre de verres de cet alcool à base de plantes.

 

Absinthe

Nom latin : Artemisia absinthium

Famille botanique : Astéracées

Organe : sommité fleurie

Origine : Suisse

 

Conseils d'utilisation de l'Absinthe

En tisane : 1 pincée de plante séchée par tasse à faire infuser dans de l'eau bouillante.

 

Les indications données ici n’ont pas un but thérapeutique mais informatif. Elles s'appuient sur les usages traditionnels des plantes en herboristerie. Elles ne valent en aucun cas prescription médicale et ne peuvent se substituer à une ordonnance. Pour confirmer les usages de ce produit, veuillez prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.